Skip to main content

Poolers : Le top-50 des défenseurs de la LNH

Le retour au jeu de Jones fait grimper sa valeur ; Morrissey et Dunn s'établissent comme des options intéressantes pour les poolers

par Hugues Marcil @HuguesMarcil / Pupitreur LNH.com

LNH.com vous propose un classement hebdomadaire des 50 meilleurs défenseurs de la LNH pour les poolers pour la saison 2018-19. Le classement a été dressé en tenant compte de statistiques attendues bien précises : les buts, les mentions d'aide, les points en avantage numérique, les tirs au but, les mises en échec et le différentiel.

De retour au jeu après avoir raté quatre semaines d'activités en raison d'une blessure au genou, le défenseur des Blue Jackets de Columbus Seth Jones voit sa valeur augmenter auprès des poolers cette semaine.

Jones devrait donner un véritable coup de pouce aux Blue Jackets, qui ont tout de même tenu le coup en son absence (4-3-0, huit points). Il insufflera notamment un peu de punch offensif à une attaque massive qui pourrait en donner plus (12,5 pour cent, 26e rang dans la LNH).

Évidemment, le retour de Jones signifie qu'il reprendra les grosses minutes à la ligne bleue de Columbus, mais la valeur de son coéquipier Zach Werenski n'est pas pour autant en chute drastique, même s'il devrait voir son temps de jeu diminuer de quelques minutes. Il a été le joueur le plus utilisé chez les Blue Jackets en l'absence de Jones (24:51). 

Les Blue Jackets sont chanceux de pouvoir compter sur un duo aussi dynamique en défensive, tout comme les poolers qui comptent sur l'un ou l'autre de ces défenseurs. Même si Jones a eu le dessus au chapitre des points (57), du différentiel (plus-10), des points en avantage numérique (24), des tirs (249) et des mises en échec (92) la saison dernière, Werenski a marqué autant de buts (16) et il demeure un excellent choix pour les poolers dans tous les types de pools.

Deux nouveaux défenseurs font leur entrée au sein du top-50 cette semaine : Josh Morrissey des Jets de Winnipeg et Vince Dunn des Blues de St. Louis.

Morrissey, âgé de 23 ans, est très intéressant pour les poolers, car il a déjà amassé sept points (un but, six mentions d'aide) en neuf parties, et il évolue sur le jeu de puissance des Jets, le quatrième meilleur de la LNH (32 pour cent), où il a récolté trois points. D'ailleurs, lors des deux dernières rencontres de Winnipeg, Morrissey a été plus utilisé que Dustin Byfuglien en avantage numérique (Morrissey, 4:22; Byfuglien, 2:34). Avec des saisons de 20 et 26 points en 2016-17 et 2017-18 respectivement, Morrissey a assurément été oublié par plusieurs poolers, et il est peut-être toujours disponible dans votre ligue. Si oui, son acquisition pourrait vous donner un bon coup de main dans les semaines à venir.

Dunn, 21 ans, a été retranché lors de deux matchs des siens depuis le début de la saison, mais il semble avoir pris son erre d'aller, lui qui a récolté trois points, dont deux buts sur le jeu de puissance, à ses trois plus récentes sorties avec les Blues. Son coéquipier Alex Pietrangelo connaît un début de saison difficile (une passe en huit matchs) et Dunn en profite, lui qui est légèrement plus utilisé que Pietrangelo avec l'avantage d'un homme (Dunn, 4:08; Pietrangelo, 3:47). S'il continue à mettre des points au tableau avec régularité et que les déboires de Pietrangelo se poursuivent, Dunn deviendra une option plus qu'intéressante pour les poolers, d'autant plus qu'il n'a été réclamé que dans 5 pour cent des ligues standards sur Yahoo.

En terminant, soulignons la progression au classement de deux vétérans défenseurs : Keith Yandle des Panthers de la Floride et Oliver Ekman-Larsson des Coyotes de l'Arizona.

