Skip to main content

Aubé-Kubel profite de la chance qui s'offre à lui

Privés de plusieurs joueurs, les Flyers doivent se tourner vers leur profondeur

par Nicolas Ducharme @NicolasDucharme / Journaliste LNH.com

Comme le dit le proverbe, le malheur des uns fait le bonheur des autres. C'est le cas de Nicolas Aubé-Kubel, qui a hérité de responsabilités beaucoup plus importantes en raison des nombreux absents chez les Flyers de Philadelphie.

Les Flyers ont été durement touchés par la COVID-19, si bien que samedi, six joueurs étaient toujours sur le protocole de la COVID-19 et n'allaient pas participer au match de dimanche contre les Bruins de Boston dans le cadre de « La LNH dehors Honda » au lac Tahoe. Et ce ne sont pas les moindres : les attaquants Claude Giroux, Jakub Voracek, Travis Konency, Oskar Lindblom et Scott Laughton, tous des attaquants qui font partie du noyau de l'équipe depuis plusieurs années. Le défenseur Justin Braun s'ajoute à cette liste.

C'est ainsi qu'Aubé-Kubel a vu ses responsabilités changer de façon drastique dans les derniers jours. Jeudi contre les Rangers de New York, alors que les Flyers disputaient leur premier match en 11 jours après avoir vu deux de leurs matchs être reportés en raison du protocole de la COVID-19 de la LNH, l'attaquant québécois a été utilisé pendant 16:31, lui qui avait un temps de jeu moyen de 11:15 jusqu'à présent cette année. Il en a profité pour marquer son deuxième but de l'année et ainsi porter sa récolte à cinq points en 14 matchs.

Son entraîneur-chef, Alain Vigneault, n'a pas hésité à le placer dans cette position.

« Il y a plusieurs joueurs qui aimeraient avoir un plus gros rôle et plus de minutes de jeu, et Nicolas est l'un de ceux-là, a souligné Vigneault. Il a mérité d'être ici. Il travaille excessivement fort et il nous donne du très bon hockey. Demain, et quand nous avons joué avant-hier, il a obtenu l'opportunité d'avoir du temps de glace. C'était un plus gros rôle et il a très bien fait. »

Aubé-Kubel en est à sa deuxième campagne dans la LNH. L'an dernier, il avait amorcé la saison dans la Ligue américaine avant d'obtenir un rappel au milieu du mois de décembre. La porte s'est ouverte et il s'est assuré de la traverser avant qu'elle ne se referme. Il n'est plus jamais retourné au niveau inférieur, et il a terminé la saison avec une récolte de 15 points en 36 matchs, en plus de disputer 13 rencontres en séries éliminatoires.

Il veut faire la même chose dans son nouveau rôle, lui qui s'est retrouvé sur le deuxième trio des Flyers en compagnie de Kevin Hayes et Michael Raffl, jeudi. Il a aussi joué 51 secondes en avantage numérique lors de la rencontre.

« J'ai une chance de me prouver, a-t-il souligné. L'an passé, quand on m'a rappelé, j'avais aussi une chance de me prouver. Au fil de la saison, tu vas monter et descendre de ligne, mais depuis le début de la saison, j'étais presque tout le temps sur la même ligne. Je le vois comme une opportunité. »

Video: NYR@PHI: Aube-Kubel trouve le disque au bon moment
 

Des opportunités, ce n'est pas ce qui manque chez les Flyers avec autant d'absents. Dimanche, Vigneault fera appel à sept arrières et 11 attaquants, mais le défenseur Mark Friedman jouera en attaque à l'aile droite sur le quatrième trio. On retrouve aussi sur cette ligne Samuel Morin, qui a évolué à la ligne bleue toute sa carrière avant d'être placé en attaque cette année, et le joueur de centre Andy Andreoff, qui disputera un deuxième match avec Philadelphie cette saison après avoir joué 114 matchs dans la Ligue américaine - et 14 dans la LNH - lors des deux dernières saisons.

« Pour ces trois joueurs, ce sera important de garder cela simple, puisque les deux ailiers ne sont pas habitués à ce rôle. Ça va être intéressant de voir ce qui va se passer », a souligné Aubé-Kubel.

Les attaquants recrues Connor Bunnaman, et Maxim Sushko seront aussi de la partie, eux qui ont disputé un total combiné de 31 matchs dans la LNH. À vrai dire, des 11 attaquants qui seront du match de dimanche, seulement quatre étaient en uniforme la dernière fois que les Flyers ont joué en plein air, le 23 février 2019 face aux Penguins de Pittsburgh dans le cadre de la Série des stades.

Du lot, il y avait Sean Couturier, qui devra calmer les jeunes de l'organisation à titre de leader en l'absence de Giroux et Voracek. L'attaquant disputera un troisième match en plein air en carrière, dont la Classique hivernale de 2012, quand il était lui-même une recrue.

« C'est un match que tu vas te remémorer pour le reste de ta carrière et c'est important de profiter du moment présent et de s'amuser, a-t-il souligné. Tu dois essayer de te préparer comme si c'était n'importe quel autre match. Au final, il y a deux points à aller chercher. »

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.