Skip to main content

L'avenir de Bobrovsky et Panarin à Columbus au centre des préoccupations

Les deux joueurs deviendront joueurs autonomes sans compensation, et le gardien parle déjà au passé de son passage avec les Blue Jackets

par Dan Rosen @drosennhl / Journaliste principal NHL.com

COLUMBUS - La dure réalité du moment présent dans le vestiaire des Blue Jackets de Columbus à la suite de leur élimination en six matchs en deuxième ronde de l'Association de l'Est contre les Bruins de Boston côtoyait déjà l'incertitude liée à l'avenir à court terme de la formation.

Le futur en Ohio de deux des joueurs les plus importants de l'équipe, le gardien Sergei Bobrovsky et l'attaquant Artemi Panarin, a défrayé les manchettes pendant une bonne partie de la saison, du moins jusqu'à la date limite des transactions. Il n'aura fallu que quelques minutes après le dernier match de l'équipe pour que le sujet refasse surface. 

À LIRE AUSSI: Les Bruins de Boston en finale de l'EstLes Blue Jackets se voyaient partis pour la gloire

Bobrovsky et Panarin, tout comme les joueurs acquis à la date limite des transactions, les attaquants Matt Duchene et Ryan Dzingel ainsi que le défenseur Adam McQuaid et le gardien Keith Kinkaid, peuvent devenir joueurs autonomes sans compensation le 1er juillet.

Dans le cas des deux joueurs russes, ils n'ont jamais voulu s'engager à prolonger leur séjour à Columbus au cours de la saison, et Bobrovsky parlait même déjà au passé de son association avec l'équipe.

« Je suis assurément reconnaissant pour tout ce que j'ai vécu ici, a mentionné le gardien. J'ai remporté le trophée Vézina deux fois ici. En ce moment, nous discutons après avoir été éliminés en deuxième ronde par une très bonne équipe. Lorsque je suis arrivé ici, nous nous contentions de batailler, nous étions heureux de simplement participer aux séries éliminatoires. Les partisans ont été derrière nous en tout temps. Le hockey prend de plus en plus de place à Columbus. C'est plaisant à voir, et ce fut agréable d'en faire partie. »

Est-ce que Bobrovsky sous-entend qu'il ne sera pas de retour?

Video: BOS@CBJ, #6: Bobrovsky s'étire et vole Kuraly

« Il est trop tôt pour discuter de mon avenir, nous venons de perdre un match, a nuancé Bobrovsky. Je devrai de toute évaluer tous les facteurs, chaque occasion qui s'offrira à moi. Je dois discuter avec les gens qui me conseillent afin de tout étudier pour prendre une décision. Ce sera une décision importante. Une décision qui change une vie. Je ne veux pas discuter de ça ici alors que nous venons de perdre un match important. »

Panarin, tout comme son compatriote, n'a pas voulu offrir de réponse définitive concernant son avenir.

« Personne ne le sait, a répondu l'ailier gauche. Je suis reconnaissant envers l'organisation et les partisans pour ces deux merveilleuses années. »

Le capitaine des Blue Jackets Nick Foligno a tenté de relever le niveau d'optimisme en parlant d'espoir, soulignant que ce que les Blue Jackets ont accompli cette saison pourrait servir d'argument pour convaincre les joueurs qui se demandent si Columbus est le bon endroit pour poursuivre leur carrière.

« Je crois que les gens, dont les autres joueurs, ont vu ce que nous avons réalisé ici, a noté Foligno. Nous souhaitons que d'autres personnes veuillent en faire partie. Il s'agit d'un groupe très spécial. »

De son côté, le directeur général de Columbus Jarmo Kekalainen est persuadé qu'il ne devrait pas avoir à convaincre qui que ce soit de venir jouer à Columbus.

« Nous misons sur une bonne équipe, nous évoluons dans une ville fantastique, et nous avons d'excellents propriétaires, a énuméré Kekalainen. Je crois que ça devrait permettre de convaincre n'importe qui de rester ici. Nous avons une équipe gagnante, et je pense que nous pouvons bâtir quelque chose ici. Si ce n'est pas suffisant, je ne sais pas ce qu'il faut de plus. » 

Kekalainen a indiqué qu'il allait discuter avec ses potentiels joueurs autonomes sans compensation au cours des entrevues de départ qui auront lieu cette semaine. Après cela, il aura une meilleure idée de la situation de joueurs comme Panarin, Bobrovsky, Duchene et Dzingel. 

« Ça n'a jamais été une question d'argent, a affirmé Kekalainen. Il y a eu plusieurs spéculations de ce côté. Ce n'est pas une question d'argent, c'est une question de savoir si les joueurs veulent jouer pour les Blue Jackets et vivre à Columbus pour un avenir à moyen et long terme, en fonction de la durée du contrat. C'est le genre de joueurs que nous aurons dans notre formation, des joueurs qui veulent être ici, qui veulent jouer pour les Blue Jackets et qui sont fiers de représenter Columbus.

« Les joueurs qui veulent être ici vont jouer ici, a conclu Kekalainen, et les joueurs qui ne veulent pas être ici, nous leur souhaitons bonne chance. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.