Yandle bondit de trois positions cette semaine, lui qui connaît un début de saison du tonnerre malgré les déboires des siens. Avec sept points (un but, six passes) en sept rencontres, le défenseur de 32 ans a participé à près du tiers des buts des siens depuis le début de la campagne. Imaginez si le jeu de puissance de la Floride - le septième pire de la LNH (12,9 pour cent) - se met en marche…

De son côté, Ekman-Larsson a finalement rebondi avec quatre mentions d'aide à ses trois dernières sorties. L'arrière suédois semble finalement être sorti de sa torpeur après avoir été blanchi de la feuille de pointage lors des cinq premières rencontres des siens. Il faut dire que les Coyotes se sont finalement mis à marqueur des buts, eux qui ont trouvé le fond du filet seulement trois fois lors de la courte léthargie d'Ekman-Larsson. Attendez-vous à ce que ce dernier continue de monter au classement dans les prochaines semaines.

Classement des 50 meilleurs défenseurs

1. Brent Burns, Sharks de San Jose (-)
2. Erik Karlsson, Sharks de San Jose (-)
3. Victor Hedman, Lightning de Tampa Bay (-)
4. John Klingberg, Stars de Dallas (-)
5. Morgan Rielly, Maple Leafs de Toronto (-)
6. Dustin Byfuglien, Jets de Winnipeg (-)
7. John Carlson, Capitals de Washington (-)
8. P.K. Subban, Predators de Nashville (-)
9. Kris Letang, Penguins de Pittsburgh (-)
10. Drew Doughty, Kings de Los Angeles (-)
11. Roman Josi, Predators de Nashville (-)
12. Seth Jones, Blue Jackets de Columbus (+2)
13. Shayne Gostisbehere, Flyers de Philadelphie (-1)
14. Tyson Barrie, Avalanche du Colorado (-1)
15. Keith Yandle, Panthers de la Floride (+3)
16. Torey Krug, Bruins de Boston (-, BLÉ.)
17. Zach Werenski, Blue Jackets de Columbus (-)
18. Ivan Provorov, Flyers de Philadelphie (+1)
19. Dougie Hamilton, Hurricanes de la Caroline (-4)
20. Ryan Suter, Wild du Minnesota (-)
21. Mark Giordano, Flames de Calgary (+1)
22. Charlie McAvoy, Bruins de Boston (-1)
23. Matt Dumba, Wild du Minnesota (-)
24. Oliver Ekman-Larsson, Coyotes de l'Arizona (+1)
25. Alex Pietrangelo, Blues de St. Louis (-1)
26. Jake Gardiner, Maple Leafs de Toronto (-)
27. Ryan Ellis, Predators de Nashville (-)
28. Rasmus Ristolainen, Sabres de Buffalo (-)
29. Rasmus Dahlin, Sabres de Buffalo (-)
30. Mikhail Sergachev, Lightning de Tampa Bay (-)
31. Thomas Chabot, Sénateurs d'Ottawa (-)
32. Will Butcher, Devils du New Jersey (-)
33. Duncan Keith, Blackhawks de Chicago (-)
34. Jeff Petry, Canadiens de Montréal (+2)
35. Justin Faulk, Hurricanes de la Caroline (+2)
36. Josh Morrissey, Jets de Winnipeg (s.o.)
37. Shea Theodore, Golden Knights de Vegas (-2)
38. Brandon Montour, Ducks d'Anaheim (+2)
39. Aaron Ekblad, Panthers de la Floride (-5)
40. Henri Jokiharju, Blackhawks de Chicago (-1)
41. Ryan Pulock, Islanders de New York (-3)
42. Dennis Cholowski, Red Wings de Detroit (+2)
43. Jake Muzzin, Kings de Los Angeles (-2)
44. Hampus Lindholm, Ducks d'Anaheim (-1)
45. Maxime Lajoie, Sénateurs d'Ottawa (-3)
46. Kevin Shattenkirk, Rangers de New York (-)
47. Vince Dunn, Blues de St. Louis (s.o.)
48. Sami Vatanen, Devils du New Jersey (-3)
49. Cam Fowler, Ducks d'Anaheim (+1)
50. Marc-Édouard Vlasic, Sharks de San Jose (-1)

Mentions honorables : Jacob Trouba, WPG; Neal Pionk, NYR; Ryan McDonagh, TBL; Scott Mayfield, NYI; Mike Reilly, MTL

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.