Skip to main content

31 en 31 : Trois enjeux à surveiller chez les Oilers

Edmonton a placé son sort entre les mains du DG Holland et de l'entraîneur Tippett durant l'entre-saison

par Hugues Marcil @HuguesMarcil / Pupitreur LNH.com

LNH.com propose une analyse en profondeur de chacune des 31 équipes pendant tout le mois d'août. Aujourd'hui, les Oilers d'Edmonton.

Les Oilers d'Edmonton font du surplace depuis plusieurs saisons, et ce sera au directeur général Ken Holland et à l'entraîneur Dave Tippett de les sortir de leur marasme.

Les deux hommes ont été embauchés après que les Oilers eurent fait table rase au cours d'une saison qui a pris une tournure bien trop connue à Edmonton. Ils ont pris l'avant-dernier rang de l'Association de l'Ouest (35-38-9) et terminé à 11 points d'une place en séries éliminatoires de la Coupe Stanley, qu'ils ont ratées pour la 12e fois en 13 ans.

31 EN 31 OILERS : Les meilleurs espoirs | Pour les poolers | Toutes les analyses « 31 équipes en 31 jours »

Il s'agit d'un rendement fort décevant pour une formation qui compte sur deux des meilleurs joueurs de hockey au monde en Connor McDavid et Leon Draisaitl. Certes, l'attaquant Ryan Nugent-Hopkins et le défenseur Darnell Nurse ont tous les deux établi des sommets personnels dans la LNH la saison dernière avec 69 et 41 points, respectivement, mais la profondeur derrière eux est une grosse lacune.

C'est pourquoi le nouveau DG a rapidement mis son empreinte sur l'équipe durant l'entre-saison et apporté quelques changements en se départant du défenseur Andrej Sekera et des attaquants Milan Lucic et Tobias Rieder, tout en faisant l'acquisition des attaquants James Neal, Markus Granlund, Josh Archibald et Joakim Nygard ainsi que du gardien Mike Smith. Holland a toutefois été limité par le plafond salarial et ces changements, bien qu'appréciables, sont somme toute mineurs.

« Tant qu'une occasion bonne et logique ne se présentera pas, je ne conclurai pas une transaction », avait déclaré Holland à NHL.com. « À court terme, nous voulons nous battre pour les séries éliminatoires en 2019-20, mais à long terme… J'essaie de gérer cette équipe pour qu'elle fasse éventuellement partie de l'élite de l'Association de l'Ouest. Nous avons pris des décisions en fonction de cet objectif. »

Voici trois questions intimement liées aux succès des Oilers cette saison :

Tippett peut-il permettre aux Oilers de rebondir?

Les Oilers ont désespérément besoin de stabilité au poste d'entraîneur s'ils veulent connaître du succès sur une base régulière. Tippett sera le cinquième pilote en sept saisons à Edmonton.

À cet égard, le facteur expérience devrait jouer en faveur de Tippett et des Oilers. L'homme de 57 ans a dirigé plus de 1000 matchs dans la LNH (553-413-120, 28 nuls) et ses équipes ont souvent connu du succès. En six saisons chez les Stars de Dallas (2002 à 2009), il a conduit ses troupiers en séries éliminatoires à cinq reprises et chez les Coyotes de l'Arizona (2009 à 2017), il a participé au tournoi printanier lors de ses trois premières campagnes. 

« Durant le processus d'embauche, je trouvais important de mettre la main sur quelqu'un qui a vécu différentes expériences », a expliqué Holland à NHL.com. « Tous ceux à qui j'ai parlé de Tippett m'ont vanté son talent pour bâtir des relations solides. »

Tippett devra en outre instaurer une structure défensive efficace. La saison dernière, les Oilers ont accordé le sixième plus haut total de buts dans la LNH (271). Heureusement, le pilote a fait ses classes dans cet aspect du jeu.

Au cours des trois saisons où les Coyotes ont pris part aux séries sous sa gouverne, ils ont formé seulement la 20e meilleure attaque de la LNH avec 647 buts au cumulatif. En revanche, durant la même période, ils ont été la neuvième meilleure défensive de la LNH (610 buts accordés).

Neal peut-il se relancer à Edmonton?

Ce n'est un secret pour personne, les Oilers étaient à la recherche d'un attaquant pour améliorer leur profondeur offensive, et ils ont pris le pari Neal en l'obtenant en retour de Milan Lucic le 19 juillet.

Ce dernier vient de connaître une saison cauchemardesque avec seulement 19 points, dont sept buts, en 63 rencontres à la première année d'un contrat de cinq ans qu'il a signé avec les Flames.

Holland mise sur le fait qu'aux côtés d'attaquants dominants comme McDavid ou Draisaitl, Neal retrouvera sa touche de marqueur et profitera plus à l'équipe que Lucic. Neal a seulement 31 ans et n'avait jamais inscrit moins de 21 buts au cours d'une saison complète avant l'année dernière. En plus, il connait bien Tippett, qui l'a dirigé à son année recrue avec Dallas.

Video: ANA@CGY: Neal fait dévier le tir de Monahan en A.N.

« Peu importe où l'on me placera, je ferai de mon mieux », a dit Neal au site web des Oilers. « Je suis à mon meilleur lorsque je joue avec des joueurs capables de bouger la rondelle. Je suis un franc-tireur et j'excelle quand je peux me libérer pour mes coéquipiers. »

Il faudra que ça rapporte. La saison dernière, derrière McDavid (116 points), Draisaitl (105) et Nugent-Hopkins (69), l'attaquant le plus productif a été Alex Chiasson (38). À quatre, ils ont inscrit 62 pour cent des 229 buts des Oilers.

Mikko Koskinen est-il l'homme de la situation devant le filet?

La dernière décision du DG Peter Chiarelli avant d'être congédié le 22 janvier aura été de consentir un contrat de trois ans d'une valeur de 13,5 millions $ à Mikko Koskinen pour en faire le gardien partant de l'équipe. Or, on peut parler d'une décision discutable pour un gardien qui n'avait que quatre matchs d'expérience dans la LNH avant la saison dernière et qui a montré un dossier de 25-21-6 avec une moyenne de buts alloués de 2,93 et un pourcentage d'arrêts de ,906.

Video: EDM@COL: Koskinen fait un arrêt miraculeux

Les Oilers ont-ils confiance que le portier finlandais sera en mesure d'afficher des performances dignes d'un partant? Ils ont peut-être offert une partie de la réponse en faisant signer un contrat d'un an à Smith. Ce dernier agira comme police d'assurance et aura la tâche de créer une saine compétition entre les poteaux.

« D'après ce qu'on m'a dit, si tu joues bien, tu auras du temps de glace », a mentionné Smith au site web des Oilers après la signature de son contrat. « C'est tout ce que tu peux demander comme joueur et c'est à toi de faire en sorte qu'on ne te retire pas de la formation. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.