Skip to main content

31 en 31 : Analyse des Red Wings de Detroit pour les poolers

Les jeunes occuperont une place plus importante cette saison et dans les années à venir à Detroit

par Hugues Marcil @HuguesMarcil / Pupitreur LNH.com

LNH.com propose une analyse en profondeur de chacune des 31 équipes pendant tout le mois d'août. Du côté des poolers, nous vous offrons un joueur à cibler au cours de la prochaine campagne, un joueur à éviter, et un joueur à surveiller, qui pourrait devenir une carte cachée si les astres s'alignent. Aujourd'hui, les Red Wings de Detroit.

Les Red Wings ont longtemps été une équipe dont l'attaque reposait sur les épaules de vétérans aguerris au détriment de plus jeunes joueurs. La recette a permis à Detroit de connaître plus de deux décennies de succès, mais l'équipe a finalement dû changer sa philosophie et entamer un virage jeunesse après avoir raté les séries éliminatoires lors des deux dernières campagnes.

La saison passée, le meilleur marqueur des Red Wings, Dylan Larkin, a récolté 63 points (16 buts, 47 passes) en 82 matchs et il vient d'avoir 22 ans. Des joueurs comme Anthony Mantha (23 ans) et Andreas Athanasiou (24) occupent déjà un rôle important chez les Red Wings et les Joe Hicketts (22), Filip Zadina (18) et Evgeny Svechnikov (21) pourraient se tailler une place avec l'équipe cette saison.

Detroit compte toujours plusieurs vétérans comme Gustav Nyquist (28), Justin Abdelkader (31), Frans Nielsen (34) et Henrik Zetterberg (37), mais on ne peut plus leur demander de transporter l'équipe offensivement. Nielsen et Abdelkader n'ont d'ailleurs pas franchi le plateau des 40 points la saison dernière.

Défensivement, Detroit n'a pas de véritable quart-arrière. Les belles années de Nicklas Kronwall sont derrière lui, tout comme celles de Mike Green, qui amasse plus ou moins 35 points depuis trois ans. Detroit devra poursuivre sa reconstruction dans les années à venir.

À cibler : Anthony Mantha -- Après avoir amassé 36 points (17 buts, 19 passes) en 60 matchs en 2016-17, l'attaquant québécois a poursuivi sa progression la saison dernière en établissant des sommets personnels dans toutes les catégories avec 48 points (24 buts, 24 aides) en 80 rencontres. La saison dernière, le natif de Longueuil était le cinquième attaquant le plus utilisé en avantage numérique en moyenne par match (2:13) derrière Tomas Tatar (2:17), Abdelkader (2:21), Nyquist (2:27) et Zetterberg (2:38). Il faut s'attendre à ce que ces chiffres grimpent, car Tatar n'est plus avec l'équipe et Zetterberg ainsi qu'Abdelkader sont sur la pente descendante. Mantha a d'ailleurs été le quatrième joueur le plus productif sur le jeu de puissance avec 12 points, dont neuf buts, la saison passée. Il avait très bien entamé la saison avec 22 points (12 buts, 10 passes) à ses 26 premières parties, un sommet chez les Red Wings, à égalité avec Larkin. Ce dernier et Mantha seront appelés à diriger l'attaque et il ne faudrait pas se surprendre de voir Mantha franchir le cap des 60 points.

Video: TOR@DET: Mantha redirige un tir pour ouvrir la marque

À éviter : Henrik Zetterberg -- À première vue, Zetterberg ne semble pas être une si mauvaise option pour les poolers, lui qui a amassé 56 points (11 buts, 45 passes) en 82 matchs la saison dernière. Ce qui inquiète, toutefois, c'est son état de santé. L'attaquant suédois est ennuyé par une blessure récurrente au dos depuis trois saisons et l'entraîneur de Detroit Jeff Blashill a récemment confié au Detroit Free Press qu'il ne savait pas encore si Zetterberg disputerait une 16e saison dans la LNH. Voilà qui pourrait faire rager les poolers qui prendront un risque avec lui. Zetterberg heurtera inévitablement un mur dans les prochaines saisons et ça pourrait très bien survenir l'an prochain.

31 EN 31 RED WINGS : Analyse de l'alignement | Les meilleurs espoirs | Toutes les analyses « 31 équipes en 31 jours »

À surveiller : Filip Zadina -- Avec l'état de santé de Zetterberg qui est incertain, un poste pourrait bien s'ouvrir sur les deux premiers trios de l'équipe. Avec un bon camp d'entraînement, Zadina pourrait très bien s'emparer de cette place. Le choix de première ronde (sixième au total) au repêchage 2018 de la LNH est un redoutable franc-tireur, lui qui a amassé 44 buts en 57 matchs avec Halifax la saison dernière, sa première dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Detroit a terminé au 28e rang de la LNH au chapitre des buts marqués (217) la saison dernière, donc Zadina répondrait à un besoin. Il ne fera peut-être pas la différence pour les poolers qui veulent gagner immédiatement, mais l'attaquant tchèque représente une option très attrayante pour les poolers qui participent à des ligues à long terme (keepers).

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.