COL off day 51424

DENVER – Les joueurs de l'Avalanche du Colorado savent ce qu'ils sont capables de faire, surtout en ce qui concerne la production offensive.

Après deux matchs relativement tranquilles, les troupiers de Jared Bednar auront besoin que cette production refasse surface contre les Stars de Dallas lors du match no 5 de leur série de deuxième ronde dans l'Association de l'Ouest au American Airlines Center, mercredi (20 h HE; TVAS, SN, ESPN).

Les Stars mènent la série quatre de sept 3-1.

« Nous affrontons les deux meilleures équipes défensives dans la Ligue lors des deux premières séries », a noté le joueur de centre de l'Avalanche Nathan MacKinnon. « C'est un défi, mais nous sommes la meilleure équipe offensive dans la Ligue, alors il n'y a pas d'excuses. »

L'Avalanche, qui a marqué 3,68 buts par match en saison régulière, n'a eu aucune difficulté à trouver le fond du filet contre les Jets de Winnipeg au premier tour, malgré le fait que les Jets n'avaient alloué que 2,41 buts par match en saison régulière, à égalité au premier rang dans la LNH avec les Panthers de la Floride. Le Colorado a marqué cinq buts ou plus dans chacune des cinq parties contre Winnipeg.

L'Avalanche semblait en voie de reproduire l'exploit face aux Stars, avec sept buts lors des deux premières rencontres. Les deux équipes ont partagé les victoires à Dallas (victoire de 4-3 de l'Avalanche en prolongation du match no 1, victoire de 5-3 des Stars dans le match no 2).

L'Avalanche n'a toutefois inscrit que deux buts lors des deux dernières parties. Son avantage numérique redoutable a été blanchi en huit occasions au cours des trois derniers matchs.

Bednar a réitéré mardi que l'Avalanche était « figée » en première période de leur défaite de 5-1 dans le match no 4 lundi, au cours de laquelle elle a été dominée 16-2 au chapitre des tirs. Il a admis que l'équipe s'améliorait à mesure que le match progressait.

« Mais le problème, c'est qu'à ce stade-là, [les Stars] ont déjà pris l'avance et nous jouons du hockey de rattrapage, a expliqué l’entraîneur. Alors nous devons provoquer quelque chose, mais nous avons de la difficulté à créer des jeux en territoire offensif.

« Donc, ils peuvent attendre et tenter de profiter de notre agressivité. Ils n’ont pas besoin de chercher à attaquer à tout prix parce qu'ils sont à l'aise avec l'idée de conserver une avance d'un but. Alors, encore une fois, tout se résume à un meilleur départ pour nous et à un meilleur effort pour prendre l'avance. »

Si l'Avalanche prend l'avance tôt dans le match no 5, ce sera sa première avance dans la série. Va-t-elle marquer un redressement automatique? Difficile à dire, mais ça lui donnerait quand même une meilleure chance face aux Stars, qui entrent dans un mode de défensive hermétique chaque fois qu'ils prennent les devants.

« Nous devons trouver le moyen de mettre la machine en marche, a soutenu MacKinnon. Le jeu de puissance doit faire la différence. Nous devons faire beaucoup mieux, surtout en début de match. Nous devons trouver des moyens. On fait de bonnes choses à l’occasion, mais même quand tu bats cette défensive, tu dois également battre (Jake) Oettinger devant le filet, alors c'est difficile. »

MacKinnon a accepté une partie du blâme pour le match no 4 : « Nous étions épouvantables au début, j'ai mal joué. Je dois être meilleur, surtout au début. »

MacKinnon, qui a amassé neuf points (deux buts, sept passes) face aux Jets en première ronde, n'en a récolté que trois (un but, deux passes) lors des quatre matchs contre Dallas.

Il n'est pas toutefois le seul joueur que les Stars ont muselé chez l'Avalanche. L'attaquant Mikko Rantanen et le défenseur Cale Makar ont également inscrit deux buts et sept passes au premier tour, et comme MacKinnon, chacun n'a récolté que trois points (un but, deux passes) face aux Stars. Makar a obtenu ses trois points dans la victoire du match no 1. L'attaquant Artturi Lehkonen, qui avait récolté huit points (cinq buts, trois passes) en cinq parties contre Winnipeg, n'a réussi qu'une seule mention d'aide en quatre rencontres face aux Stars.

L'Avalanche est également privée de l'attaquant Valeri Nichushkin, qui a été soumis à la phase 3 du programme d’aide aux joueurs de la LNH/AJLNH, lundi, et qui est suspendu sans salaire pour un minimum de six mois. Il a récolté 10 points (neuf buts, une passe) en huit matchs de séries.

Bednar a indiqué que l'Avalanche « a évalué certaines choses afin de devenir plus dangereuse » en ce qui concerne la qualité des tirs. Elle a besoin de quelque chose. Elle a besoin de buts dès maintenant, peu importe la manière. Autrement, il n'y aura plus de chances.

« Nous pouvons parfois décocher des tirs plus rapidement. Je pense que nous ne prenons pas les décisions assez rapidement à certains moments, a noté Bednar. Bien que nous travaillions fort pour récupérer la rondelle et pour la conserver en zone offensive, ça va être une bataille pour l'envoyer au filet. Nous devons simplement nous assurer de continuer à nous battre de différentes façons.

« Nous avons quelques bonnes idées, et quand nous les exécutons, nous obtenons de bonnes chances et de bonnes occasions pour marquer. Il faut récupérer un autre retour, rediriger une rondelle libre, et exécuter notre plan quand il y a une faiblesse dans leur défensive que nous pouvons exploiter. »

La tasse de café, le balado de LNH.com

Rien n'est encore joué en deuxième ronde

Contenu associé