Skip to main content

Hischier ne montre aucun signe de ralentissement

Le joueur de centre recrue a montré la voie à ses coéquipiers contre les Canadiens

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

MONTRÉAL - Les Devils du New Jersey ont quitté Montréal en respirant d'aise, dimanche, fort d'une priorité de sept points sur leurs plus proches poursuivants dans la lutte pour l'obtention d'une place en séries éliminatoires.

Ils doivent une fière chandelle à leur jeune prodige, Nico Hischier, pour la courte victoire de 2-1 qu'ils ont acquise face aux Canadiens au Centre Bell.

Le joueur de centre recrue a créé l'égalité 1-1 tôt en troisième période à l'aide d'une belle déviation -- son 19e filet de la saison régulière -- avant de bourdonner en territoire ennemi.

Video: NJD@MTL: Hischier fait dévier le tir de Vatanen

« C'est ce que Nico fait pour nous depuis le début de la saison, mais particulièrement dans le dernier droit de la saison régulière », a affirmé l'entraîneur des Devils John Hynes. « Il a très bien joué. Il a réussi un but important, sans parler des très belles chances de marquer qu'il a eues (une échappée et un poteau). C'est un farouche compétiteur très engagé malgré son jeune âge. »

Auteur d'une fiche de 51 points en 79 matchs, en plus d'un rendement en défense de plus-10, le Suisse âgé de 19 ans ne montre aucun signe de ralentissement.

« C'est tout le contraire, a fait remarquer le vétéran attaquant Brian Boyle. Il ne cesse de s'améliorer. Il est un rouage très important pour nous, à un moment de la saison où le niveau de jeu augmente. Nous sommes heureux de l'avoir. Il possède une grande force de caractère. Il est très mature pour son âge. Il est soucieux de son rendement tant en défense qu'à l'attaque. Il ne lésine pas sur aucun détail dans sa préparation. »

Beau joueur, Hischier a distribué à ses coéquipiers les fleurs du bouquet que Hynes et Boyle venaient de lui remettre.

« J'ai pesé sur l'accélérateur en troisième période, mais je n'ai pas été le seul, a-t-il commenté. Tout le monde a augmenté le rythme. Finalement, nous avons trouvé une façon de l'emporter. C'est tout ce qui compte. On dit avant chacun de nos matchs que c'est notre plus important de la saison. Ce sont deux points très précieux que nous venons d'obtenir. »

L'attaquant Taylor Hall a réalisé la pièce de jeu de la soirée afin de rompre l'égalité en infériorité numérique, à 15 :53 du troisième tiers.

Les Devils se débattaient à court de deux patineurs au moment où Hall a quitté le banc des pénalités et vu la rondelle atterrir à ses pieds au centre de la patinoire. Il s'est présenté devant Carey Price fin seul, le déjouant à l'aide d'un tir vif.

« Vous songez toujours à partir en échappée pendant que vous êtes au banc des pénalités, mais la réalité est que ça m'est arrivé peut-être deux fois en une centaine de visites au banc depuis que j'évolue dans la Ligue nationale », a fait remarquer Hall.

« Les gars ont fait de l'excellent travail en infériorité. En échappée, j'ai pensé à tirer vite avant qu'il (Price) soit prêt à réagir. »

L'entraîneur Hynes a eu la main heureuse en désignant Hall afin de purger une pénalité d'équipe pour avoir eu trop de joueurs sur la glace.

Cinquante-huit secondes de jeu plus tard, le défenseur Ben Lovejoy était puni pour double-échec. Les Canadiens se voyaient donc offrir une occasion unique de se sauver avec la victoire. C'était avant la sortie du banc de Hall.

« Il n'y a plus rien à dire au sujet des exploits de Taylor, a mentionné Hischier. Il est formidable pour nous cette saison. C'est incroyable ce qu'il accomplit. Il a réussi un autre superbe but. »

Toc, toc, toc!

Les Devils (42-28-9, 93 points) cognent maintenant à la porte des séries éliminatoires. Ce serait leur première participation en six ans.

Ils jouaient gros dimanche. Ils voulaient creuser l'écart avec les Panthers de la Floride pour l'obtention de la seconde place de quatrième as de l'Association Est.

S'ils s'étaient inclinés, les Panthers seraient demeurés à cinq points d'eux, avec deux matchs de plus à disputer.

En l'emportant, les Devils ont refoulé les Panthers (39-30-8, 86 points) à sept points avec trois rencontres à jouer - contre les Rangers de New York, les Maple Leafs de Toronto et les Capitals de Washington, dans l'ordre.

Plus important, ils ne sont plus qu'à un point du total de 94 points des Flyers de Philadelphie et des Blue Jackets de Columbus.

Pendant ce temps, les Panthers vont livrer leurs cinq derniers matchs en l'espace de huit jours. Tout un mandat!

« Nous sommes fébriles, mais nous demeurons concentrés sur notre rendement, peu importe notre avance au classement, a résumé Hynes. Nous ne devons pas nous laisser emporter par les émotions, être trop emballés parce que ça va bien ou trop démoralisés parce que ça va moins bien. J'estime que nous pouvons faire mieux que nous l'avons démontré dans nos deux matchs de la fin de semaine (victoire de 4-3 contre les Islanders de New York, samedi). C'est là-dessus que nous devons centrer nos efforts. Le reste suivra. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.