Skip to main content

Hurricanes : Faulk ne pense pas aux rumeurs d'échange

Le défenseur indique qu'il travaillera fort et sera un bon coéquipier malgré les spéculations à son endroit

par Tom Gulitti @tomgulittinhl / Journaliste NHL.com

RALEIGH, Caroline du Nord -- Justin Faulk était capitaine adjoint à son premier match préparatoire face au Lightning de Tampa Bay, mercredi.

En ce sens, rien n'a changé pour le défenseur des Hurricanes de la Caroline. Malgré les rumeurs selon lesquelles il pourrait bientôt être échangé parce qu'il en est à la dernière saison d'un contrat de six ans (salaire annuel moyen de 4,83 millions $) et qu'il n'a pas encore accepté de prolongation, Faulk approche le camp d'entraînement comme s'il allait demeurer avec les Hurricanes toute la saison.

Ça signifie de demeurer l'un de leurs leaders.

À LIRE AUSSI : Rantanen et Laine « pas près » d'une entente affirme leur agentPoint et le Lightning « plutôt loin » d'une entente

« Je ne peux pas me présenter ici sans travailler fort, être un bon coéquipier et ne pas communiquer avec les gars et avoir du plaisir avec eux », a expliqué Faulk, jeudi. « Je dois approcher les choses de la même façon. Je suis ici aujourd'hui, j'y étais hier et peu importe où je serai, ma philosophie sera la même. »

Faulk a refusé de commenter l'état de ses négociations avec les Hurricanes pour un nouveau contrat. L'avenir du joueur de 27 ans en Caroline était déjà nébuleux avant que les Hurricanes fassent signer un contrat de quatre ans au défenseur Jake Gardiner (salaire annuel moyen de 4,05 millions $) le 6 septembre. C'est ce qui a attisé les rumeurs selon lesquelles la Caroline pourrait bientôt échanger Faulk pour réduire la congestion à la ligne bleue. Certaines rumeurs ont même avancé que Faulk aurait refusé une transaction l'envoyant chez les Ducks d'Anaheim.

Quand le camp d'entraînement s'est amorcé, la semaine dernière, Faulk était toujours avec les Hurricanes.

« Tu ne dois pas te soucier de ce qui se dit à l'extérieur », a indiqué Faulk, qui a été capitaine adjoint, la saison dernière, après que lui et le centre Jordan Staal eurent été cocapitaines en 2017-18. « Je ne suis pas le seul qui en a entendu parler, c'est la même chose pour vous et pour les autres joueurs du vestiaire. Ce n'est pas comme si c'était un secret. On en entend parler, mais je dois quand même me préparer et faire comme si de rien n'était. Je suis encore ici. Je suis assis ici et je dois faire les mêmes choses que tout le monde. »

Faulk a été un élément clé des succès des Hurricanes, la saison dernière, quand ils se sont qualifiés pour les séries éliminatoires de la Coupe Stanley pour la première fois depuis 2009, atteignant la finale de l'Association de l'Est avant de s'incliner en quatre rencontres face aux Bruins de Boston. Faulk a pris le deuxième rang en Caroline avec une moyenne de temps de glace de 22:25 en saison régulière et de 25:29 en séries éliminatoires, derrière le défenseur Jaccob Slavin (23:02 en saison, 26:10 en séries).

Video: CAR@BOS, #2: Faulk sonne les cloches de Kuraly

Les 35 points (11 buts, 24 passes) de Faulk l'ont placé au deuxième rang chez les défenseurs des Hurricanes derrière Dougie Hamilton (39). Il a obtenu huit points (un but, sept aides) en 15 parties des séries, ce qui est bon pour le sixième rang en Caroline et la deuxième place chez les défenseurs derrière Slavin (11).

Mais même si Faulk n'est pas échangé, l'arrivée de Gardiner pourrait potentiellement l'écarter de la première unité d'avantage numérique et des deux premières paires défensives.

L'entraîneur des Hurricanes Rod Brind'Amour a attribué du mérite à Faulk pour avoir composé avec la situation comme un professionnel sans que ça devienne une distraction pour lui ou son équipe.

« Il est arrivé ici et a été parmi les meilleurs lors des tests physiques, a noté Brind'Amour. Il se prépare de la même façon qu'à l'habitude. C'est ainsi que nous approchons la situation. Nous en avons parlé et nous nous sommes dit qu'il ne fallait pas écouter ce qui se dit. Si ça arrive, ça arrive.

« Tout le monde est dans le même bateau. Je lui ai dit ceci : "En jouant avec les Flyers de Philadelphie, j'ai été sur le marché des échanges pendant huit ans. L'année où je ne l'étais pas, j'ai été échangé." Ça fait partie du hockey et il a été très professionnel dans sa manière de composer avec la situation. »

Brind'Amour approche la situation comme si Faulk allait demeurer en Caroline. Tant que ce sera le cas, Faulk sera l'un des leaders, comme le prouve le « A » qu'il portait sur son chandail mercredi.

« C'est drôle. Je sais qu'on en parle, mais quand on arrive ici, personne n'y pense », a noté Brind'Amour au sujet d'une potentielle transaction impliquant Faulk. « Les joueurs n'y pensent pas. Il est l'un de nos leaders depuis longtemps et ce ne sera pas différent. Tant qu'il sera ici, il sera un élément important de cette équipe. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.