Skip to main content

Claude Julien fait dans la théorie positive

L'entraîneur des Canadiens avait convié ses troupiers au « cinéma », vendredi

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

BROSSARD - Les Canadiens de Montréal ont passé une partie de la journée en formation, vendredi. L'entraîneur Claude Julien avait convié les joueurs à la « mini-salle de cinéma » du complexe d'entraînement de l'équipe, le groupe ayant eu congé de glace au lendemain du revers encaissé face aux Red Wings de Detroit.

Ces séances de visionnement de vidéos des matchs peuvent être malplaisantes parce qu'aucun athlète n'aime se faire remettre ses erreurs sur le nez. À entendre le post-mortem de quelques joueurs, Julien a réussi à rendre l'exercice positif. La conclusion qu'on a tirée, c'est que tout est dans les détails - les « petits détails » même.

À LIRE AUSSI : CH: Ça manque de tranchant, selon Julien | Bernier et les Red Wings ont dompté la bête

« Ce sont les petits détails qui feront que nous serons 100 fois meilleurs », a affirmé le joueur de centre Phillip Danault. « Nous ne travaillons pas bien en équipe dans le moment. Il faut donc faire de petits ajustements. Nous le savons tous, nous l'avons vu sur la vidéo. Il faut maintenant les mettre en application dans les séances d'entraînement et les matchs. »

Sans dévoiler de secret d'État, Julien a dit que l'objectif de la séance était d'illustrer les choses qui font défaut, mais également d'encourager les joueurs à jouer d'une certaine façon.

« On montre les corrections que nous souhaitons voir être apportées, mais il y a aussi du positif parce que nous ne voulons pas qu'ils retournent chez eux en étant frustrés, a insisté l'aguerri pilote. Nous voulons qu'ils soient motivés pour le prochain match. »

Le CH est mieux de vite réaligner sa structure de jeu parce que les champions de la Coupe Stanley sont débarqués en ville, en prévision de la rencontre au Centre Bell, samedi (19h HE; TVAS, CITY, FS-MW, NHLN).

Les Blues de St. Louis ne sont pas affectés par les relents des festivités de la première conquête de leur histoire. Après quatre matchs, ils n'ont pas encore subi la défaite en temps réglementaire (3-0-1).

Jeudi, ils sont venus de l'arrière pour vaincre les Sénateurs d'Ottawa 6-4. L'attaquant sherbrookois David Perron s'est mis en évidence en réussissant un doublé, incluant son 200e but dans la LNH.

Video: STL@OTT: Perron réduit l'écart en A.N.

« Les Blues ne sont pas champions pour rien. Ils sont très bien structurés, avec quatre bons trios, une solide défense et un bon gardien. Ce sera un bon défi pour nous. Il faut se replacer et respecter le plan. C'est comme ça que nous gagnerons des matchs. »

Danault et ses équipiers de trio Tomas Tatar et Brendan Gallagher sont brouillons à l'image de l'équipe depuis le début de la saison régulière.

« Comme l'équipe, nous ne jouons pas bien ensemble. Il faut revenir à la base et faire les petits détails », a-t-il répété en ne pouvant s'empêcher de rire. « Il faut se remettre sur la même longueur d'onde, comme la saison dernière. Ça viendra, je ne suis pas inquiet. »

Julien est prêt à se montrer patient avec l'unité qui a été la meilleure du Tricolore, la saison dernière.

« Ce n'est pas que ça ne clique pas, ce sont des choses qui arrivent, a-t-il relevé. Le trio ne fonctionne pas à la hauteur de son potentiel, mais les trois veulent retrouver leur synchronisme ensemble. Je n'ai pas le choix de les désunir quand je constate dans un match qu'ils ne sont pas à leur mieux. Mais je n'ai pas perdu du tout confiance en eux. C'est juste qu'actuellement, ils ne jouent pas comme ils le faisaient la saison dernière. »

Reilly-Folin

Julien n'a pas dévoilé ses plans pour le duel contre les Blues, mais il a laissé entendre qu'il pourrait continuer de faire confiance au duo de défenseurs formé de Mike Reilly et de Christian Folin.

« Ils ne sont pas parfaits, comme nos autres défenseurs, mais ils se débrouillent assez bien, a commenté Julien. Ils nous donnent un peu plus d'expérience. Dans une séquence un peu plus difficile en défense, tu dois te tourner vers des vétérans afin qu'ils accomplissent le travail. »

Video: Conférence de presse de Claude Julien

Ce qui signifie donc que le jeune Cale Fleury devrait être laissé de côté dans un troisième match d'affilée.

« On a d'autres chats à fouetter (que l'utilisation du jeune), a dit Julien. Il ne faut pas commencer à paniquer parce qu'il a manqué deux matchs. On va gérer son cas en temps et lieu. On le refera jouer au moment où on le jugera opportun. Sinon, on verra s'il est préférable qu'il aille jouer avec l'équipe-école de Laval. Nous ne sommes pas rendus là après seulement quatre matchs. »

L'entraîneur a ajouté que le partenaire de jeu de Fleury, Brett Kulak, connaît un début de saison très laborieux.

« Il se bat un peu avec la rondelle. Nous voulons lui donner du recul et une chance de se ressaisir. C'est un bon défenseur, nous n'avons pas perdu confiance en lui. » 

L'infériorité bat de l'aile

Les Canadiens ont redressé la barre en supériorité numérique par rapport à la saison dernière, avec un taux de réussite de 33,3 pour cent jusqu'à maintenant. C'est toutefois en infériorité numérique qu'ils ont plus de difficultés, avec un taux de succès de 66,7 pour cent.

« Nous devons être plus vigilants, a relevé l'attaquant Artturi Lehkonen. Il y a quelques passes transversales que nous aurions dû intercepter avant qu'elles se rendent aux destinataires qui ont tiré sur réception. Il y a tellement de bons francs-tireurs dans la ligue. On ne doit pas laisser la rondelle passer tout proche de nous parce que ça crée des chances de marquer contre nous. »

Juulsen sur patins

Le jeune défenseur à l'écart du jeu Noah Juulsen a chaussé les patins en compagnie de quelques réservistes, vendredi. Juulsen souffre de maux de tête imputables la blessure à un œil qu'il a subi au début de la saison dernière.

« Je ne suis pas informé de son statut ni du mal exact qui l'afflige, mais je sais que ce n'est pas une commotion cérébrale, a réitéré Julien. Il se sent beaucoup mieux et il rechausse les patins. Nous prendrons une décision dans son cas beaucoup plus tard. Je ne le vois pas dans mes plans pour tout de suite. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.