Skip to main content

31 en 31 : Analyse des Sénateurs d'Ottawa pour les poolers

Une transaction potentielle impliquant Karlsson pourrait profiter à Chabot

par Hugues Marcil @HuguesMarcil / Pupitreur LNH.com

LNH.com propose une analyse en profondeur de chacune des 31 équipes pendant tout le mois d'août. Du côté des poolers, nous vous offrons un joueur à cibler au cours de la prochaine campagne, un joueur à éviter, et un joueur à surveiller, qui pourrait devenir une carte cachée si les astres s'alignent. Aujourd'hui, les Sénateurs d'Ottawa.

Voilà des mois qu'on prédit des changements chez les Sénateurs, mais jusqu'à maintenant, tout ce que les poolers ont eu à se mettre sous la dent, c'est la transaction impliquant les attaquants Mike Hoffman et Mikkel Boedker. Difficile de prédire de quoi aura l'air la formation ottavienne qui entamera la saison 2018-19, car des changements majeurs pourraient survenir d'ici le 4 octobre, à commencer par le dénouement du dossier Erik Karlsson.

Le défenseur de 28 ans est au cœur des rumeurs d'échanges depuis la dernière date limite des transactions dans la LNH, mais il n'a toujours pas changé d'adresse. S'il devait être échangé avant la saison, le retour serait assurément énorme et ça aurait certainement un impact pour les poolers qui tentent d'évaluer les forces en présence à Ottawa.

Les Sénateurs n'ont que peu d'options fiables. L'attaquant Mark Stone est l'une d'entre elles. Il a été le meilleur marqueur des Sénateurs la saison dernière, à égalité avec Karlsson, en vertu d'une récolte de 62 points (20 buts, 42 passes) en seulement 58 matchs. Parmi les valeurs sûres, on retrouve aussi le joueur de centre Matt Duchene, qui a amassé 59 points (27 buts, 32 passes) en 82 rencontres la saison dernière.

Les poolers qui participent à des ligues à long terme (keepers) doivent regarder du côté d'Ottawa, car même si la situation est loin d'être rose actuellement, les Sénateurs peuvent se consoler avec le fait qu'ils comptent sur quelques attaquants prometteurs qui pourraient se greffer à l'équipe cette année ou dans un futur proche (Colin White, Brady Tkachuk, Logan Brown, Drake Batherson).

À cibler : Thomas Chabot -- Le défenseur de 21 ans serait le grand gagnant d'une transaction envoyant Karlsson sous d'autres cieux. Les Sénateurs n'ont aucun autre défenseur offensif et il y a fort à parier que Chabot verrait son temps de jeu grimper en flèche, notamment en avantage numérique. Chabot a connu une bonne saison recrue avec 25 points (neuf buts, 16 passes) en 63 matchs la saison dernière. Huit de ses points ont d'ailleurs été obtenus avec l'avantage d'un homme, une récolte bonne pour le cinquième rang à ce chapitre chez les Sénateurs. Chabot a été seulement le 12e joueur le plus utilisé en moyenne par match sur le jeu de puissance (1:53) et le neuvième au chapitre du temps de glace total (17:31), mais il en était à ses premiers pas dans la LNH. Le plateau des 35 points est à sa portée avec une année derrière la cravate.

Video: BUF@OTT: Chabot marque, Paajarvi récolte son 100e

À éviter : Bobby Ryan -- L'attaquant de 31 ans déçoit depuis deux saisons, lui qui n'a pas atteint le plateau des 35 points durant cette période. La saison dernière, Ryan n'a amassé que 33 points (11 buts, 22 mentions d'aide) en 62 matchs, tout ça en évoluant principalement avec les meilleurs éléments d'Ottawa. Il a notamment été le cinquième attaquant le plus employé sur le jeu de puissance en moyenne par rencontre (2:42), si on ne compte pas Kyle Turris, qui n'a joué que 11 matchs avec Ottawa avant d'être échangé aux Predators de Nashville. Malgré une utilisation plus que raisonnable, Ryan n'a récolté que quatre points avec l'avantage d'un homme. Son état de santé a également de quoi inquiéter. Il a disputé 62 matchs à chacune de ses deux dernières campagnes en raison de diverses blessures.

31 EN 31 SÉNATEURS : Analyse de l'alignement | Les meilleurs espoirs | Toutes les analyses « 31 équipes en 31 jours »

À surveiller : Colin White -- Les départs de Hoffman, Turris et Derick Brassard ouvrent la porte à du sang neuf chez les Sénateurs et White fait partie des nouveaux visages qui pourraient s'implanter pour de bon dans la capitale canadienne cette saison. L'attaquant de 21 ans a eu droit à 21 matchs avec les Sénateurs la saison dernière, tous disputés en deuxième moitié de saison, et il a amassé six points (deux buts, quatre passes). Il s'est aussi démarqué avec Belleville, le club-école des Sénateurs dans la Ligue américaine de hockey, récoltant 27 points (11 buts, 16 aides) en 47 rencontres pour prendre le deuxième rang des recrues les plus productives de l'équipe derrière Filip Chlapik (32). Dans la LNH, White a passé une bonne partie de ses matchs aux côtés de Duchene et de Hoffman. Maintenant que ce dernier est parti, White pourrait bel et bien obtenir une place sur les deux premiers trios d'Ottawa. Le cas échéant, ceux qui participent à des pools à long terme devraient l'avoir à l'œil.

Video: PIT@OTT : McCormick et White unissent leurs efforts

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.