Skip to main content

Armia prend la place de Kotkaniemi à l'infirmerie

Les Canadiens seront privés de l'attaquant pour quelques semaines

par Nicolas Ducharme @NicolasDucharme / Journaliste LNH.com

BROSSARD - Les Canadiens de Montréal ont eu droit à une bonne et une mauvaise nouvelle de la part de leur filière finlandaise durant la pause de Noël. Alors que Jesperi Kotkaniemi effectuera son retour au jeu samedi contre le Lightning de Tampa Bay (19 h HE, TVAS, CITY, SNE, SN360, SUN, NHL.TV), Joel Armia sera absent pendant quelques semaines.

C'est ce qu'a annoncé l'entraîneur-chef Claude Julien vendredi, au terme du premier entraînement de l'équipe depuis la victoire de 6-2 de l'équipe face aux Jets de Winnipeg le 23 décembre. Blessé à la main durant la rencontre, Armia a retraité au vestiaire au milieu de la deuxième période et n'a pas été revu par la suite. 

À LIRE AUSSI : L'année du « bonheur » pour Alexandre Texier

L'attaquant de 26 ans connaissait sa meilleure saison en carrière et se dirigeait vers une récolte de 49 points avant de tomber au combat. Surtout, il était devenu un rouage des plus importants pour les Canadiens dans les trois zones de la patinoire grâce à son jeu défensif et à sa ténacité. Jeudi, c'est Nick Suzuki qui le remplaçait à la gauche de Max Domi et d'Artturi Lehkonen.

« On doit faire la même chose que lorsqu'on a perdu (Jonathan) Drouin, a souligné Julien. On ne contrôle pas ces choses. On demande aux joueurs de jouer de bons matchs et de respecter le plan de match. La seule façon de gagner, c'est de jouer ensemble et d'être solide. Je pense qu'on s'est améliorés de ce côté depuis quelques semaines. Notre jeu défensif est beaucoup mieux et on réussit à marquer des buts. »

Suzuki, qui était au centre du troisième trio, laissera sa place à Kotkaniemi, qui a obtenu le feu vert des médecins après avoir subi une commotion cérébrale le 5 décembre dernier dans un match contre l'Avalanche du Colorado. Il avait été renversé par le défenseur Nikita Zadorov et sa tête avait frappé la glace.

Le joueur de centre a indiqué que son cou n'avait pas été touché sur la séquence. Il a raté les huit derniers matchs du Tricolore, sa plus longue absence en carrière. 

« C'est ma première commotion cérébrale à vie, a-t-il expliqué. Ça prend du temps pour s'en remettre et c'est frustrant, mais je me sens bien maintenant. 

« Ça va prendre un peu de temps (pour retrouver mon rythme). Je n'ai pas patiné avec l'équipe depuis un bon moment, alors je dois me remettre au travail. »

Plus longue absence pour Byron

La présence d'Armia à l'infirmerie des Canadiens s'ajoute à celles de Drouin et de Paul Byron, qui y sont depuis le mois de novembre. Les Canadiens espéraient un retour plus hâtif de la part de Byron, qui avait patiné avec l'équipe le 13 décembre, mais sa blessure au genou ne lui permet pas d'effectuer un retour au jeu, et son cas sera réévalué de semaine en semaine.

« Il n'y a jamais de 100 pour cent avec de telles situations. On prend du recul parce qu'on ne veut pas le pousser et risquer d'empirer la situation », a expliqué Julien.

Video: BOS@MTL: Byron fonce à toute vitesse et marque

Quant à Drouin, Julien a indiqué qu'il devrait recommencer à patiner sous peu, possiblement jeudi, mais que son retour au jeu n'est pas imminent. Le Québécois avait été blessé au poignet le 15 novembre dernier et, après avoir été opéré, on lui prédisait une absence de huit à dix semaines.

De meilleurs départs

D'un point de vue purement factuel, les Canadiens poursuivront une séquence de sept matchs à l'étranger, samedi, en affrontant le Lightning. Le lendemain, ils auront rendez-vous avec les Panthers de la Floride avant de conclure le voyage face aux Hurricanes de la Caroline, mardi.

Mais avec la pause de Noël, les joueurs ont été en mesure de revenir à la maison. Il s'agit donc davantage de deux voyages de quatre et trois parties, respectivement.

Si les Canadiens ont connu du succès lors de leur périple de quatre rencontres dans l'Ouest canadien avec une fiche de 3-1-0, le temps des Fêtes les a rendus un peu trop généreux puisqu'ils ont accordé le premier but dans tous les matchs, ce qui les a forcés à jouer du hockey de rattrapage. À vrai dire, le CH est sur une séquence de cinq parties où ils ont cédé le premier filet.

Or, les Canadiens joueront avec le feu s'ils tirent à nouveau de l'arrière par un ou deux buts contre le Lightning. Malgré un début de saison décevant - l'équipe est actuellement 22e au classement général - Tampa Bay possède la septième meilleure offensive de la LNH (123 buts marqués) et n'est qu'à deux points du Tricolore au troisième rang de la section Atlantique avec deux matchs en main.

« C'était une bonne chose de voir que nous sommes capables de revenir de l'arrière chaque soir, mais on doit connaître de meilleurs départs et essayer de ne pas perdre notre avance, a souligné Brendan Gallagher. Toutefois, nous avons prouvé que cette équipe a du caractère. Peu importe la situation à laquelle on fait face, on ne cherche pas d'excuses et on continue de se battre, et c'est ce qui nous a permis d'obtenir des points dans l'Ouest. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.