Skip to main content

Joseph, Dobson et Beaudin jouent aux dépisteurs

LNH.com a sondé les trois choix de premier tour pour savoir ce qu'ils pensaient de leurs homologues

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

SHERBROOKE - En jetant un coup d'œil à la composition de la défensive de l'équipe d'étoiles de la LHJMQ à la Série Canada-Russie, on en déduit que la direction d'Équipe Canada junior (ÉCJ) aura des choix très difficiles à faire dans quelques semaines en vue du Championnat mondial (CMJ).

La brigade québécoise compte entre autres sur trois choix de premier tour - Pierre-Olivier Joseph (no 23 -2017), Noah Dobson (no 12 - 2018) et Nicolas Beaudin (no 27 - 2018) - et sur un choix hâtif de deuxième ronde en Jared McIsaac (no 36 - 2018).

Ajoutez à cela plusieurs autres espoirs de premier plan dans les autres ligues canadiennes et vous obtenez le mélange parfait pour des heures de discussions animées.

« À la fin, c'est de respecter ton identité », a déclaré Jim Hulton, qui agira comme adjoint à Tim Hunter au CMJ. « Si tu es un défenseur offensif, démontre-le. Même chose si tu es plus défensif. Montre-nous que tu es l'un des meilleurs dans cet aspect. 

« Nous cherchons des joueurs des deux types capables de jouer de grosses minutes à un niveau élevé. Je crois que tous les postes sont disponibles en ce moment. »

À LIRE AUSSI : Lafrenière entame sa marche vers ÉCJ | Les espoirs sur le radar : 13 novembre | Cinq joueurs qui jouent gros à la Série Canada-Russie

Ne reculant devant rien - et pour tenter de faciliter la tâche de l'état-major d'ÉCJ - LNH.com a sondé certains des principaux intéressés à propos de leurs « rivaux ».

Voici les rapports des apprentis dépisteurs de LNH.com :

Le rapport de Pierre-Olivier Joseph

Sur Nicolas Beaudin : Il est tellement calme avec la rondelle. Sa vision du jeu est trop intelligente pour 80 pour cent des joueurs. Il voit des choses que personne ne voit et ça fait en sorte qu'il est toujours en avance sur le jeu. Ce n'est pas le plus gros, mais son intelligence lui permet de se démarquer. C'est une menace sur l'avantage numérique, ça n'a aucun sens. On l'a vu dans les dernières années; il ne faut pas que tu lui laisses trop de temps parce qu'il va faire un jeu derrière toi sans que tu le saches. C'est vraiment un bon gars, ça fait longtemps qu'on se connaît. On s'est souvent affronté pendant l'été et on entretient une bonne rivalité.

Sur Noah Dobson : Ça fait longtemps - trop longtemps - qu'on joue contre lui dans les Maritimes. Il est temps qu'il s'en aille! C'est fou à quel point il est lui aussi très calme avec la rondelle. Il est capable de battre la pression facilement. J'entends souvent les gars dans la chambre dire à quel point c'est impossible de jouer contre Dobson parce qu'il ne se fait presque jamais battre à 1-contre-1 et qu'il est très dur à battre à 2-contre-1, ce qui est très rare pour un défenseur. Quand on met de la pression sur lui, il est tellement bon avec la rondelle, il a d'excellentes habiletés et il est capable de battre deux ou trois gars en même temps pour sortir avec le disque. Il a aussi un très bon tir, on essaie de le bloquer et de ne pas le laisser lancer en avantage numérique. 

Le rapport de Noah Dobson

Sur Pierre-Olivier Joseph: C'est un très bon défenseur dans les deux sens de la patinoire. Il est très responsable autant en offensive qu'en défensive. Il utilise bien son bâton pour couper les lignes de passes. Offensivement, il est intelligent avec la rondelle et possède un bon QI de hockey. Il est capable de créer des jeux à la ligne bleue et d'amener de l'offensive également. C'est un patineur complet et il est très efficace dans son jeu.

Sur Nicolas Beaudin : Beaudin excelle aussi dans les deux sens. C'est un très bon patineur, c'est probablement son meilleur atout. Il est très offensif dans son jeu et je crois qu'il a beaucoup de potentiel à développer dans cet aspect. À l'attaque, il est vraiment intelligent avec la rondelle, mais il est capable de bien défendre également. Au final, c'est son coup de patin et son intelligence sur la patinoire qui lui permettent de se démarquer de la compétition.

Le rapport de Nicolas Beaudin

Sur Noah Dobson: C'est un défenseur vraiment complet. Offensivement, ses qualités sont incroyables. Il voit bien le jeu, sa première passe est vraiment bonne, son coup de patin est bon et son tir aussi. Défensivement aussi il est solide. Avec son coup de patin, il ne se fait jamais battre. Ses angles sont toujours bons et il a un bâton actif. Il est assez grand aussi donc il peut également être physique. C'est un gars qui est capable de tout faire sur la patinoire, que ce soit sur l'avantage numérique ou sur le désavantage. Quand tu as besoin de lui, tu sais qu'il va se présenter chaque soir.

Sur Pierre-Olivier Joseph : Ça commence à l'extérieur de la glace dans son cas. C'est un gars qui est drôle, mais qui est capable d'être sérieux. C'est un leader né, c'est lui qui montre l'exemple au groupe (à la Série Canada-Russie). Quand il embarque sur la glace, c'est aussi un gars qui est capable de tout faire. Offensivement, il s'est vraiment amélioré dans les dernières années. Son coup de patin est vraiment bon aussi et il a un bon tir. Il voit bien le jeu et il simplifie les choses, il ne complique rien. Défensivement, c'est un des meilleurs du circuit. Il est bon pour aller sur la rondelle avant qu'elle arrive. Les joueurs qui jouent contre lui n'ont pas de place.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.