Skip to main content

Seattle: Des réactions positives à travers la Ligue

Brendan Gallagher s'attend à ce que les partisans soient au rendez-vous et qu'une forte rivalité naîtra avec les Canucks

par LNH.com @LNH_FR

La venue de Seattle dans la LNH fait parler aux quatre coins du circuit. Tous s'entendent pour dire que les partisans devraient être au rendez-vous lorsque la formation disputera son premier match en 2021.

C'est le cas de l'attaquant des Canadiens de Montréal Brendan Gallagher, qui est originaire de Vancouver, situé à un peu plus de 200 km au nord de Seattle. La rivalité entre la nouvelle concession de la LNH et les Canucks devrait rapidement naître et être des plus passionnée.

« Seattle, c'est une ville incroyable de sport, a dit Gallagher. Plusieurs personnes ne le savent pas vraiment parce qu'il n'y a pas d'équipe de la LNH. »

À LIRE : Seattle devient la 32e équipe de la LNH | Réalignement et repêchage d'expansion à venir | Le hockey déjà bien implanté à Seattle | Foire aux questions sur l'expansion

L'attaquant de 26 ans n'a qu'à se remémorer sa première année dans le hockey junior en 2008-2009 pour constater la passion des amateurs pour les Thunderbirds. L'équipe évoluait alors au KeyArena, qui sera rénové de fond en comble pour accueillir la nouvelle concession de la LNH. 

Celle-ci se retrouvera dans un marché sportif où les foules sont nombreuses, que ce soit avec la présence des Mariners du Baseball majeur, des Seahawks de la NFL ou encore des Sounders de la Major League Soccer. 

« C'est sûr qu'il va y avoir une rivalité [avec les Canucks]. C'est si près, tout le monde le sait. Plusieurs habitants de Vancouver vont voir les Seahawks et les Mariners jouer.

« Leur équipe junior a toujours attiré de bonnes foules. Leur équipe de football est connue pour avoir certaines des meilleures foules dans la ligue. Leur équipe de baseball fait très bien et c'est le cas aussi pour leur club de soccer. C'est vraiment une ville incroyable pour le sport et je suis certain qu'elle va aimer le hockey comme elle le fait pour tous les autres sports. »

Gallagher n'est pas le seul à se souvenir des Thunderbirds. L'attaquant T.J. Oshie, des Capitals de Washington, a grandi à Everett, situé à une quarantaine de kilomètres au nord de Seattle. À l'âge de quatre ans, son père l'avait amené voir un match des Thunderbirds. Il s'agissait alors de l'endroit le plus rapproché pour voir du hockey de haut calibre (la ville d'Everett a obtenu une concession de la Ligue de hockey de l'Ouest en 2003).

L'effet a été immédiat.

« Mon père m'a dit que c'est à ce moment exact que je lui ai dit que je voulais jouer au hockey, a raconté Oshie. Mes parents m'ont inscrit à des cours de patinage immédiatement et c'est comme ça que j'ai commencé à jouer. »

Après avoir grandi dans le système de hockey mineur de la région, Oshie n'a finalement pas évolué pour les Thunderbirds ou dans la Ligue de hockey de l'Ouest. Il a déménagé au Minnesota pendant quelques années, puis a pris la route du hockey collégial américain. Sa famille demeure encore dans la région de Seattle et il espère que la venue d'une équipe de la LNH permettra à plusieurs enfants de devenir hockeyeurs professionnels.

« C'est génial. Ce sera vraiment excitant pour toute la région. Je connais plusieurs membres de ma famille et des amis qui ont hâte que l'équipe arrive. Ils vont encourager, mais ils vont surtout être heureux de ne plus avoir à voyager jusqu'à Vancouver pour me voir [face aux Canucks]. 

« Les partisans vont être fous, a ajouté Oshie. Les Seahawks, c'est peut-être à un autre niveau, mais ça démontre à quel point les partisans peuvent être passionnés. Il y a plusieurs amateurs de hockey dans la région. »

La nouvelle formation de Seattle évoluera dans la section Pacifique. Elle aura donc comme rivale les Golden Knights de Vegas, qui ont surpris la planète entière en atteignant la Finale de la Coupe Stanley dès leur première saison dans la LNH au printemps dernier. Les comparaisons seront inévitables selon l'entraîneur-chef de Vegas, Gerard Gallant.

« Je pense que c'est génial. Une autre équipe d'expansion en quelques années, c'est une bonne nouvelle pour la Ligue. C'est certain qu'ils vont essayer de faire ce que nous avons accompli l'an dernier. »

La venue d'une équipe à Seattle est aussi une bonne nouvelle pour les joueurs qui évolueront pour cette formation. La métropole du Nord-ouest américain est en pleine croissance et sa cote de popularité est des plus élevées. L'entraîneur-chef des Maple Leafs de Toronto Mike Babcock, qui a dirigé les Chiefs de Spokane de la Ligue de l'Ouest de 1994 à 2000, a déjà hâte d'y retourner.

« C'est une des plus belles villes au monde. C'est une ville côtière. Il y a plein de fruits de mer, de restaurants. C'est une vue spectaculaire, une ville spectaculaire. La LNH vient de frapper un circuit. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.