Skip to main content

Cinq joueurs qui ont impressionné à la Confrontation des recrues

Les espoirs des Sénateurs ont volé la vedette au cours de la fin de semaine à Laval

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

LAVAL - Même s'ils ont remporté la Confrontation des recrues pour la deuxième année de suite grâce à une fiche parfaite de 2-0-0, les Sénateurs d'Ottawa ne rentreront pas à la maison avec une bannière à accrocher au plafond du Centre Canadian Tire. 

Ils ont tout de même acquis la conviction, cette fin de semaine, que la relève de l'équipe est bel et bien assurée à l'attaque. Plusieurs jeunes espoirs qui étaient du groupe ont même de bonnes chances d'être de la formation lorsque les Sénateurs amorceront leur saison face aux Blackhawks de Chicago, le 4 octobre.

À LIRE : Ça n'a pas été parfait, mais l'effort y étaitUne fusée nommée Formenton

Des joueurs des Canadiens (0-2-0) et des Maple Leafs (1-0-1) ont aussi connu un bon tournoi, mais le palmarès est dominé par les espoirs de la formation ottavienne.

Voici cinq joueurs qui ont marqué des points lors du court tournoi de deux matchs :

Brady Tkachuk, AG - OTT

Le quatrième choix du dernier repêchage en a mis plein la vue à son premier match dans l'uniforme des Sénateurs. Il a inscrit deux buts dans une victoire facile de 4-0 des siens face aux Canadiens, vendredi, et a sauté son tour pour la deuxième rencontre, samedi.

Il a néanmoins eu le temps de démontrer qu'il n'était pas seulement un joueur de caractère et qu'il était en mesure de faire bien plus que distribuer les mises en échec et narguer l'adversaire. Il s'est montré très efficace en protection de rondelle en fond de territoire - l'une de ses forces - et il a sorti ses mains pour inscrire un premier but de toute beauté.

Colin White, AD - OTT

Il aurait été surprenant que White ne se retrouve pas dans ce palmarès étant donné qu'il a passé la majeure partie de la dernière saison dans la Ligue américaine et qu'il a disputé 21 matchs avec les Sénateurs, Il n'a pas déçu.

Le trio qu'il complétait avec Tkachuk et Filip Chlapik a sans contredit été le meilleur lors du match de vendredi et White n'a pas été étranger à ces succès. Son expérience professionnelle était flagrante, surtout contre une formation inexpérimentée comme celle du Tricolore.

« Ça m'a beaucoup aidé de jouer avec deux très bons joueurs, a vanté Tkachuk. Ce sont deux gars qui ont joué dans la LNH et ç'a été facile d'établir la chimie avec eux. Je savais où ils seraient sur la patinoire. »

Alex Formenton, AG - OTT

L'attaquant de 18 a semblé encore plus rapide qu'il ne l'était la saison dernière quand il a réussi à forcer la main des dirigeants pour disputer un match dans la LNH avant d'être renvoyé chez les Knights de London dans la Ligue de l'Ontario.

Il a conclu le tournoi avec une récolte de deux buts et deux aides et a été à l'origine de plusieurs chances de marquer grâce à son coup de patin impressionnant. Il a notamment été utilisé en désavantage numérique où il a réussi à s'échapper à quelques occasions, marquant un but.

Il a mieux fait que la plupart des autres attaquants qui aspirent à un poste avec les Sénateurs. Il sera intéressant de voir s'il poursuivra sur sa lancée au camp d'entraînement de l'équipe.

Jeremy Bracco, AD - TOR

Ce n'est pas comme s'il avait encore besoin de le prouver, mais Jeremy Bracco a une fois de plus démontré qu'il n'avait pas trop de difficultés à distribuer la rondelle et à repérer ses coéquipiers. Le dynamique attaquant de 5 pieds 9 pouces et 171 livres a dirigé le trafic en avantage numérique à partir des cercles et a réussi à toucher la cible face aux Canadiens, dimanche.

Il s'est servi de sa vitesse pour se créer de l'espace et ouvrir le jeu pour ses compagnons de trio. Malgré sa petite stature, il n'a pas reculé devant le jeu physique - même s'il n'a pas souvent eu l'avantage à ce chapitre.
Le choix de deuxième ronde en 2015 (no 61) a toujours amassé plus d'aides que de buts au cours de sa carrière et la saison dernière n'y a pas fait exception alors qu'il a enregistré six buts et 26 aides en 50 rencontres à sa première saison dans la Ligue américaine.

Josh Brook, D - MTL

Rares sont les recrues des Canadiens qui ont connu deux bons matchs au cours de ce tournoi, mais ce fut le cas du défenseur Josh Brook. Le choix de deuxième tour en 2017 (no 56) s'est montré solide défensivement et surtout en relance.

Il a effectué de bonnes premières passes et a été en mesure de transporter la rondelle d'une zone à l'autre quand l'occasion s'est présentée. Il a été utilisé en avantage numérique et en désavantage numérique, prouvant son utilité dans les deux situations.

Il disputera une dernière saison dans la Ligue de l'Ouest et sera un candidat sérieux à l'obtention d'un poste à la ligne bleue avec Équipe Canada junior.
 

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.