Skip to main content

CH: Ça manque de tranchant, selon Julien

L'entraîneur des Canadiens impute le blâme à toute l'équipe

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

MONTRÉAL - Les Canadiens de Montréal avaient trouvé le moyen de tirer les marrons du feu dans leurs trois premières sorties à l'étranger, en obtenant au minimum un point de classement dans chacune d'entre elles.

Jeudi, les Red Wings de Detroit les ont battus à leur jeu, celui de la vitesse, à leur première présence au Centre Bell cette saison.

À LIRE AUSSI : Bernier et les Red Wings ont dompté la bêtePremier revers du CH en temps réglementaire | Tour d'horizon des matchs du 10 octobre

La cérémonie d'avant-match, avec la passation du traditionnel flambeau entre les joueurs, n'a pas été l'étincelle qui a enflammé les joueurs, amorphes pendant de grands pans de la soirée.

« Ce n'est pas de la fatigue. C'est plutôt que nous ne sommes pas vigilants psychologiquement », a soumis l'entraîneur du CH Claude Julien. « Il faut donner du mérite aux Red Wings. Ils ont livré un bon match à l'étranger. Ils ont su se montrer patients, provoquer des erreurs et en profiter. Nous avons commis des erreurs coûteuses et notre jeu de transition en a grandement souffert. »

Julien a imputé le blâme à toute l'équipe, pas uniquement aux défenseurs qui sont généralement visés dans ce temps-là.

« La transition dans la zone centrale n'était pas meilleure, a-t-il précisé. Nous avons beau parler des défenseurs, ils ont leurs torts, mais les attaquants également. Les défenseurs ont parfois de la difficulté à trouver des ouvertures ou un attaquant à qui faire une passe vers l'avant.

« Nous ne sommes pas tranchants dans nos prises de décisions, a-t-il enchaîné. C'est un problème récurrent dans la révision des matchs que nous faisons. Ça affecte notre jeu en défense ainsi que notre jeu de transition. Nous avons commis des erreurs évidentes sur les séquences des buts des Red Wings. Nous pouvons facilement identifier les joueurs qui ont mal fait leur travail. »

Video: DET@MTL: Mantha marque d'un laser en A.N. 

Les Canadiens sont à leur mieux quand ils jouent de façon groupée en unités de cinq. Au cours des quatre premiers matchs, ils ont permis beaucoup trop de tirs (en moyenne 38,3 par match pour un total de 152) et d'occasions de marquer de grande qualité à leurs adversaires.

« Il faut retrouver un bon niveau de cohésion si nous voulons gagner des matchs, a indiqué Julien. Samedi, nous disputerons un troisième match en l'espace de quatre soirs. Nous avons physiquement besoin d'une pause, mais psychologiquement, nous devons être plus affutés. Nous continuerons de faire de l'enseignement vidéo avec les joueurs. »

L'équipe ne sautera pas sur la patinoire, vendredi, en prévision de son affrontement contre les Blues de St. Louis, samedi. Les Blues sont arrivés en ville après avoir vaincu les Sénateurs d'Ottawa 6-4, jeudi, mais ils auront congé d'entraînement.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.