Skip to main content

Fleury a apprécié le retour du balancier

Le gardien québécois a signé un troisième jeu blanc en cinq matchs de séries dans un gain de 7-0 des siens

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

LAS VEGAS - Il restait moins de cinq minutes à faire et les Golden Knights avaient les devants 7-0 quand les 18 444 amateurs présents au T-Mobile Arena se sont mis à scander le désormais célèbre « Fleury! Fleury! ».

Les Golden Knights étaient sur le point de confirmer la sévère correction qu'ils ont servie aux Sharks de San Jose lors du premier match de la série de deuxième tour dans l'Ouest, mais la foule tenait à souligner la prestation de 33 arrêts de son favori.

Et ce, même si l'attaque des Knights venait d'exploser contre une équipe qui n'avait donné que quatre buts aux Ducks d'Anaheim en première ronde. C'est d'ailleurs « Flower » qui s'est vu octroyé la première étoile de la rencontre.

À LIRE: Résumé du match no 1 entre les Sharks et les Golden Knights

Avec ce troisième jeu blanc en cinq matchs, Fleury a abaissé sa moyenne de buts alloués à 0,54 et fait grimper son taux d'efficacité à ,982. En d'autres mots, le Sorelois de 33 ans est presque imbattable et connaît probablement les meilleurs moments de sa carrière en séries.

« Ce n'est pas une chose à laquelle je pense vraiment, a déclaré Fleury. L'important, c'était de poursuivre notre cheminement en séries et d'être en bonne position pour le match no 2. Depuis le début de la saison, les partisans sont vraiment bruyants. De les entendre scander mon nom en fin de match, c'est sûr que ça fait un petit velours surtout quand on gagne. »

Video: Fleury discute de la victoire des Golden Knights

Parce que ça demeure l'important. Grâce à cet éclatant gain, les Golden Knights sont demeurés invaincus jusqu'ici en séries. Bien sûr, Fleury a reçu le soutien offensif dont il n'a pu bénéficier en première ronde. Face aux Kings, les Golden Knights ont gagné tous les matchs par un écart d'un seul but.

Cette fois, il avait déjà un coussin de quatre buts après 11:43. Avec le niveau de jeu que Fleury affiche depuis le début du tournoi printanier, aussi bien dire que la victoire était déjà dans la poche.

C'était un peu aussi le retour du balancier.

« Il nous donne énormément confiance, il garde le match serré et il n'accorde pas de mauvais but, a fait valoir l'attaquant David Perron, auteur de deux aides. Ce soir, nous avons essayé de lui donner un match un peu plus facile. Vers la fin, nous sommes restés allumés pour lui et pour ne pas donner de vie aux Sharks. »

Ce fut effectivement un match plus facile, mais la première période n'a quand même pas été de tout repos pour Fleury. Les Sharks ont dirigé 17 tirs au but et ont obtenu trois avantages numériques. N'eut été de lui, les visiteurs auraient facilement pu réduire l'écart par au moins un ou deux buts. 

Le portier québécois s'est notamment dressé devant un boulet de Brent Burns avant de frustrer Evander Kane à deux reprises sur le retour alors qu'il semblait hors position quelques secondes plus tôt.  

Video: SJS@VGK, #1: Fleury frustre Burns en A.N.

« C'est incroyable ce qu'il fait pour nous depuis le début, a fait valoir l'attaquant Jonathan Marchessault, qui a récolté un but et deux aides. Nous voulons jouer pour un gars comme lui. Nous allons à la guerre chaque soir pour notre plus grand leader. »

Avec le sourire

La recette secrète de Fleury? Il a du plaisir. Il suffit de voir le sourire qu'il affiche derrière son masque à l'entraînement - et même pendant les matchs - pour comprendre que le vétéran s'amuse encore comme un enfant.

« C'est la même chose depuis le début de la saison. Il a été notre leader, a lancé Gerard Gallant. Il vient à la patinoire et il a du plaisir. Il vient ici et il en profite. C'est lui qui guide le reste de l'équipe. »

Le gardien s'est même permis de participer à la vague avec les partisans lors d'une pause publicitaire en troisième période. Avec un coussin pareil, il pouvait se le permettre. 

Tweet from @GoldenKnights: Does everyone hate the wave less now that �� loves it? pic.twitter.com/oyhnCL03CS

« J'ai toujours été un grand amateur de la vague, a-t-il blagué. Je l'ai vue venir. Parfois, il faut avoir un peu de plaisir. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.