Skip to main content

De quel bord la foule et le vent pencheront-ils à Regina?

Les Flames de Calgary et les Jets de Winnipeg se préparent à se disputer les honneurs de la Classique Héritage en terrain neutre, samedi

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

REGINA - De quel bord penchera la foule et de quel côté soufflera le vent? Les deux questions piquaient la curiosité, tant chez les Flames de Calgary et les Jets de Winnipeg, à l'aube de la présentation de la septième Classique Héritage 2019 Tim Hortons, qui aura lieu pour la première fois en terrain neutre à Regina, en Saskatchewan.

Les Jets seront les hôtes au Stade Mosaic, samedi (22h HE; TVAS, CITY, CBC, NBCSN, SN1). Ils en retireront toutefois moins d'avantages que si le duel était présenté dans leur antre au Winnipeg Arena.

Comme Regina est située géographiquement à mi-chemin environ entre Winnipeg et Calgary, on se demande quelle équipe aura la cote des amateurs.

Sur le plan pratico-pratique, le facteur éolien risque de retenir l'attention. Ça peut être très venteux dans les Prairies et l'équipe qui aura le vent dans les numéros pourrait voguer toutes voiles dehors.

À LIRE AUSSI : Dossier Byfuglien : L'espoir s'amenuise à WinnipegPionk a de grandes attentes face à la Classique Héritage avec les Jets

« Avec le vent dans le dos, on pourrait avoir le sentiment de filer à la vitesse de Connor McDavid », a lancé à la blague le défenseur Josh Morrissey des Jets, au terme de la séance des siens, vendredi.

« Il y avait de bonnes rafales par moments. J'en ai presque perdu ma casquette », a illustré un des adjoints à l'entraîneur des Flames Bill Peters, Martin Gélinas, après la séance des Flames.

« Le vent sera un facteur », a prédit Peters.

La LNH a prévu le coup et si le vent devait effectivement être trop persistant, on stoppera l'action au mitan du troisième vingt afin de permettre aux gardiens de changer de côté. On répétera l'exercice, au besoin, à mi-chemin de la période de prolongation.

« En raison de tout ce qui entoure la présentation d'un match à l'extérieur, l'équipe qui simplifiera le plus son jeu aura l'avantage, a soumis l'entraîneur des Jets Paul Maurice. C'est de toute façon le style de jeu qu'on essaie de préconiser pour n'importe quel match. Mais samedi, l'équipe qui se passera le moins la rondelle se donnera les meilleures chances de l'emporter. Avec tout le talent que les deux équipes possèdent, ce sera un défi. » 

Les deux équipes se sont familiarisées avec leur nouvel environnement, en fin d'après-midi vendredi. 

« Nous étions bien. Ça m'a rappelé mon expérience en Californie contre les Kings de Los Angeles, avec les Ducks d'Anaheim en 2014 », a évoqué l'attaquant Mathieu Perreault des Jets.

« La glace était un peu ramollie, mais c'est normal, a estimé Gélinas. Nous nous sommes entraînés tout de suite après les Jets à la clarté du jour. Le match samedi aura lieu en soirée à une température plus froide. »

De la neige?

Les prévisions météorologiques font même état de possibilités d'une chute de neige, avec une température sous le point de congélation - moins-2, mais moins-9 avec le facteur éolien - pour le dépôt de la rondelle un peu après 20h.

« Ce sera bucolique, si c'est le cas », a lancé Morrissey.

« Ce sera parfait, a renchéri Maurice. Peu importe les conditions, elles seront les mêmes pour les deux équipes. Mon plus grand souhait, c'est que les amateurs qui assisteront au match aient beaucoup de plaisir et qu'ils en garderont d'excellents souvenirs.

« S'il faut qu'on passe la gratte plus souvent à cause de l'amoncellement de la neige, ça n'a pas d'importance, a-t-il insisté. Je veux que les gens apprécient leur expérience. Pour plusieurs d'entre eux, il s'agira de leur tout premier match de la Ligue nationale en personne. Je souhaite qu'ils ne l'oublient pas de sitôt et qu'ils voient comment ces athlètes sont bons. »

Appleton sur la touche

La Classique Héritage a viré au cauchemar pour l'attaquant réserviste Mason Appleton, qui s'est fracturé un os d'un pied en jouant au football avec ses coéquipiers avant la séance d'entraînement.

« C'est attristant ce qui lui arrive, il sera à l'écart du jeu pendant une longue période », a annoncé Maurice.

« On ne peut qu'avoir de l'empathie pour lui après tous les efforts qu'il a faits au camp d'entraînement afin de mériter un poste avec l'équipe. »

« C'est un accident bête. Les gars s'adonnent à toutes sortes de jeux avant les séances et les matchs », a conclu l'entraîneur.

Appleton avait livré neuf des 11 premiers matchs de l'équipe, n'ayant toujours pas amassé de point.

Les Flames ont procédé quant à eux au rappel de l'attaquant Adam Quine afin de combler la perte d'Austin Czarnik, qui a subi une blessure sérieuse au bas du corps au cours de la rencontre face aux Panthers de la Floride, jeudi.

Video: CBJ@WPG: Appleton marque d'un tir anodin

Duel Rittich-Hellebuyck 

La Classique Héritage 2019 est la septième à se dérouler en sol canadien depuis 2003. Les Flames (6-5-1) et les Jets (5-6-0) sont impliqués dans un deuxième match chacun. Les Flames ont été les hôtes de l'événement en 2011, défaisant les Canadiens de Montréal 4-0. Les Jets ont vu les Oilers d'Edmonton les blanchir 3-0 devant leurs partisans en 2016.

Le gardien réserviste des Flames Cam Talbot avait signé le jeu blanc de 31 arrêts. Mais c'est David Rittich qui sera le gardien de confiance de Peters, samedi.

« Il ne s'est pas procuré des jambières de couleur brune pour l'occasion pour rien », a lancé l'entraîneur.

Connor Hellebuyck sera devant le but des Jets.

Formation prévue des Flames

Johnny Gaudreau - Elias Lindholm - Matthew Tkachuk
Andrew Mangiapane - Sean Monahan - Sam Bennett
Milan Lucic - Mikael Backlund - Michael Frolik
Alan Quine - Derek Ryan - Tobias Rieder

Mark Giordano - TJ Brodie
Noah Hanifin - Travis Harmonic
Oliver Kylington - Rasmus Anderson

David Rittich
Cam Talbot

Retranchés : Mark Jankowski, Michael Stone
Blessé : Austin Czarnik (bas du corps)

Formation prévue des Jets

Nikolaj Ehlers - Mark Scheifele - Blake Wheeler
Kyle Connor - Bryan Little - Patrik Laine
Andrew Copp - Adam Lowry - Jake Roslovic
Mathieu Perreault - David Gustafsson - Gabriel Bourque

Josh Morrissey - Tucker Poolman
Dmitry Kulikov - Neal Pionk
Carl Dahlstrom - Anthony Bitetto

Connor Hellebuyck
Laurent Brossoit

Retranchés : Ville Heinola, Luca Sbisa
Blessés : Nathan Bealieu (haut du corps), Mark Letestu (non divulgué), Mason Appleton (fracture du pied) 

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.