Skip to main content

31 en 31 : Trois enjeux à surveiller chez les Blackhawks

Avec une défensive revampée, Chicago va tenter de participer au tournoi printanier pour la première fois en trois ans

par Sébastien Deschambault @sebasdLNH / Directeur de la rédaction LNH.com

LNH.com propose une analyse en profondeur de chacune des 31 équipes pendant tout le mois d'août. Aujourd'hui, les Blackhawks de Chicago.

Les Blackhawks de Chicago savent qu'ils devront accorder moins de buts s'ils souhaitent effectuer un retour en séries éliminatoires de la Coupe Stanley en 2019-2020 après une absence de deux ans.

C'est pourquoi le directeur général Stan Bowman a multiplié les mouvements de personnel au cours de la saison morte afin de redonner du panache à sa formation, qui a remporté la Coupe Stanley trois fois en six ans entre 2010 et 2015. Chicago a alloué 291 filets en 2018-19. Seuls les Sénateurs d'Ottawa ont fait pire (301). 

31 EN 31 BLACKHAWKS : Les meilleurs espoirs | Pour les poolers | Toutes les analyses « 31 équipes en 31 jours »

Pour remédier à la situation, Bowman a mis la main sur deux jeunes vétérans à la ligne bleue en Calvin de Haan et Olli Maatta par le biais de transactions, en plus d'accorder un contrat d'une saison au gardien Robin Lehner, finaliste au trophée Vézina la saison dernière avec les Islanders de New York.

« Nous avons de toute évidence accordé beaucoup trop de buts, et nous devons faire mieux défensivement en tant que groupe, a admis le défenseur Brent Seabrook. Depuis que je suis avec cette équipe, nous n'avons jamais eu de difficulté à marquer. Les buts vont venir. Nous devons simplement nous améliorer dans notre zone, et les ajouts qui ont été faits vont évidemment aider. »

Bowman a choisi de faire l'acquisition de joueurs établis dans la LNH, plutôt que de faire de la place à ses jeunes espoirs prometteurs à la ligne bleue.

« La plus grande différence est que nous misons maintenant sur un alignement entièrement composé de joueurs qui ont prouvé qu'ils pouvaient évoluer dans la Ligue, a noté Bowman. Par le passé, la situation a parfois été différente, et nous nous sommes fiés au fait que nos jeunes joueurs allaient franchir une autre étape et montrer qu'ils pouvaient jouer dans la LNH à temps plein. Nous regardons notre groupe aujourd'hui, et tous nos joueurs ont prouvé qu'ils pouvaient jouer dans la LNH. Il s'agit maintenant de leur trouver le bon rôle dans notre équipe, mais nous misons sur beaucoup plus d'expérience. »

Video: BOS@CAR, #3: de Haan déjoue Rask sur un tir frappé

Parmi ces joueurs d'expérience qui ont été ajoutés à la formation des Blackhawks, le vétéran Andrew Shaw effectuera un retour à Chicago après un séjour de trois saisons avec les Canadiens de Montréal. Shaw, qui vient de connaître la meilleure saison de sa carrière avec 47 points en 63 parties, aura comme mission d'insuffler de l'énergie et de la robustesse à une formation qui regorge de joueurs de finesse.

« Je vais aller sur la glace et faire ce que je fais de mieux : travailler, compétitionner, batailler, appliquer des mises en échec et foncer au filet, a énuméré Shaw. Je vais être moi-même. »

Voici trois questions intimement liées aux succès des Blackhawks cette saison :

Comment le travail sera-t-il partagé devant le filet?

Corey Crawford a été ennuyé par des problèmes de santé pour une deuxième saison de suite, et les Blackhawks ont pris les grands moyens afin d'être prêts si jamais le Québécois devait à nouveau tomber au combat en embauchant Lehner pour une saison.

Il faudra maintenant voir comment les départs seront partagés lorsque les deux gardiens seront en santé, mais il s'agit d'un problème que les Blackhawks seraient heureux d'avoir, plutôt que de devoir se tourner vers une option plus incertaine.

« Corey Crawford est toujours, à mon avis, l'un des meilleurs gardiens de la Ligue. Robin Lehner a de son côté été finaliste au trophée Vézina, a avancé l'entraîneur des gardiens des Blackhawks Jimmy Waite. Ce sera une excellente saison pour nous, une saison importante. C'est pourquoi nous avons fait l'acquisition de Lehner. Nous devions obtenir 82 bons départs de la part de nos gardiens cette année. »

Video: COL@CHI: Crawford vole Compher sur le retour

Lehner vient tout juste d'évoluer au sein d'un tandem où la charge de travail a été équitablement partagée entre les deux gardiens, lui qui a fait équipe avec Thomas Greiss chez les Islanders. Crawford n'a toutefois jamais évolué dans un tel système d'alternance lorsqu'il est en santé, ce qui pourrait demander des ajustements de sa part.

Strome et DeBrincat feront-ils encore la pluie et le beau temps?

Les vedettes Jonathan Toews et Patrick Kane ont été les meneurs de l'attaque la saison dernière, établissant tous deux des sommets en carrière au chapitre des points avec respectivement 81 et 110 points. C'est toutefois l'arrivée de Dylan Strome, à la suite d'une transaction avec les Coyotes de l'Arizona, qui a vraiment permis à l'offensive de l'équipe de prendre son envol.

Strome a fait équipe avec son ancien coéquipier des rangs juniors Alex DeBrincat, et les deux comparses ont démontré que leur chimie n'avait pas disparu. Strome a récolté 51 points en 58 matchs avec les Blackhawks, tandis que DeBrincat a franchi le plateau des 40 buts à sa deuxième saison dans la LNH.

Video: WSH@CHI: DeBrincat marque grâce à Strome

« Je crois que je me suis véritablement établi comme un joueur de la LNH », a déclaré Strome lors de la convention annuelle des Blackhawks en juillet. « Mais ça ne signifie pas que je vais cesser de travailler. Maintenant que tu as démontré ce que tu es capable de faire, les gens s'attendent à ce que ça se poursuive. »

La chimie pourra-t-elle s'installer rapidement?

Bowman a effectué plusieurs changements à sa formation au cours des 12 derniers mois, en plus de procéder à un changement d'entraîneur, alors qu'il a remplacé Joel Quenneville par Jeremy Colliton le 6 novembre dernier après 15 matchs.

Tous ces mouvements de personnel font en sorte qu'au moins 10 joueurs qui vont prendre part au match d'ouverture, en plus de l'entraîneur-chef, n'étaient pas à Chicago lors du match d'ouverture de la dernière saison.

Colliton est persuadé que son équipe saura livrer la marchandise, surtout que le noyau de l'équipe a déjà adhéré à sa philosophie.

« Nous ne pourrons pas perdre de temps », a indiqué Colliton au cours de la convention annuelle des Blackhawks. « Nous nous sommes beaucoup améliorés au cours de la saison morte. Il faudra maintenant être prêts et dédiés lorsque le camp d'entraînement se mettra en branle.

« Je pense que ce sera notre cas, et que nous allons connaître un bon départ. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.