Skip to main content

31 en 31 : Les cinq meilleurs espoirs des Canadiens

Enfin, de belles percées de soleil dans un ciel qui était ennuagé

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

LNH.com propose une analyse en profondeur de chacune des 31 équipes pendant tout le mois d'août. Aujourd'hui, les Canadiens de Montréal.

Ça fait plusieurs années que les Canadiens de Montréal n'ont pas eu une banque d'espoirs garnie de la sorte. Peu d'entre eux toutefois, sinon aucun, devraient faire le saut dans la LNH cette saison. Ils devront polir leur jeu dans les rangs mineurs, ce qui devrait permettre à l'équipe-école de Laval dans la Ligue américaine de hockey (LAH) d'avoir suffisamment d'atouts afin d'être compétitifs cette saison. Finalement. 

Le CH a eu la main heureuse avec Jesperi Kotkaniemi, la saison dernière. Le joueur de centre finlandais a créé la surprise en faisant sa place dans l'équipe tout de suite après avoir été le troisième joueur choisi au Repêchage 2018.

31 EN 31 CANADIENS : Analyse de l'alignement | Pour les poolers | Toutes les analyses « 31 équipes en 31 jours »

Le Tricolore estime avoir fait une autre belle prise au premier tour du repêchage cette année, en jetant son dévolu sur l'attaquant américain Cole Caufield, un marqueur-né. Il serait toutefois surprenant que Caufield imite Kotkaniemi cette saison puisque tout indique qu'il s'alignera avec l'Université du Wisconsin, dans les rangs universitaires américains. 

L'espoir le plus susceptible de commencer la saison à Montréal est le joueur de centre Ryan Poehling. L'Américain âgé de 20 ans a connu des débuts retentissants dans la LNH en réussissant un tour du chapeau dans victoire de 6-5 du CH au Centre Bell contre les Maple Leafs de Toronto, au dernier match de la saison.

On ne doit toutefois pas s'attendre tout de suite à des miracles de sa part. Poehling n'avait inscrit que huit buts en 36 matchs à sa troisième saison avec les Huskies de St. Cloud State. Caufield et Nick Suzuki représentent des valeurs plus sûres à l'attaque.

En défense, l'organisation voit très grand pour le Russe Alexander Romarov. Josh Brook en est un autre qui pointe à l'horizon.

Devant le filet, Cayden Primeau continue de gagner ses galons. Il sera intéressant de voir comment il franchira une autre étape dans la Ligue américaine cette saison.

1. Cole Caufield, A

Comment a-t-il été acquis : Sélectionné au 15e rang du Repêchage 2019 de la LNH

Saison dernière : Programme U-18 États-Unis : 64 MJ, 72-28-100

Dans les petits pots, les meilleurs onguents. C'est ce qu'on souhaite sûrement dans le cas de Caufield, un petit vite qui mesure 5 pieds 7 pouces et qui pèse 162 livres. Caufield ne manque pas de cran en tout cas et de confiance en lui. Il a pulvérisé le record de buts au sein de l'équipe des moins de 18 ans du programme national de développement américain. L'ancienne marque (55 buts) appartenait à Auston Matthews, joueur de centre vedette des Maple Leafs de Toronto. Caufield a égalé un autre record de buts, celui de 14 buts du tsar Alexander Ovechkin, au Championnat du monde des moins de 18 ans.

« Mon principal atout comme marqueur, c'est mon cerveau, a expliqué Caufield au cours du récent camp de développement du CH en juin. Je sais où me positionner et parfois je n'ai pas réellement à viser une ouverture que je crois que le gardien ne couvrira pas, je le bats de vitesse. »

Caufield a évolué avec Jack Hughes, qui a été le premier choix au total du Repêchage 2019 par les Devils du New Jersey. Le patineur natif de Stevens Point, au Wisconsin, devrait parfaire sa touche de marqueur cette saison, près de son domicile, avec l'équipe de l'Université du Wisconsin.

