Skip to main content

Gagné : Pas de profondeur, pas de problème à Boston

Notre chroniqueur discute du départ explosif du premier trio des Bruins, et de la place de Brad Marchand parmi l'élite de la LNH

par Simon Gagné / Chroniqueur LNH.com

Simon Gagné a disputé 14 saisons dans la LNH et il a réussi 291 buts et totalisé 601 points en 822 matchs, connaissant notamment deux saisons de 40 buts et plus. Il a remporté la Coupe Stanley dans l'uniforme des Kings de Los Angeles en 2012. Sur la scène internationale avec le Canada, il a savouré la conquête de la médaille d'or aux Jeux olympiques de 2002 à Salt Lake City et la conquête de la Coupe du monde en 2004. L'attaquant sélectionné au 22e rang du repêchage 1998 a successivement porté les couleurs des Flyers de Philadelphie, du Lightning de Tampa Bay, des Kings et des Bruins de Boston. Simon a accepté de collaborer avec l'équipe de LNH.com chaque semaine afin de discuter de l'actualité de la LNH.

Si on m'avait dit au début de la saison que les Bruins de Boston, et surtout leur premier trio, allaient connaître quelques difficultés en lever de rideau, je ne serais pas tombé en bas de ma chaise.

Les Bruins venaient de connaître une amère déception en Finale de la Coupe Stanley, et avaient donc eu un très court été pour se préparer. Patrice Bergeron a de plus eu à composer avec de légères blessures au camp d'entraînement. Bref, plusieurs conditions étaient réunies pour que l'équipe et ses grandes vedettes sortent des blocs tranquillement.

À LIRE AUSSI : Gagné : Optimisme et prudence sont de mise à Edmonton et Buffalo

Bergeron, Brad Marchand et David Pastrnak n'ont toutefois pas reçu le mémo, et ils sont impressionnants depuis le début du calendrier.

C'est très rassurant pour les partisans de l'équipe et pour l'organisation de voir que leurs joueurs de concession, ces joueurs que je qualifie souvent de « chevaux de course », soient toujours aussi affamés. Ça démontre à quel point Bergeron, Marchand et Pastrnak sont de vrais professionnels et qu'ils prennent soin d'eux au cours de l'été.

Ces trois joueurs se complètent à merveille. Pastrnak n'est pas encore entré dans les meilleures années de sa carrière, et il est déjà dominant. Patrice est un joueur complet qui se nourrit de l'énergie de ses deux coéquipiers, et Brad Marchand joue le meilleur hockey de sa carrière.

Video: TOR@BOS: Pastrnak y va entre ses jambes pour marquer

En ce qui concerne Marchand, je pense qu'il faut à tout prix l'inclure dans la liste des 10 meilleurs attaquants de la Ligue en ce moment. En raison de sa réputation, les partisans n'ont pas toujours le réflexe de lui accorder le mérite qui lui revient. Pour faire partie de l'élite de la LNH, il faut selon moi être en mesure de jouer à ce niveau avec constance année après année, et ça fait maintenant trois ans que Marchand amasse plus d'un point par rencontre. Il a même atteint le plateau des 100 points la saison dernière!

Je peux vous garantir que si vous demandez aux directeurs généraux de la ligue de bâtir une équipe pour remporter les grands honneurs, ils sélectionneraient tous Brad Marchand. J'ai pu l'affronter pendant quelques années, et je peux vous certifier que c'est le genre de joueur que je détestais, parce qu'il dépassait parfois les limites. Par contre, j'ai eu la chance de jouer avec lui pendant une demi-saison à Boston, et j'ai pu comprendre pourquoi ses coéquipiers l'adorent. C'est une bonne personne, un bon coéquipier, et quand vous avez un joueur comme lui dans votre équipe, vous voulez le garder.

Il joue toujours à la limite, et quand on joue à la limite, il arrive qu'on la dépasse, mais il a besoin de jouer de cette manière pour être efficace. J'aime beaucoup mieux miser sur un joueur comme lui, que l'on doit retenir de temps à autre, que de devoir pousser un joueur qui ne démontre pas d'intensité.

Pas inquiétant… pour le moment

À une époque où toutes les équipes affirment que le succès passe par la profondeur, le premier trio des Bruins ne bénéficie pas d'un grand soutien de la part des autres unités de l'équipe. Pastrnak, Marchand et Bergeron ont inscrit 17 des 26 buts de Boston jusqu'ici cette saison. Seulement deux joueurs à l'extérieur de ce trio ont inscrit plus d'un but. Aussi bien dire que si ces trois piliers connaissent un mauvais match, les Bruins sont condamnés à perdre.

Video: TOR@BOS: Marchand marque d'un lancer précis

Le fait de se pointer à l'aréna et de savoir que le succès de l'équipe passe directement par tes performances peut être un peu stressant, mais il faut aussi comprendre que c'est ce que recherchent les athlètes de premier plan. Nous souhaitons faire la différence, et si notre l'équipe l'emporte et que nous n'avons pas eu notre mot à dire, nous sommes un peu déçus.

Si le trio de Bergeron devait ralentir ou être victime d'une blessure, c'est là que ça deviendrait inquiétant, mais ça ne semble pas être un problème pour l'instant. Cependant, les Bruins devront se pencher sur ce problème avant le début des séries éliminatoires. Ça leur laisse du temps, mais si le manque de profondeur est toujours aussi criant à cette période de l'année, ça deviendra presque mission impossible pour les gros canons de tirer l'équipe sur leurs épaules, surtout sur la route. À l'étranger au cours du tournoi printanier, quand l'entraîneur adverse peut systématiquement envoyer ses meilleurs éléments contre toi parce qu'il sait que le reste de la formation ne peut produire, les matchs paraissent deux fois plus difficiles.

Le printemps dernier, David Krejci, présentement blessé, Jake DeBrusk, Charlie Coyle et Marcus Johansson avaient apporté leur contribution à l'attaque. Il est à souhaiter pour les Bruins que ces joueurs de soutien retrouvent leur rythme d'ici le mois d'avril.

*Propos recueillis par Sébastien Deschambault, directeur de la rédaction LNH.com

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.