Skip to main content

31 en 31 : Analyse des Canucks de Vancouver pour les poolers

Le joueur de centre Horvat devrait voir sa production augmenter maintenant que les jumeaux Sedin sont à la retraite

par Hugues Marcil @HuguesMarcil / Pupitreur LNH.com

LNH.com propose une analyse en profondeur de chacune des 31 équipes pendant tout le mois d'août. Du côté des poolers, nous vous offrons un joueur à cibler au cours de la prochaine campagne, un joueur à éviter, et un joueur à surveiller, qui pourrait devenir une carte cachée si les astres s'alignent. Aujourd'hui, les Canucks de Vancouver.

Une page s'est tournée chez les Canucks avec le départ à la retraite des jumeaux Daniel et Henrik Sedin. Même si les deux frères avaient quelque peu ralenti au cours des deux dernières années, nombreux étaient les poolers qui misaient encore sur eux. La reconstruction des Canucks est toutefois bien entamée et plusieurs jeunes joueurs de premier plan devraient se greffer à l'équipe sous peu. Si un vent d'espoir souffle sur Vancouver, il apporte également beaucoup d'incertitude pour les poolers.

Certes, ceux qui miseront sur la jeune sensation Brock Boeser ne le regretteront pas. L'attaquant de 21 ans avait amassé 55 points (29 buts, 26 passes) - un sommet chez les Canucks à égalité avec Daniel Sedin - jusqu'à ce qu'une blessure au dos mette fin à sa saison après 62 matchs. À un tel rythme, il aurait pu franchir le plateau des 70 points. Le problème, c'est que les joueurs qui engrangeront les points sont une denrée rare à Vancouver.

Le joueur de centre Bo Horvat a récolté 44 points (22 buts, 22 aides) en 64 matchs, mais derrière Horvat et Boeser, c'est bien mince. Si on enlève les Sedin et l'attaquant Thomas Vanek, qui a été échangé à la date limite des transactions et évoluera avec les Red Wings de Detroit cette saison, le meilleur marqueur de l'équipe l'an dernier était le défenseur Alexander Edler (34 points).

Les Canucks devraient plutôt intéresser les poolers qui participent à des ligues à long terme. Avec les Elias Pettersson, Quintin Hughes, Olli Juolevi et Jonathan Dahlen, l'avenir de l'équipe est entre bonnes mains.

À cibler : Bo Horvat - Maintenant que Henrik Sedin est à la retraite, c'est Horvat qui occupera le rôle de premier centre de l'équipe. Horvat, âgé de 23 ans, progressait chaque année au chapitre de la production depuis son arrivée dans la LNH, en 2014-15, et ç'aurait probablement été encore le cas la saison dernière, si une fracture de la cheville ne l'avait pas contraint à disputer seulement 64 parties. Il a été le cinquième joueur le plus utilisé en moyenne sur le jeu de puissance (2:42), y récoltant 13 points (10 buts), et il devrait être employé encore plus souvent avec l'avantage d'un homme maintenant que les Sedin ne sont plus dans le portrait. Il pourrait franchir le plateau des 60 points pour la première fois de sa carrière, d'autant plus qu'il devrait évoluer avec Boeser à ses côtés. Le fait d'affronter les meilleurs éléments adverses pourrait être un frein à sa production, mais l'entraîneur Travis Green lui faisait déjà confiance la saison dernière. Horvat a été l'attaquant le plus utilisé chez les Canucks avec un temps de glace moyen de 19:21 par match.

Video: VAN@CHI: Horvat déjoue Bérubé du revers

À éviter : Jacob Markstrom - Le gardien de 28 ans n'a jamais été en mesure de s'imposer comme l'homme de confiance chez les Canucks. Lors de ses deux premières saisons complètes dans la LNH (2015-16 et 2016-17), il était derrière Ryan Miller, mais ce dernier était vieillissant et les Canucks ont donné toutes les chances au jeune Markstrom de se faire valoir avec 30 et 23 départs, respectivement. La saison dernière, avec Miller hors du portrait, Markstrom a obtenu 57 départs, montrant une fiche de 23-26-7, une moyenne de buts alloués de 2,71, un pourcentage d'arrêts de ,912 et deux blanchissages. Plus les années passent, plus il semble clair que Markstrom sera confiné à un rôle d'auxiliaire dans la LNH. Les Canucks comptent aussi sur l'espoir Thatcher Demko, qui pourrait devenir le gardien partant plus tôt que tard.

31 EN 31 CANUCKS : Analyse de l'alignement | Les meilleurs espoirs | Toutes les analyses « 31 équipes en 31 jours »

À surveiller : Elias Pettersson - Il n'y a aucun doute que le centre suédois de 19 ans est une vedette en devenir dans la LNH et il devrait logiquement y faire le saut dès cette saison. Pettersson a été nommé le joueur le plus utile de la saison régulière et des séries éliminatoires après avoir aidé Vaxjo à remporter le titre de la Ligue élite de Suède (SHL) la saison dernière. Ses 56 points (24 buts, 32 passes) en 44 matchs constituent un record de production pour un joueur de moins de 20 ans dans la SHL. Aura-t-il un impact aussi grand à Vancouver? Chose certaine, les Canucks lui laisseront toutes les chances de se faire valoir, car le poste de deuxième centre est vacant. Les poolers qui participent à des ligues à long terme devraient placer Pettersson très haut sur leur liste de repêchage.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.