Skip to main content

31 en 31 : Trois enjeux à surveiller chez les Capitals

D'Ovechkin à Holtby, en passant par Kuznetsov, ce sont les joueurs clés qui retiennent l'attention dans la capitale américaine

par Nicolas Ducharme @NicolasDucharme / Journaliste LNH.com

LNH.com propose une analyse en profondeur de chacune des 31 équipes pendant tout le mois d'août. Aujourd'hui, les Capitals de Washington.

Après l'euphorie de remporter la toute première Coupe Stanley de l'histoire de la concession, les Capitals ont été rapidement ramenés sur terre au printemps dernier. 

Pourtant, les Capitals n'avaient pas été victimes d'un lendemain veille de la conquête de la Coupe. L'équipe a été sacrée championne de la section Métropolitaine pour une quatrième année consécutive et a terminé avec le quatrième meilleur dossier de la LNH (48-26-8). Cette élimination en sept matchs face aux Hurricanes de la Caroline en première ronde n'aurait pas dû survenir, du moins, sur papier.

31 EN 31 CAPITALS : Les meilleurs espoirs | Pour les poolers | Toutes les analyses « 31 équipes en 31 jours »

Les Capitals n'ont pas procédé à beaucoup de changements à leur formation malgré cette élimination rapide. Le plus important est la transaction qui a envoyé le défenseur Matt Niskanen chez les Flyers de Philadelphie en retour de Radko Gudas. La production offensive de Niskanen était peut-être à la baisse depuis trois ans, mais il avait la tâche d'affronter les meilleurs éléments de l'équipe adverse, lui qui est le défenseur des Capitals qui a pris le plus de mises en jeu en zone défensive à 5-contre-5 l'an dernier. Gudas n'est pas en mesure d'effectuer ce travail.

Du côté des ajouts, celui de Richard Panik, qui a signé un contrat de quatre ans d'une valeur moyenne de 2,75 millions $ comme joueur autonome sans compensation, pourrait représenter une aubaine. Le Slovaque n'a peut-être amassé que 33 points en 75 rencontres l'an dernier, mais il évoluait avec les Coyotes de l'Arizona, où la défensive passait avant tout. Il a d'ailleurs été le cinquième attaquant le plus productif de la formation, lui qui affrontait souvent les meilleurs joueurs adverses.

Mais à nouveau, ce sera aux piliers offensifs de l'équipe, Alex Ovechkin et Nicklas Backstrom, de donner le ton, comme ils le font depuis 2007-08.

Voici trois questions intimement liées aux succès des Capitals cette saison :

Ovechkin atteindra-t-il à nouveau le cap des 50 buts?

Alors qu'on croyait les records de Wayne Gretzky intouchables, Alex Ovechkin se rapproche lentement mais sûrement de celui de 894 buts. 

Grâce à une saison de 51 filets l'année dernière, l'attaquant russe a atteint la marque de 658 buts en carrière. La retraite semble encore loin pour celui qui aura 34 ans en septembre, mais Ovechkin a entretenu le mystère cet été quant à son avenir.

Video: CAR@WSH, #1: Ovechkin compte en avantage numérique

« J'ai encore deux ans à écouler à mon contrat », a mentionné Ovechkin lors d'une conférence de presse organisée par l'agence de presse russe TASS. « Nous verrons si je continuerai ma carrière parce que tout dépend de ma santé. »

Or, Ovechkin et santé riment ensemble puisqu'il n'a raté que neuf matchs lors des sept dernières saisons, dont un seul en trois ans.

S'il devait jouer jusqu'à l'âge de 41 ans, donc encore sept saisons, il aurait besoin d'une moyenne de 33,8 buts par année pour rejoindre La Merveille. C'est une lourde commande, mais qui n'est pas impossible. Ovechkin a inscrit en moyenne 47,8 buts par campagne lors des six dernières saisons. Sa pire année a été en 2016-17 avec 33 buts, mais depuis, le nombre de filets marqués dans la LNH est en hausse et il en a enregistré 49 et 51.

Qu'il tente ou non d'atteindre ce record, Ovechkin sera à nouveau la force offensive des Capitals, et le type de saison qu'il connaîtra nous confirmera si Gretzky doit craindre pour son record.

Est-ce la dernière saison d'Holtby à Washington?

Le gardien Braden Holtby disputera en 2019-20 la dernière saison de son contrat de cinq ans, et il pourrait devenir joueur autonome sans compensation, lui qui aura 30 ans en septembre.

Il touche actuellement 6,1 millions $ par saison, et après avoir remporté la Coupe Stanley en 2018, il est en droit de s'attendre à une augmentation, et ce, même si ses statistiques des deux dernières campagnes ne le placent pas parmi l'élite de la LNH à cette position.

Video: CAR@WSH, #7: Deux beaux arrêts de Holtby en surtemps

Or, les Capitals ont repêché le gardien Ilya Samsonov en première ronde (22e) en 2015 et l'équipe devra éventuellement le tester dans la LNH afin de savoir s'il peut faire le boulot. Si le résultat est positif, les Capitals pourraient décider de ne pas offrir de prolongation de contrat à Holtby.

« Ses demandes contractuelles, et ce qu'on pense pouvoir se permettre [au point de vue du plafond salarial] à cette position guideront notre décision », a expliqué le directeur général Brian MacLellan. « Et Samsonov doit continuer à se développer afin de devenir le gardien qu'il pourrait être. »

L'autre potentiel joueur autonome sans compensation en importance chez les Capitals, c'est Backstrom. Dans son cas, les options pour le remplacer sont beaucoup moins nombreuses. À 31 ans, il garde le rythme avec une moyenne de 77 points lors des trois dernières saisons, lui qui évolue majoritairement sur le deuxième trio de l'équipe.

« Tout ce que je connais, c'est Washington, et toutes ces années ont été géniales, donc j'aimerais bien rester ici pour quelques années encore, a mentionné le Suédois. C'est ce que j'espère, mais on verra. C'est hors de mon contrôle, donc quand viendra le temps de s'assoir ensemble et discuter, on le fera. »

Dans quel état d'esprit sera Evgeny Kuznetsov?

La progression de Kuznetsov est en montagnes russes depuis cinq ans. Chaque fois qu'il connaît une bonne saison, la suivante est caractérisée par une baisse de production. De 77 points en 2015-16, il est passé à 59 l'année suivante. Il a par la suite remonté la pente pour en inscrire 83 en 2017-18, avant de chuter à 72 l'an dernier.

Le 23 août dernier, Kuznetsov a été suspendu pour quatre ans par la Fédération internationale de hockey sur glace (FIHG) pour avoir échoué à un test de dépistage de la cocaïne alors qu'il représentait la Russie au Championnat du monde de hockey en mai. Kuznetsov n'a pas été suspendu par la LNH, et il s'est inscrit de façon volontaire au Programme d'abus de substances et de santé comportementale, géré par la LNH et de l'Association des joueurs de la LNH (AJLNH). Il devra aussi rencontrer le commissaire Gary Bettman avant le début du camp d'entraînement, le 13 septembre.

Video: CAR@WSH, #7: Kuznetsov rétablit l'avance de deux buts

Les Capitals espèrent que Kuznetsov retrouvera le droit chemin. Sa baisse de production de l'année dernière est surprenante puisqu'il a été l'attaquant qui a pris part au plus grand pourcentage de mises en jeu en zone offensive à 5-contre-5 chez les Capitals.

« Il n'y a aucune raison pour qu'il ne soit pas l'un des meilleurs joueurs de cette ligue, a dit MacLellan. Il est bon. Il doit tout simplement concentrer son énergie en ce sens. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.