Skip to main content

Pionk a de grandes attentes face à la Classique Héritage avec les Jets

Le défenseur se prépare pour le match extérieur contre les Flames en se rappelant des souvenirs d'enfance

par Tim Campbell @TimNHL / Journaliste NHL.com

WINNIPEG - Neal Pionk a passé une bonne partie de son enfance à jouer au hockey sur des étangs gelés et sur des patinoires de cour arrière. Ses attentes envers sa première partie à l'extérieure dans la LNH sont donc très élevées.

Il aura la chance de prendre part à la Classique Héritage 2019 Tim Hortons samedi (22h HE; NBCSN, CBC, SN1, CITY, TVAS2, NHL.TV), dans un match impliquant les Jets de Winnipeg et les Flames de Calgary au Mosaic Stadium de Regina en Saskatchewan. 

« J'ai regardé ces matchs à la télévision, mais je n'y ai jamais participé, a dit le défenseur de 24 ans des Jets. La température devrait être agréable. Je m'attends à ce que ça me remémore des souvenirs d'enfance comme l'étang au lac Pike ou à Hermantown (Minnesota), alors qu'on patinait dehors et qu'on avait du plaisir entre amis. »

À LIRE AUSSI : Frédérick Gaudreau veut tout simplement jouer au hockeyThibault : Pas de controverse en vue à Washington

Pionk est passionné par ses souvenirs de hockey extérieur. Alors qu'il était tout jeune, son père Scott avait construit une patinoire dans la cour arrière de la maison. Il se rappelle aussi que sa mère, Karen, les déposait lui et ses frères - Corbin, qui a maintenant 30 ans, Nate, 23 ans, Joe, 20 ans, et Aaron, 16 ans - à l'une des cinq patinoires extérieures d'Hermantown pour la journée entière. 

Une autre tradition est née entre Neal et Nate et deux autres familles passionnées de hockey dans la région de Duluth, où Hermantown, une ville d'environ 10 000 habitants, est considérée comme la banlieue.

C'était il y a 10 ou 11 hivers alors qu'ils ont rejoint des membres des familles Aamodt et Koepke pour l'annuelle « Coupe des Vacances ». Se déroulant normalement sur une ou deux journées pendant l'Action de grâce ou le congé de Noël, ce tournoi amical commençait avec des affrontements entre les frères les plus vieux contre les frères les plus jeunes. 

Video: WPG@PIT: Pionk triple l'avance des Jets

« On jouait les matchs chez moi, sur l'une des patinoires extérieures ou chez les Aamodts, a précisé Pionk. Ils habitaient près du lac Pike et on se rendait là-bas. Lorsque les hivers étaient trop froids, on allait jouer à l'aréna d'Hermantown. À quelques exceptions près, on était dehors presque tout le temps. »

Nate Pionk a dit que la Coupe des Vacances a commencé à devenir une compétition sérieuse au fil du temps. 

« Ç'a commencé avec un simple trois contre trois et c'est devenu, laissez-moi vous dire, très physique, a révélé Nate. On ne tentait pas de se faire mal, mais quand on était plus jeunes on aimait bien se donner des mises en échec. Il y avait des bâtons portés trop hauts, des ecchymoses au visage ici et là, des coupures sur le menton. Nos parents n'étaient jamais très contents de nous voir blessés. »

Nate se rappelle les équipes d'origine : lui-même, Travis Koepke, Wyatt Aamodt, face à Neal, Cole Koepke et Wade Aamodt. Neal est aujourd'hui défenseur dans la LNH, Wyatt est un défenseur de 21 ans pour l'Université du Minnesota State Mankato et Cole est un attaquant de 21 ans pour l'Université du Minnesota Duluth. 

« C'était assez serré, on jouait un quatre de sept, et chaque match se remportait à cinq buts, a dit Nate. C'était sérieux, on a même fait faire un trophée quand on a commencé à appeler le tournoi la "Coupe des Vacances". On faisait même écrire nos noms sur le trophée. 

« Aujourd'hui, les familles ajoutent des membres et des amis alors on joue du quatre contre quatre ou même du cinq contre cinq quelquefois. C'est toujours un événement amusant, on rit beaucoup. »

Video: WPG@NJD: Pionk nivelle la marque 4-4 en troisième

Les plus jeunes des frères Pionk, Joe et Aaron, se sont joints à la Coupe des Vacances dans les dernières années. 

« Quand on a commencé, ils étaient plutôt jeunes et plus petits physiquement, a mentionné Nate. Ma mère voulait qu'on les laisse jouer avec nous, mais on lui rouspétait que nous jouions sérieusement et que nous ne voulions pas avoir Joe et Aaron dans notre chemin. Aujourd'hui, Aaron est plus gros et ils sont impliqués dans nos matchs, on adore ça. »

Pour Neal, qui a récolté six points (deux buts, quatre passes) en neuf rencontres cette saison et 46 points (neuf buts, 37 passes) en 111 matchs dans la LNH avec les Jets et les Rangers de New York, le plaisir de jouer dehors à Hermantown reste très présent. 

« Je sais que c'est cliché, mais c'est la liberté, a-t-il dit. Au sens propre, il n'y a pas de toit au-dessus de ta tête, mais aussi au sens figuré, car il n'y a pas d'entraîneurs ou de recruteurs qui te regardent. Tu fais ce que tu veux. Qui va s'en faire si tu fais une erreur? Personne. C'est du pur plaisir. »

Il espère que ce sentiment de joie va se poursuivre. Les familles n'ont pas disputé la Coupe des Vacances l'hiver dernier pour la première fois depuis le début de son existence - Neal, qui jouait une première saison complète avec les Rangers, n'avait pas le temps de se rendre au Minnesota pendant le court congé des Fêtes.

Cependant, Nate a assuré que c'était à l'agenda pour cet hiver.

« Je dirais que c'est en suspens, a avoué Nate. Quand on vieillit, ça devient plus difficile. Tout le monde est occupé. Nous avons parlé de peut-être faire l'événement durant la pause du Match des Étoiles [de la LNH] ou à Noël. »

Avant la prochaine Coupe des Vacances, Nate sera en mesure de voir son frère participer à un autre genre de match extérieur lors de la Classique Héritage.

« C'est génial, a-t-il dit. Ça n'arrive qu'une fois dans une vie de pouvoir jouer un aussi gros match à l'extérieur et que ce soit aussi spectaculaire. La plupart des gens n'ont pas cette chance. Je sais que tout le monde ici va regarder la partie et ma mère va se rendre sur place, alors c'est très spécial. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.