Skip to main content

La folie d'Ovechkin s'invite au défilé

Le capitaine des Capitals a profité au maximum des célébrations de la conquête de la Coupe Stanley

par Tom Gulitti @TomGulittiNHL / Journaliste NHL.com

WASHINGTON - Même si l'autobus à deux niveaux sur lequel Alex Ovechkin a pris place mardi était situé à l'arrière du défilé célébrant la conquête de la Coupe Stanley par les Capitals de Washington, l'attaquant russe a été à la tête des festivités.

Ovechkin s'est assuré que l'océan de partisans vêtus de rouge serait comblé et qu'il verrait le précieux trophée. Il a tenu à bout de bras la Coupe Stanley pendant la majeure partie du défilé, sur l'avenue Constitution, puis lorsqu'il a fait son entrée sur la scène située au National Mall.

« Regardez ça, a crié Ovechkin à la foule. Regardez tout le monde qui est ici. On pensait que ce serait fou, mais c'est carrément malade! Vous êtes incroyables! »

Le capitaine des Capitals et le vainqueur du trophée Conn-Smythe a profité de chaque instant pour célébrer depuis que les Capitals ont remporté leur premier championnat dans leur existence de 43 saisons.

Samedi, le gaucher a grimpé sur le monticule pour effectuer le lancer protocolaire avant le match entre les Nationals de Washington et les Giants de San Francisco. Lundi, Braden Holtby et lui sont apparus avec la Coupe au Late Show de Jimmy Fallon, à New York.

Video: Ovechkin entre en scène avec la Coupe Stanley

De retour à Washington mardi matin, Ovechkin a passé un peu de temps avec l'un de ses plus grands admirateurs, Alex Luey, un enfant de 13 ans qui joue au hockey et qui a survécu au cancer. Le Russe avait marqué un tour du chapeau alors que Luey, originaire de Niagara Falls en Ontario, était dans la foule à titre d'invité dans une victoire de 4-2 contre les Maple Leafs de Toronto le 25 novembre.

Luey a aussi assisté à deux autres matchs des Capitals cette saison. Ovechkin a marqué lors de chacun et il s'est assuré que son porte-bonheur soit de la fête en l'invitant, en compagnie de sa famille, au défilé.

Luey, sa mère Catherine, son père Scott et sa belle-mère Mallory ont pris des photos avec Ovechkin et la Coupe Stanley avant d'entrer dans l'autobus alors que le défilé se mettait en marche. 

« J'ai toujours espéré qu'ils gagneraient la Coupe Stanley, a dit le jeune homme. Je ne pensais jamais que je serais au défilé! »

Les Capitals ont fêté en privé, mais la majeure partie du party l'a été en public. Ils ont apporté la Coupe Stanley dans les rues et les restaurants de Washington, sans oublier cette fameuse baignade dans une fontaine extérieure de la capitale américaine.

Le défilé et la fête avec des centaines de milliers de partisans n'a certainement pas ralenti ces célébrations, au contraire.

« Enfin, on se met à jouer au hockey comme on sait faire le party, a rigolé le joueur de centre Nicklas Backstrom. C'est une bonne chose. »

Ovechkin et Backstrom sont les deux joueurs qui ont attendu le plus longtemps pour remporter la Coupe Stanley, après leur 13e et 11e saison respectivement. Ils ont été accompagnés dans leur autobus par Brooks Orpik, le propriétaire des Capitals Ted Leonsis et le président Dick Patrick.

À LIRE: Washington célèbre ses champions | Trotz s'attend à être de retour

Insatisfait de n'avoir remporté qu'un seul titre, Ovechkin a imité son coéquipier T.J. Oshie en invitant la foule à chanter « un deuxième! » Puis, Ovechkin a entamé les paroles du nouvel hymne des Capitals, We are the champions du groupe anglais Queen.

Il y a un an à peine, on aurait cru que les Capitals n'auraient jamais droit à un défilé de la sorte. Ils avaient été éliminés lors de deux saisons consécutives en deuxième ronde par les Penguins de Pittsburgh même s'ils avaient remporté le trophée des Présidents.

Puis, l'été dernier a été particulièrement mouvementé avec le départ des attaquants Marcus Johansson et Justin Williams ainsi que des défenseurs Karl Alzner, Nate Schmidt et Kevin Shatternkirk. Le contrat de l'entraîneur-chef Barry Trotz prenait fin au terme de la saison et la direction vers laquelle se dirigeait l'équipe semblait incertaine.

Malgré tout, Ovechkin est demeuré confiant que l'équipe pouvait aspirer aux grands honneurs. Il a été le dernier à prendre la parole lors des célébrations en reprenant les paroles qu'il avait prononcées au premier jour du camp d'entraînement.

On le disait qu'on n'allait pas être des foutus perdants cette année! Nous sommes champions de la Coupe Stanley! »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.