Arrivée prévue dans la LNH : 2021-22

2. Ryan Poehling, C

Comment a-t-il été acquis : Sélectionné au 25e rang du Repêchage 2017

Saison dernière : Canadiens : 1 MJ, 3-0-3; St. Cloud State (NCAA) : 36 MJ, 8-23-31

Poehling a été choisi à titre de meilleur attaquant au Championnat mondial junior 2019 de la FIHG grâce à sa récolte de huit points en six matchs - cinq buts, trois passes - avec l'équipe des États-Unis qui s'est inclinée en finale face à la Finlande. 

Video: TOR@MTL: Le tour du chapeau de Poehling à ses débuts

« Il n'y a pas si longtemps, c'était un adolescent », a noté le directeur du développement des joueurs Rob Ramage au cours du camp de développement. « Vous le regardez maintenant, c'est un homme. Seigneur, on dirait qu'il a pris 40 livres, ce qui est impressionnant. Rien qu'à le regarder, c'est un jeune homme mature. Nous avons hâte de voir la suite des choses pour lui. »

Arrivée prévue dans la LNH : Cette saison

3. Nick Suzuki, C

Comment a-t-il été acquis : Acquis des Golden Knights de Vegas le 10 septembre 2018

Saison dernière : Owen Sound (OHL) : 30 MJ, 22-23-45; Guelph (OHL) : 29 MJ, 12-37-49

Suzuki a connu toute une saison dans la Ligue junior de l'Ontario, mais c'est surtout en séries éliminatoires et au cours du tournoi de la Coupe Memorial qu'il a brillé de tous ses feux. Il a récolté un impressionnant total de 42 points en 24 rencontres en séries, avant d'ajouter sept points en quatre matchs au tournoi de la Coupe Memorial. Le Storm de Guelph n'a pas fait les frais de la finale, les Huskies de Rouyn-Noranda trônant en rois en finale contre les Mooseheads de Halifax.

« J'estime que j'ai joué mon meilleur hockey au tournoi de la Coupe Memorial », a soumis Suzuki pendant le camp de développement. « Je vais bâtir là-dessus afin de tenter de mériter un poste avec les Canadiens au camp en septembre. »

Suzuki est animé de bonnes intentions, mais il devra sans doute se résoudre à aller faire ses classes dans la Ligue américaine.

Arrivée prévue dans la LNH : 2020-21

4. Alexander Romanov, D

Comment a-t-il été acquis : Sélectionné au 38e rang du Repêchage 2018

Saison dernière : Moscou (KHL) : 43 MJ, 1-3-4

On le voit dans sa soupe celui-là chez le Tricolore. Le directeur du recrutement de l'équipe Trevor Timmins a fait toute une déclaration au sujet du Russe âgé de 19 ans, à l'occasion du Repêchage 2019. Quand on lui a demandé quelle sélection te comblait le plus de satisfaction depuis qu'il est en poste, Timmins a répondu le nom de Romanov. C'est gros. Le jeune n'est même pas encore dans la LNH !

La sélection de Romanov avait fait sourciller plusieurs observateurs, l'an dernier. On doit admettre qu'il donne raison au CH jusqu'à maintenant. Il a tenu son bout contre des hommes dans la KHL, la saison dernière. Il a fait écarquiller les yeux au Championnat du monde junior en étant choisi le défenseur par excellence du tournoi. Il devrait se pointer en Amérique la saison prochaine parce qu'il lui reste une année de contrat à écouler dans son pays.

Arrivée prévue dans la LNH : 2020-21

5. Cayden Primeau, G

Comment a-t-il été acquis : Sélectionné au 199e rang du Repêchage 2017

Saison dernière : Northeastern (NCAA) : 25-10-1, moy. 2,09, % arr. 0,933

Le fils âgé de 20 ans de l'ancien hockeyeur Keith Primeau a de nouveau été dominant à sa deuxième saison dans les rangs universitaires américains. Il a remporté le trophée Mike Richter à titre de gardien par excellence dans la NCAA, en plus de s'illustrer au Championnat du monde junior - moyenne de 1,61 et pourcentage d'arrêts de 0,936. Ses prouesses ont retenu l'attention des dirigeants de l'équipe des États-Unis qui l'ont invité à participer au Championnat du monde senior, au printemps. Il n'a toutefois pas vu d'action. L'athlète qui mesure 6 pieds 3 pouces et qui pèse 181 livres fera le saut chez les pros cette saison. 

Arrivée prévue dans la LNH : 2021-22

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.