Skip to main content

CMJ : Primeau aide les États-Unis à passer en finale

L'espoir des Canadiens réalise 34 arrêts dans un gain de 2-1 contre la Russie en demi-finale

par Mike G. Morreale @mikemorrealeNHL / Journaliste NHL.com

VANCOUVER - Cayden Primeau a réalisé 34 arrêts pour aider les États-Unis à avancer au Match de la médaille d'or dans un gain de 2-1 contre la Russie en demi-finale du Championnat mondial junior 2019 de la FIHG, vendredi au Rogers Arena.

Oliver Wahlstrom (Islanders de New York) et Alexander Chmelevski (Sharks de San Jose) ont marqué pour les Américains, qui ont éliminé la Russie pour une troisième année de suite (demi-finale en 2017, quarts de finale en 2018) et affronteront la Finlande dans le match de la médaille d'or samedi (20 h HE, NHLN, TSN).

Grigori Denisenko (Panthers de la Floride) a marqué et Pyotr Kochetkov a stoppé 25 lancers pour la Russie, qui a perdu pour la première fois en six rencontres au cours du tournoi.

À LIRE AUSSI : CMJ: Un duel Hughes contre Kakko pour l'orCMJ: Primeau est bâti sur mesure pour les grands matchsCMJ: Les autres pays rattrapent le Canada, affirme Tom RenneyCMJ: Christian Wohlwend répand l'amour chez les SuissesCMJ : 5 raisons qui expliquent l'élimination du Canada

Denisenko pensait avoir donné les devants 1-0 à son pays à 12:13 de la première période, mais une reprise vidéo a démontré qu'il avait redirigé la rondelle dans le filet avec son patin, ce qui n'est pas permis en vertu des règles de la FIHG.

Wahlstrom a fait 1-0 États-Unis à 14:29 de la première période à l'aide d'un tir sur réception du cercle droit sur une passe de Logan Cockerill (Islanders).

Chmelevski a doublé l'avance des Américains en avantage numérique grâce à une passe de Jack Hughes (admissible au repêchage 2019) à 4:20 de la deuxième période.

Denisenko a réduit l'écart à 2-1 avec un but marqué sans aide depuis le bas du cercle droit qui a battu Primeau (Canadiens de Montréal) au-dessus de l'épaule gauche à 13:36 de la deuxième période.

L'attaquant de la Russie Klim Kostin (Blues de St. Louis) est passé bien près d'égaler la marque à 1:12 du troisième vingt lors d'un avantage numérique quand son tir a glissé derrière Primeau, mais le défenseur des États-Unis Philip Kemp (Oilers d'Edmonton) a dégagé la rondelle juste avant qu'elle ne traverse la ligne des buts.

La Russie, qui a entamé le match avec le meilleur jeu de puissance du tournoi (5 en 16, 31,3 pour cent), a terminé la rencontre avec une efficacité de 0 en 2 contre les États-Unis. Les États-Unis ont la meilleure unité de désavantage numérique du tournoi (12 en 13, 92,3 pour cent).

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.