Skip to main content

Gagné: La série Jets-Predators à la hauteur des attentes

Notre chroniqueur Simon Gagné souligne que Winnipeg est en bonne position en vue du match no 7 jeudi et il revient sur les trois autres séries de deuxième tour qui sont terminées

par Simon Gagné / Chroniqueur LNH.com

On disait que la série entre les Jets de Winnipeg et les Predators de Nashville serait comme la Finale de la Coupe Stanley avant le temps. Eh bien, on est servi à souhait. On assiste à une série très enlevante. C'est d'ailleurs la seule des quatre du deuxième tour qui s'est rendue jusqu'à la limite des sept matchs.

Si la tendance se maintient, les Jets ont de bonnes chances de remporter le match no 7, jeudi. Depuis le début de la série, aucune équipe n'a été capable de dominer l'autre pendant deux matchs de suite. L'équipe qui perd parvient à apporter les ajustements nécessaires et à remporter le match suivant. J'espère pour les Predators qu'ils ont pris bonne note parce que la victoire est loin d'être acquise chez eux. Surtout que les Jets ont déjà signé deux victoires au Bridgestone Arena.

La domination des équipes sur la route n'est pas un phénomène unique à cette série. On dirait que les équipes qui sont à la maison ont de la difficulté à gérer leurs émotions ou qu'elles sont plus nerveuses. Les équipes à l'étranger jouent de façon plus détendue. Est-ce une nouvelle tendance, ou simplement une année comme ça?

Les Predators ont provoqué la tenue d'un septième match en l'emportant facilement 4-0 à Winnipeg, lundi. Rien ne les assure qu'ils vont gagner la rencontre décisive. Ils vont devoir offrir toute une performance. Tout le monde devra répondre présent, à commencer par le gardien Pekka Rinne qui a été moins bon devant ses partisans.

J'avais prédit que la série irait en sept matchs. Mon choix demeure les Predators.

Dans les autres séries, chapeau à Alex Ovechkin et aux Capitals qui ont finalement exorcisé leurs démons face aux Penguins de Pittsburgh.

Les Capitals ne sont pas nécessairement meilleurs que les années précédentes, mais ils ont appris de leurs déceptions et ils m'ont paru plus affamés cette année. Ils ont saisi l'occasion d'en finir avec les Penguins dès que l'occasion s'est présentée, à Pittsburgh de surcroît.

Video: WSH@PIT, #6: Kuznetsov joue les héros pour Washington

Les Penguins ont cassé tout d'un coup dans la série. Ils m'avaient pourtant impressionné au cours de la série face aux Flyers de Philadelphie. Je les avais même trouvés meilleurs que l'an dernier. Contre les Capitals, il leur a manqué des soldats. On dirait que les doubles champions de la Coupe Stanley ont frappé le mur. Le gardien Matt Murray a été ordinaire et quelques-uns de leurs gros canons, Phil Kessel et Evgeni Malkin, ont semblé fatigués. C'était une équipe rendue au bout du rouleau.

Cela dit, les Capitals ont vraiment joué du très bon hockey. J'ai grandement apprécié la fougue d'Ovechkin. Sans vouloir être méchant, je trouvais qu'il cédait facilement au découragement en séries et qu'il fermait vite les livres quand ça allait mal pour les Capitals, comme s'il avait la tête aux Championnats du monde. Ça n'a pas l'air de lui tenter d'y aller cette année et c'est tant mieux pour lui et les Capitals.

Les Capitals vont retrouver le Lightning de Tampa Bay en finale de l'Association de l'Est. Le Lightning a écarté de son chemin les Bruins de Boston en cinq matchs. Les Bruins leur ont donné la frousse en gagnant facilement le premier match de la série, mais le Lightning a rapidement retrouvé ses repères. Je croyais que le premier match serait à l'avantage du Lightning parce qu'il était frais et dispos. Les Bruins sortaient d'une éprouvante série contre les Maple Leafs de Toronto et je m'attendais à ce qu'ils soient à plat, mais ç'a été le contraire. On a toutefois pu constater les bienfaits du repos pour le Lightning par après.

Video: BOS@TBL, #5: Boston étourdi par Miller et Kucherov

Le Lightning a réussi à museler le gros trio des Bruins, celui formé des Patrice Bergeron, Brad Marchand et David Pastrnak. Le personnel de soutien n'a pas pris la relève. Ç'a été le fait marquant de la série. Marchand a perdu la tête parce qu'il était très frustré d'être incapable de faire ce qu'il avait fait contre les Maple Leafs et dans le premier match de la série contre le Lightning. Il peut perdre sa concentration facilement, ce n'est jamais bon pour lui et pour les Bruins, on appelle ça de la frustration. On doit accorder tout le mérite au Lightning pour ça.

Pour revenir dans l'Association de l'Ouest, les Golden Knights de Vegas continuent d'y aller de surprise en surprise.

Ils ne lâchent pas : ils sont énergiques et rapides. Marc-André Fleury joue le meilleur hockey de sa carrière. Il a toujours été excellent, mais il lui arrivait de connaître de mauvais matchs. On l'a vite adopté à Las Vegas. On ne cesse de lui dire combien il est beau, gentil et bon. Il ne peut faire autrement que d'avoir la confiance au plafond. Il a embarqué à fond dans l'aventure et il a du 'fun' à mort. Tu peux accomplir de grandes choses dans ce temps-là et je ne serais pas surpris de voir les Golden Knights atteindre la Finale de la Coupe Stanley.

Video: Fleury parle de ses séries et de ce qui attend Vegas

Mon choix du représentant de l'Association de l'Ouest est toutefois l'équipe qui sortira gagnante, jeudi. Les Jets ou les Predators devront être prêts à égaler l'intensité des Golden Knights. C'est bien beau le travail, mais le talent finit toujours par remonter à la surface. Et du talent, les Jets et les Predators en ont davantage que les Golden Knights.

Les prochains adversaires des Golden Knights seront initialement désavantagés sur le plan physique, mais ils auront surmonté un gros obstacle qui va ultimement les aider à poursuivre leur route jusqu'en Finale. Mais les Golden Knights ne se laisseront pas abattre facilement. Ce sera une longue série, en six ou en sept.

Pour ce qui est de la finale de l'Association de l'Est, je m'en tiens au Lightning qui est mon choix depuis le début des séries. Ce sera par contre une autre longue série. Le Lightning a plus de talent et de profondeur que les Capitals. Le capitaine Steven Stamkos et Nikita Kucherov n'ont pas atteint leur plein potentiel et c'est effrayant uniquement que d'y penser. Ils peuvent exploser à tout moment.

Les Capitals sont amochés. Le joueur de centre Nicklas Backstrom n'a pas disputé le sixième match contre les Penguins, lundi. Le défenseur John Carlson n'est visiblement pas au sommet de sa forme. Ce sont deux gros morceaux pour eux.

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.