Skip to main content

Bishop, Klingberg et Heiskanen au centre des succès des Stars

Notre chroniqueur estime que le travail de ces trois joueurs est la clé derrière le parcours de Dallas en séries éliminatoires

par Philippe Boucher @Booboo4343 / Chroniqueur LNH.com

Philippe Boucher a disputé 17 saisons dans la LNH récoltant 94 buts et 300 points en 748 matchs. Le défenseur natif de Saint-Apollinaire a notamment connu deux saisons de 40 points et plus. Il a participé au Match des étoiles en 2007, en plus de soulever la Coupe Stanley avec les Penguins de Pittsburgh, à sa dernière saison dans la LNH en 2009. Choix de première ronde (no 13) des Sabres de Buffalo en 1991, il a successivement porté les couleurs des Sabres, des Kings de Los Angeles, des Stars de Dallas et des Penguins. Au terme de sa carrière de joueur, il a occupé des postes de direction chez l'Océanic de Rimouski et les Remparts de Québec, dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Philippe a accepté de collaborer avec l'équipe de LNH.com afin de traiter de divers sujets de l'actualité du hockey.

Les Stars de Dallas ne sont plus qu'à une victoire d'obtenir leur laissez-passer pour la finale de l'Association de l'Ouest. Une surprise? Non, pas du tout, puisqu'une fois la première ronde passée, la parité dans la LNH fait que toutes les équipes peuvent l'emporter. C'est encore plus vrai pour les Stars grâce aux performances du gardien Ben Bishop, mais aussi des défenseurs John Klingberg et Miro Heiskanen.

À LIRE AUSSI : Boucher : Le triomphe de la parité en première rondeLes Blues croient fermement qu'ils pourront éviter l'éliminationBishop est resté en confiance malgré sa gaffe

Oui, à Dallas, on parle beaucoup du gros trio de l'équipe, formé de Tyler Seguin, Alexander Radulov et Jamie Benn, mais pour moi, le joueur le plus utile, c'est Bishop. C'est vrai que les gros canons des Blues de St. Louis connaissent actuellement des difficultés, Vladimir Tarasenko en tête, lui qui n'a que trois points - tous des buts - en cinq matchs contre les Stars, mais ça n'enlève absolument rien à ce que fait le gardien des Stars.

Bishop réalise non seulement d'importants arrêts, mais il permet de créer de l'offensive. Les Stars ont deux bons défenseurs offensifs en Klingberg et Heiskanen et ils ont la liberté de lancer la transition et d'attaquer, tout en sachant que Bishop tient le fort derrière s'ils devaient commettre une erreur.

Le gardien semble en plein contrôle de ses moyens, ce qui est rassurant après une saison où il a été blessé à quatre reprises, si bien qu'il n'a disputé que 46 rencontres. Les matchs qu'il a ratés en fin de calendrier lui auront au moins permis de se reposer. 

Video: DAL@STL, #5: Bishop vole Sundqvist tard en 3e

Les Stars devront s'assurer qu'il demeure en santé en planifiant bien ses séances d'entraînement, ce qui n'est pas facile dû à la situation géographique de l'équipe. J'ai joué pendant six saisons à Dallas et c'est l'une des équipes qui voyage le plus dans la LNH. Chaque fois qu'on allait sur la côte ouest, il y a deux heures de décalage lors du retour. Tu embarques dans l'avion à 23h30, mais il est déjà 1h30 à Dallas. Donc tu arrives à la maison à 4 h ou 5 h du matin. C'est ce qui fait que durant la saison, tu t'entraînes beaucoup moins que d'autres équipes. Avec un gardien comme lui, tu dois faire attention. 

Klingberg et Heiskanen impressionnent

Je commence à me faire à l'idée, je vais perdre mon record chez les Stars. Grâce à mes 19 buts lors de la saison 2006-2007, je suis le défenseur qui a inscrit le plus de filet en une seule campagne. Avec la qualité du jeu de Klingberg et de Heiskanen, ce n'est qu'une question d'une ou deux saisons avant que l'un d'eux batte ma marque.

Ce ne sont pas tous les amateurs de hockey qui réalisent à quel point Klingberg est talentueux, surtout ceux de la côte est qui apprennent à le connaître en ce moment. Quand j'étais à Dallas, on était un peu dans l'ombre. C'était la même chose quand j'étais avec les Kings de Los Angeles. Les gens parlent davantage des joueurs de l'Association de l'Est. Mais soyez sûr que dans sa section et dans son association, personne ne le sous-estime.

Je ne sais pas s'il sera un jour un candidat au trophée Norris à titre de meilleur défenseur de la LNH, mais dans le cas de Heiskanen, on va parler de lui pour le titre dans très peu de temps. C'est un défenseur de la nouvelle ère. On le laisse jouer et on vit avec ses erreurs, même s'il en fait peu. Il excelle en transition et il est très habile avec la rondelle. Tout ça à seulement 19 ans.

C'est difficile de le comparer, mais j'ai joué avec Sergei Zubov, un défenseur qui était particulier. À l'époque, il n'y en avait pas d'autres des Sergei Zubov. Maintenant, on voit plus de joueurs qui jouent comme Zubov le faisait. Il rendait tout le monde sur la glace meilleur, et je pense que Heiskanen a les mêmes habiletés. 

Video: STL@DAL, #3: Seguin compte sur la passe d'Heiskanen

L'entraîneur-chef Jim Montgomery a pris la bonne décision en le jumelant au vétéran Roman Polak. Ça permet à Heiskanen de s'exprimer offensivement pendant que Polak reste derrière et répare ses quelques erreurs. C'est le partenaire idéal. 

C'est rafraichissant de voir tous ces jeunes défenseurs - comme Cale Makar et Samuel Girard avec l'Avalanche du Colorado - être utilisés dans des moments importants. Ils sont le fun à regarder. 

À sa première année derrière le banc des Stars, Montgomery m'impressionne parce qu'il a été en mesure d'aller chercher le meilleur de ses joueurs vedettes. Plusieurs disent que Dallas a un système ultradéfensif, mais je ne suis pas de cet avis. Ce n'est pas comme les Islanders de New York, où Barry Trotz a décidé d'employer ce système parce qu'il n'avait pas d'éléments offensifs de qualité. Montgomery ne retient pas ses défenseurs. La raison pour laquelle les Stars marquent moins est le manque de punch à l'attaque.

Je suis heureux de voir ce qui se passe présentement à Dallas. Lorsque j'y suis arrivé en 2002, nous avions de bonnes équipes et nous avons fait un bout en séries, même si nous n'avons pas tout gagné. C'est génial de revoir cet engouement parce que c'est un excellent marché avec des spectateurs animés où j'ai vraiment eu du plaisir à jouer.

Propos recueillis par Nicolas Ducharme, journaliste LNH.com

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.