Skip to main content

31 en 31 : Trois enjeux à surveiller chez les Maple Leafs

L'ère John Tavares s'amorce à Toronto et l'équipe est prête à atteindre un autre niveau

par Hugues Marcil @HuguesMarcil / Pupitreur LNH.com

LNH.com propose une analyse en profondeur de chacune des 31 équipes pendant tout le mois d'août. Aujourd'hui, les Maple Leafs de Toronto.

Les Maple Leafs ont bon espoir qu'ils pourront atteindre un autre niveau cette saison, alors que l'ère John Tavares commence à Toronto.

L'équipe a volé la vedette lors de l'ouverture du marché des joueurs autonomes en mettant sous contrat le convoité joueur de centre pour sept ans à un salaire de 77 millions de dollars. Le premier choix au total du repêchage 2009 de la LNH a passé les neuf premières saisons de sa carrière dans l'uniforme des Islanders de New York.

« Je vois où les Maple Leafs en sont comme organisation et comme équipe, et il y a évidemment le fait que je vienne d'ici », a expliqué Tavares, natif de Mississauga en banlieue de Toronto, après la signature de son contrat. « J'ai réalisé que l'occasion était belle et je sentais que c'était la bonne décision à prendre. »

Toronto vient de connaître la meilleure saison de son histoire avec un dossier de 49-26-7 et 105 points (septième dans la LNH), mais l'équipe s'est inclinée au premier tour des séries éliminatoires de la Coupe Stanley pour une deuxième année de suite. 

L'arrivée de Tavares jumelée à la présence de jeunes joueurs d'exception comme Auston Matthews, Mitchell Marner et William Nylander permet aux Maple Leafs de voir gros pour les années à venir, d'autant plus que le directeur général Kyle Dubas compte faire de ces quatre joueurs le noyau dur de l'équipe pour longtemps. Matthews, Marner et Nylander ne sont pas sous contrat à long terme.

« Nous pouvons le faire et nous le ferons », a indiqué Dubas au podcast 31 Thoughts en juillet dernier, lorsqu'on l'a questionné sur son plan pour conserver les services de tous ces joueurs à l'ère du plafond salarial. « Ils sont tous très importants pour les Maple Leafs et pour le futur de l'organisation. […] Nous serons très patients, il ne faut pas s'attendre à quelque chose d'imminent. »

31 EN 31 MAPLE LEAFSLes meilleurs espoirs | Pour les poolers | Toutes les analyses « 31 équipes en 31 jours »

À part la signature de Tavares, Toronto a connu un été plutôt tranquille, mettant sous contrat deux attaquants de soutien en Par Lindholm et Tyler Ennis.

Les Maple Leafs ont tout de même dû encaisser les départs de plusieurs joueurs vétérans. Ils devront donc compter sur quelques jeunes joueurs pour assurer la transition.

Voici trois questions intimement liées aux succès des Maple Leafs cette saison :

Quelles seront les combinaisons de trio de l'entraîneur Mike Babcock?

C'est la question sur toutes les lèvres des observateurs actuellement et le principal intéressé n'a pas hésité à partager son point de vue quelques heures après la signature du contrat de Tavares.

Le plan initial de Babcock semble être de faire évoluer Tavares au centre de Zach Hyman et de Marner, et Auston Matthews avec Patrick Marleau et William Nylander.

« Ça pourrait changer, mais c'est de cette façon que je vois la formation actuellement, a dit Babcock. Ça nous donne énormément de profondeur. […] Marner est tellement rapide et d'un autre côté, Nylander et Matthews sont excellents ensemble. »

Video: MTL@TOR: Matthews complète une superbe passe

Tavares est un cadeau de Noël avant le temps pour l'entraîneur des Maple Leafs. D'une part, il confère à Toronto l'une des meilleures lignes de centre de la LNH (avec Matthews et Nazem Kadri); de l'autre, il permet à Babcock d'avoir un avantage marqué au chapitre des confrontations. Contrairement à l'an passé, Matthews n'affrontera plus régulièrement les meilleurs éléments adverses, alors que Kadri se retrouvera au centre d'un troisième trio en mesure de contribuer offensivement.

« Nous avons tellement de profondeur que Kadri aura de bons compagnons de trio, lui aussi, a noté Babcock. À l'attaque, nous serons très rapides. Nous trouverons la bonne combinaison pour tous ces joueurs. »

La relève comblera-t-elle les départs de joueurs vétérans?

Tyler Bozak, James van Riemsdyk, Leo Komarov, Matt Martin et Tomas Plekanec ont tous quitté Toronto au cours de l'été. À lui seul, Tavares fait contrepoids à quelques-uns de ces départs, mais de jeunes attaquants devront prendre le relais, notamment sur les deux derniers trios de l'équipe.

Andreas Johnsson (23 ans) et Kasperi Kapanen (22), qui n'ont pas encore disputé une saison complète dans la LNH, seront probablement appelés à évoluer sur une base régulière dans la LNH. Lindholm est un peu moins jeune (26), mais il en sera à une première expérience dans la Ligue après quatre saisons avec Skelleftea dans la Ligue élite de Suède. Il devrait pivoter le quatrième trio.

Kapanen a fait bonne figure dans la Ligue américaine de hockey (LAH) avec 24 points (12 buts, 12 passes) en 28 matchs la saison dernière, mais il a été incapable de trouver son rôle avec tous les vétérans devant lui chez les Maple Leafs.

Video: TOR@BOS, #7: Kapanen déculotte Rask en I.N.

« Quand tu en as l'occasion, tu veux mettre ton pied dans la porte et c'est ce que j'essaie de faire depuis un bout de temps », a affirmé Kapanen à Sportsnet en janvier dernier. « Je peux simplement contrôler ma façon de jouer et c'est tant mieux si l'équipe me garde dans la LNH. »

Johnsson vient de compléter une saison sensationnelle dans la LAH avec 54 points (26 buts, 28 passes) en 54 rencontres. Lui et Kapanen sont mûrs et devraient venir donner du punch aux deux derniers trios des Maple Leafs.

Qui sera le prochain capitaine?

La question soulève les passions à Toronto, surtout depuis l'arrivée de Tavares, qui était capitaine des Islanders depuis la saison 2013-14. Tellement que d'anciennes gloires de l'équipe se sont immiscées dans le débat.

En mai dernier, Mats Sundin, capitaine des Maple Leafs entre 1997 et 2008, a affirmé sur les ondes de TSN 1050 que Matthews ne devrait pas nécessairement être le prochain capitaine. Quelques jours après l'arrivée de Tavares, l'ancien capitaine Rick Vaive a déclaré à Sportsnet 590 que ce dernier devrait occuper ce rôle.

« Ce n'est pas moi qui prends les décisions », a dit Matthews. « Au final, Kyle, Babs et tout le monde prônent la patience. Ils prendront une décision, mais ce n'est pas quelque chose dont je me soucie. Je me concentre seulement à devenir meilleur. »

Le dossier demeure tout de même délicat pour les dirigeants de l'équipe. Toronto n'a pas de capitaine depuis que le défenseur Dion Phaneuf a été échangé aux Sénateurs d'Ottawa, le 9 février 2016. Il occupait ce rôle depuis la saison 2010-11.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.