Skip to main content

Une longue traversée du désert qui n'a pas inquiété Gourde

L'attaquant du Lightning dit vouloir aider l'équipe de toutes les façons possibles

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

TAMPA - C'est long 35 matchs sans marquer de but, surtout pour un attaquant qui a réussi 25 et 22 buts dans ses deux saisons précédentes. Yanni Gourde, du Lightning de Tampa Bay, soutient ne pas avoir perdu de sommeil au cours de l'interminable séquence léthargique qu'il a connue cette saison. Il admet tout juste avoir tenu son bâton « un peu trop serré », avant d'y mettre fin.

« Après 20 matchs, ça ne me stressait même plus. Je n'y pensais plus », a-t-il affirmé mercredi, au terme de la séance d'entraînement du Lightning au Amalie Arena. « Je préconisais mon style et je le faisais bien. Bien sûr, ça reste en arrière-pensée, mais je ne me disais pas avant les matchs que je devais absolument marquer. Je me disais qu'il fallait que je fasse la différence pour l'équipe. Ça, je peux le faire en faisant d'autres choses que marquer. »

À LIRE AUSSI : Lightning : Stamkos se remet de son opération aux abdominauxBoychuk a eu besoin de 90 points de suture après une coupure à l'oeil

L'entraîneur Jon Cooper a continué de lui faire confiance et, le 11 février, Gourde a finalement trouvé le fond du filet en prolongation face aux Penguins de Pittsburgh.

« C'est une belle marque de confiance de 'Coops', a-t-il avancé. Il voyait que ça faisait quelques matchs que je jouais bien, mais que la rondelle ne rentrait pas dans le but. Ce qui m'a vraiment fait du bien en marquant le but gagnant a été de voir la réaction de mes coéquipiers. Ils étaient fiers et contents pour moi. Ça montre comment l'équipe est soudée. » 

Son coéquipier Alex Killorn a relevé que Gourde n'a jamais cédé au découragement pendant la disette de deux mois et demi.

« C'est un gars positif. La situation le frustrait évidemment, mais ce n'est pas différent pour personne », a commenté Killorn, dans un excellent français. « Il demeurait positif malgré tout, c'était tout à son honneur. Ça va maintenant très bien pour lui et il a retrouvé sa touche à l'attaque. » 

Video: TBL@PIT: Gourde tranche le débat en prolongation

Le patineur natif de Saint-Narcisse, âgé de 28 ans, a ajouté trois buts en neuf matchs depuis le 11 février. Il est néanmoins en voie de connaître une baisse de productivité à l'attaque dans une troisième saison d'affilée.

Après avoir obtenu 25 buts et 64 points en 2017-18, il a enchaîné avec 22 buts et 48 points, la saison dernière. Il est rendu à 10 buts et 26 points cette saison, qui est la première du lucratif contrat de 31 millions $ pour six ans qu'il a paraphé au cours de la saison dernière.

« C'est sûr que la situation aurait été différente si j'avais marqué huit ou neuf buts dans les deux dernières saisons, mais tout ce que je veux faire, c'est d'aider l'équipe à gagner des matchs. Je peux le faire en marquant, mais en faisant d'autres choses comme jouer avec beaucoup d'énergie et être efficace en infériorité numérique. 

« Cela dit, ça fait partie du jeu. Ça arrive à tout le monde, des pannes sèches. Il faut voir le positif. Je vais apprendre de ça et être meilleur. »

En l'absence prolongée de l'as marqueur Steven Stamkos, opéré pour une hernie cette semaine, le Lightning aura besoin d'une contribution accrue de sa part, entre autres. Mais le principal intéressé persiste et signe en répétant qu'il ne s'impose pas de pression indue d'atteindre des plateaux à tout prix. Ce n'est pas comme s'il nous ne l'avait pas déjà dit. Lisez les propos qu'il tenait en août dernier, à l'occasion du Pro-Am Gagné-Bergeron de Québec.

« C'est plus que juste des statistiques dans mon cas », avait-il déclaré au sujet de sa baisse de productivité, la saison dernière. « Je joue du bon hockey quand je fais des choses précises. Ce sont ces choses-là que je veux apporter à l'équipe. »

Des choses non quantifiables comme quand il laisse tomber les gants, comme il l'a fait contre Joakim Nordstrom des Bruins de Boston vers la fin de la deuxième période mardi, quand il juge que ses coéquipiers ont besoin d'une étincelle.

« Yanni, dans une bagarre, est forcément le plus petit joueur des deux, mais c'est lui qui a le plus gros cœur, l'a encensé Cooper. Il donne tout ce qu'il a dans le ventre et on ne peut pas demander plus à un joueur. »

Le nom de Gourde a alimenté les rumeurs, avant la date limite des échanges le 24 février. Pour ça également, il a dit ne pas avoir perdu de sommeil.

« Je ne m'intéresse pas aux rumeurs. Je fais ma petite affaire avec l'équipe et je suis simplement content d'être ici. »

Niveau d'intensité relevé

Le Lightning a tenu une séance d'entraînement très intense, au lendemain de la défaite de 2-1 encaissée à domicile face aux Bruins. L'équipe a par la suite tenu une longue réunion. 

« Nous avons tenu quelques séances semblables dernièrement, a indiqué Cooper. Nous n'avons pas souvent l'occasion de nous entraîner. Ça n'a pas été long, mais les gars se sont donnés. Il faut ce qu'il faut à l'approche des séries éliminatoires. »

Le jeune défenseur Mikhail Sergachev a été malmené, en étant d'abord blessé au visage et en chutant ensuite sur la glace au cours d'une bataille à un contre un. 

Le Lightning n'a savouré qu'un gain en six matchs (1-5-0), après avoir connu une séquence extraordinaire de 11 victoires en 12 matchs à la suite du Match des étoiles (11-0-1).

« Le niveau d'intensité a été vraiment élevé à l'entraînement, a noté Gourde. C'est ce qui nous manque dernièrement dans les matchs, de l'émotion. Des pratiques du genre, ça remet les pendules à l'heure. Nous en avons bien besoin et les gars ont bien réagi. J'ai hâte au match de jeudi. »

Le Lightning (41-20-5) va tenter de repartir sur une série de succès face aux Canadiens (31-28-9), jeudi (19 h HE; RDS, TSN2, SUN, NHL.TV). Le Tricolore a eu congé d'entraînement, mercredi, au lendemain de l'éclatante victoire de 6-2 acquise contre les Islanders de New York.

Le Lightning a le numéro des Canadiens cette saison. Il a en somme relancé sa saison en les défaisant deux fois au cours d'une série de 10 victoires entre les 23 décembre et 11 janvier.

La première fois, le 28 décembre au Amalie Arena, il avait surmonté un mauvais début de rencontre pour l'emporter 5-4. La deuxième fois, le 2 janvier au Centre Bell, le brio du gardien Andrei Vasilevskiy lui avait permis de gagner 2-1.

Video: TBL@ARI: Vasilevskiy s'étire pour voler Soderberg

Le Lightning avait enlevé les honneurs de la première des quatre confrontations saisonnières, au compte de 3-1 à Montréal le 15 octobre.

Cette fois, le Lightning sera privé de Stamkos, qu'on ne reverra pas en saison régulière. Au mieux, Stamkos pourrait revenir au jeu vers la fin du premier tour des séries éliminatoires.  

L'entraîneur Cooper a confirmé que le défenseur Ryan McDonagh n'effectuera pas un retour au jeu, même s'il s'est entraîné sans restriction mercredi. McDonagh a raté 12 matchs en raison d'une blessure au bas du corps.

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.