Skip to main content

Anthony Mantha prêt pour la grande éclosion

Le jeune attaquant des Red Wings veut poursuivre sur l'élan de sa participation au Championnat du monde

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

QUÉBEC - La saison 2019-20 sera-t-elle celle de la grande éclosion pour Anthony Mantha des Red Wings de Detroit?

Le jeune attaquant a le sentiment que ça pourrait bien être le cas à la suite de la fin de la dernière saison qu'il a connue dans la LNH ainsi que sa participation au Championnat du monde avec l'équipe canadienne.

« Les 10 derniers matchs de la saison des Red Wings ont fait boule de neige jusqu'au Championnat du monde. J'espère maintenant que mon rendement au Championnat du monde fasse boule de neige pour la saison à venir », a affirmé le gaillard en marge du Pro-Am Gagné-Bergeron, jeudi.  

À LIRE AUSSI: Ruminer les échecs, très peu pour Patrice Bergeron McAvoy n'allait pas décevoir son vétéran coéquipier

Mantha a clôturé la saison avec force en récoltant 15 points dans ses neuf dernières rencontres. Il a poursuivi sur son erre d'aller au Championnat du monde en Slovaquie, en amassant 14 points en neuf matchs. Le Canada a vu la médaille d'or lui filer entre les mains en s'inclinant 3-1 en finale contre la Finlande.

« La participation au Championnat du monde m'a apporté beaucoup de confiance, a-t-il mentionné. C'est sûr que ça fait du bien de connaître du succès. Ça m'a ramené dans les bonnes sensations que j'avais dans les rangs juniors, au moment où tout allait super bien pour moi.

« Je souhaite qu'on assiste cette saison à l'éclosion d'Anthony Mantha », a-t-il répondu quand on lui a posé la question. Je travaille fort pour (que ça arrive). « C'est à espérer que l'équipe fasse un pas vers l'avant et, si c'est le cas, ça voudra dire que chacun des joueurs aura fait un pas vers l'avant. »

Mantha a égalé son sommet personnel de 48 points la saison dernière, mais en seulement 67 matchs. Il a surpassé son total de buts, avec 25.

Video: DET@CGY: Mantha est précis en avantage numérique

« J'ai connu une première moitié de saison difficile avant d'être blessé et d'être opéré à une main. Pendant ma convalescence, j'ai pu retourner à la maison (à Longueuil), où j'ai fait beaucoup de "power skating" avec le préparateur François Borduas, a-t-il expliqué. Je ne pouvais pas faire de lancers ni manier la rondelle. Je n'ai fait que patiner. C'était en décembre et pendant la pause des Fêtes. J'ai vraiment vu les dividendes à mon retour au jeu. Ç'a été super bon. Je fais la même chose cet été, en plus d'exercices d'habiletés. »

Mantha, qui a été le choix de premier tour des Red Wings en 2013 (20e au total), a dit avoir très hâte d'avoir une discussion avec le nouveau directeur général de l'équipe Steve Yzerman. 

« Je ne sais pas quelle sera sa philosophie. Je sais qu'il a fait de l'excellent travail avec le Lightning de Tampa Bay. En espérant qu'il puisse recréer la même étincelle à Detroit, en obtenant les mêmes résultats qu'à Tampa. »

À l'instar de Mantha, les Red Wings ont connu une excellente fin de saison en signant huit victoires dans leurs 11 derniers matchs.

« Nous n'étions plus dans le coup pour l'obtention d'une place en séries éliminatoires. On jouait sans aucune pression et on s'amusait, a-t-il relaté. Brad Marchand m'a dit que quand les Bruins sont venus jouer à Detroit, ils s'attendaient à ce que ça soit facile. Mais nous les avons battus 6-3 - le premier match de cinq points de Mantha dans la LNH.

Video: BOS@DET: Premier tour du chapeau de Mantha

« Nous avons connu nos meilleurs moments quand tout le monde souhaitait nous voir perdre afin que nous ayons un meilleur choix au repêchage, a-t-il élaboré. Nous, on avait du succès et on avait du plaisir. C'est l'attitude qu'il faut recréer. Oui, le hockey ça reste un "job", mais il faut avoir du "fun". »

L'élément déclencheur selon lui a été la décision qu'a prise l'entraîneur Jeff Blashill de responsabiliser les joueurs.

« Après avoir eu une discussion avec les vétérans, Jeff nous a donné le choix de nous entraîner soit la veille des matchs ou le matin des matchs. Les gars faisaient ce qu'ils voulaient et ils arrivaient prêts pour les matchs. Nous étions exclus de la lutte pour les séries et nous avons essayé d'autres choses. Ç'a bien fonctionné et c'est peut-être quelque chose à répéter cette saison. »

Sur le plan personnel, Mantha, qui fêtera son 25e anniversaire de naissance en septembre, a dit entretenir d'excellentes relations avec Blashill. Ce qui n'a pas toujours été le cas, à ses débuts dans la LNH.

« La situation s'est replacée depuis la rencontre que nous avons eue ensemble, il y a environ deux ans, a-t-il confié. Nous avions mis cartes sur table. Maintenant, ça va super bien. J'ai également acquis de la maturité. Il faut dire que j'étais arrivé très jeune dans la Ligue nationale. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.