Skip to main content

CH : même identité, mêmes besoins

Le constat après six matchs, c'est que rien n'a changé pour le CH depuis la saison dernière

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

BROSSARD - Le constat après six matchs cette saison n'est pas renversant chez les Canadiens de Montréal. Avec sensiblement le même groupe de joueurs que la saison dernière, ils présentent la même image identitaire d'équipe rapide et vaillante, tout en ayant les mêmes lacunes.

Le directeur général Marc Bergevin n'a pas caché son jeu l'été dernier, en tentant de soutirer aux Hurricanes de la Caroline le joueur de centre Sebastian Aho et de mettre sous contrat le défenseur Jake Gardiner sur le marché des joueurs autonomes.

On comprenait pourquoi, mais on comprend encore mieux. Les brèches à colmater aux positions de centre et de défenseur du côté gauche représentent des besoins criants et Bergevin demeure sans doute à l'affût pour des solutions durables. Sinon le Tricolore, qui n'a que deux victoires et six points de classement à son palmarès, sera condamné à lutter désespérément pour faire sa place en séries éliminatoires et il pourrait tomber à court de quelques points de l'objectif encore cette saison.

À LIRE AUSSI: Le CH cause trop souvent sa perteTampa Bay habile à saisir ses occasions

Des jeunes comme Jesperi Kotkaniemi et Victor Mete, entre autres, ainsi que d'autres joueurs sont appelés à en faire davantage ou à s'acquitter de tâches auxquelles ils ne sont pas nécessairement prêts ou outillés à accomplir.

En attendant, l'entraîneur Claude Julien doit rebrasser les dés à l'interne, comme il l'a encore fait contre le Lightning de Tampa Bay, mardi.

« Je travaille avec ce que j'ai et ça ne veut pas dire que je ne suis pas satisfait », a répondu l'entraîneur, mercredi, quand on lui a demandé si le jeune Mete était le bon partenaire de jeu pour Shea Weber. 

« Marc (Bergevin) a répondu à la question, nous sommes à la recherche d'un défenseur gaucher, n'a-t-il pu qu'admettre. Ça n'enlève rien aux défenseurs que nous avons, mais ça les met dans une position où ils doivent en faire davantage que ce qu'on leur demande. Comme c'est arrivé avec Jeff Petry en l'absence de Shea Weber la saison dernière. Il en avait beaucoup dans son assiette. C'est la même chose pour certains cette saison et ce le sera tant et aussi longtemps que nous n'aurons pas un défenseur gaucher numéro 1. »

Mete, qui n'est âgé que de 21 ans, n'est pas à blâmer pour la situation. Depuis qu'on l'a jumelé à Weber la saison dernière qu'on dit que le CH doit dénicher un partenaire de jeu plus aguerri et de premier plan pour le capitaine.

Le duo a connu des ratés dans la défaite, mardi. Mais, comme l'a précisé Julien, ils ne méritent pas d'être les seules cibles.

« Vous ne devez pas perdre de vue que ce sont des unités de cinq sur la patinoire et qu'ils ne sont pas tout le temps les seuls responsables des buts des adversaires. Mardi, à titre d'exemple, ils ont été cinq à avoir été embouteillés dans notre zone avant le premier but du Lightning. »

Mete et Weber se sont retrouvés sur la glace pour le troisième but du Lightning, mais encore là un mauvais changement de trios a provoqué la situation.

Julien a soumis ses troupiers à une autre rigoureuse séance d'entraînement, avec des batailles le long des bandes, au lendemain du revers de 3-1 contre Tampa Bay.

Byron avec Domi

Il a décidé de remettre ensemble le trio de Kotkaniemi, qu'il avait pointé du doigt à l'issue du match pour les deux buts du Lightning à égalité numérique. Le Finlandais âgé de 19 ans était de retour au centre de Jonathan Drouin et de Joel Armia.

Video: TBL@MTL: Coburn marque d'un bon tir de l'enclave

« Il y a eu beaucoup de positif jusqu'à maintenant avec ces trios, a soumis Julien. Vous devez parfois faire des changements pendant les matchs, mais nous allons continuer de faire confiance aux mêmes trios pour le moment. Ils ont tous, à un moment ou à un autre, connu de bonnes séquences. Le trio de Kotkaniemi a connu un fort début de saison, celui de Phillip Danault a retrouvé son rythme de croisière dernièrement et celui de Max Domi, avec Artturi Lehkonen, a eu quelques ailiers à droite. Les deux avaient eu du succès avec Andrew Shaw, la saison dernière.

« On a vu du bon dans chacun des trios et c'est juste de tout mettre ça ensemble pour que tous soient à leur mieux », a résumé Julien.

À l'entraînement mercredi, après Nick Suzuki et Jordan Weal, c'était au tour de Paul Byron d'être jumelé à Domi et à Lehkonen.

« Paul connaît un départ plus lent qu'anticipé, a reconnu l'entraîneur. Il s'est blessé vers la fin de la saison dernière. Il a manqué du temps au camp pour une autre blessure. Il peut passer à un palier supérieur. Nous espérons que ça l'aide à retrouver sa vitesse en jouant sur le trio de Max Domi. »

Le retour de Fleury?

Les Canadiens sont de retour en action, jeudi. Le Wild du Minnesota sera de passage en cette fin de séjour au Centre Bell (19 h (HE); RDS, TSN2, FS-N).

Le défenseur recrue Cale Fleury devrait reprendre du collier, après avoir été laissé de côté dans les quatre derniers matchs. Le jeune homme a vendu la mèche devant les journalistes.

« Il y a de grosses possibilités qu'on le voit à l'œuvre, jeudi, a indiqué Julien. Nous lui avons dit d'être prêt. La décision sera prise jeudi. Dans son cas, c'est soit qu'on lui donne la chance de revenir ou qu'on l'envoie dans l'équipe-école de Laval. D'une façon ou l'autre, le jeune doit jouer. »
 

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.