Skip to main content

Alzner aura sa chance, foi de Claude Julien

Le vétéran défenseur est déjà sur la touche en raison d'une blessure au camp des Canadiens

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

BROSSARD - Le vétéran défenseur Karl Alzner a fait le nécessaire afin d'adapter son jeu au style tout en vitesse qui prévaut actuellement dans la LNH. Est-ce que ce sera suffisant afin de réintégrer le giron des Canadiens de Montréal cette saison? On le verra bien assez tôt au camp d'entraînement.

Le Tricolore est en tout cas disposé à redonner sa chance à Alzner.

« C'est ce qu'on m'a dit », a corroboré le principal intéressé, vendredi.

« Il n'y aucune raison qu'on ne lui donnerait pas la chance de faire partie de la formation », avait auparavant donné à entendre l'entraîneur Claude Julien, à l'issue de la première journée du camp d'entraînement de l'équipe. « Quand une équipe met un joueur sous contrat, elle veut que ça fonctionne.

« Il (Alzner) a pris les moyens pour jouer la LNH, a continué Julien. Il a fait les ajustements requis : il est plus léger et plus rapide. Il veut mélanger les cartes et s'il mérite un poste, c'est que nous serons une meilleure équipe. »

Alzner a rencontré un premier écueil vers la réalisation de son objectif en subissant une blessure. Il était absent de la séance d'entraînement, samedi, même s'il a complété la séance, vendredi. On devrait en savoir davantage quant à la gravité de son mal, plus tard samedi.

À LIRE : Julien en forme mi-saison! | Shea Weber, la brute | Kotkaniemi a pris du coffre |

Tassé sur la voie d'évitement tôt au début de sa deuxième saison dans l'uniforme du CH en 2018-19, Alzner tente fort de revenir sur la voie principale.

« C'est un changement de style difficile à faire, mais nécessaire », a affirmé le choix de premier tour (cinquième au total) des Capitals de Washington en 2007 qui va entreprendre la troisième année du contrat de 23,125 millions $ qu'il a paraphé le 1er juillet 2017. « Je me faisais une fierté de rester en arrière et de donner la pleine liberté à mes coéquipiers de foncer à l'attaque. C'est rendu insuffisant. Peu de défenseurs peuvent se tirer d'affaire en préconisant un style passif comme le mien. L'accent est tellement mis sur la vitesse et les aptitudes. »

Alzner a compris la saison dernière qu'il doit être davantage en mouvement et plus impliqué dans l'action, d'où la perte de poids. 

« C'est une chose d'être plus léger, mais ce n'est pas tout, a-t-il noté. À l'entraînement, avec un entraîneur d'habiletés, je me suis concentré sur les situations à un contre un ou à deux contre un, au lieu des situations à trois contre deux. Je dois courir plus de risques à chacune de mes présences plutôt que de faire acte de présence, comme je le faisais la saison dernière. C'est le nouvel état d'esprit qui doit m'animer. »

Alzner, qui a rasé sa longue barbe, garde un moral d'acier malgré les embûches et son attitude irréprochable lui permet d'espérer des jours meilleurs. Il est encore jeune après tout, lui qui fêtera son 31e anniversaire de naissance le 24 septembre.

« J'apprécie l'ouverture des Canadiens, c'est positif. Mais je sais que ma laisse est courte. Je n'ai pas de temps à perdre, a-t-il évoqué. Je vais essayer de jouer mon meilleur hockey de tous les camps d'entraînement auxquels j'ai pris part. C'est la seule chose que je puisse faire et j'espère que ce sera suffisant. J'ai le sentiment d'être une recrue qui doit faire sa place dans l'équipe. C'est différent des autres années au cours desquelles je me mettais en marche tranquillement. Je retrouvais mon rythme de croisière après quelques matchs préparatoires. Là, je dois être à mon mieux dès le début. C'est agréable et rafraîchissant », a-t-il ajouté avec le sourire.

L'athlète natif de Burnaby, en Colombie-Britannique, sait ce qui l'attend si ça ne devait pas fonctionner pour lui.

« Ce sera un retour dans la Ligue américaine de hockey (LAH). Je n'ai pas d'autre choix. Mais je ne suis pas le genre de gars qui s'apitoie sur son sort. Si c'est ça, ce sera ça », a-t-il conclu.

Jumelé à Christian Folin vendredi, Alzner n'a livré que neuf matchs dans la LNH la saison dernière, n'amassant qu'une aide. Il a disputé 34 rencontres avec le Rocket de Laval, inscrivant un but et cinq passes à sa fiche.

Au match inaugural de la saison du CH à Toronto, le 3 octobre 2018, il a vu sa séquence de matchs joués consécutivement prendre fin à 622 quand Julien l'a retranché de la formation.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.