Skip to main content

Ylonen veut marcher dans les traces de son père

L'attaquant veut atteindre la LNH comme l'a fait le paternel à la fin des années 90

par Sean Farrell / Correspondant LNH.com

BROSSARD -- Jesse Ylonen est un fier produit de la Finlande même s'il est né aux États-Unis alors que son père, Juha Ylonen, jouait pour les Coyotes de Phoenix.

L'espoir des Canadiens de Montréal, sélectionné au 35e échelon lors du dernier repêchage, n'a pas hésité une seconde lorsqu'on lui a demandé qui étaient ses idoles de jeunesse.

« J'adorais le jeu de Saku Koivu, a lancé l'attaquant de 18 ans. J'aime les passes et un bon coup de patin et il était plus un fabricant de jeu. Et j'aimais la manière dont Teemu Selanne marquait ses buts. Chaque fois qu'il avait une chance, il marquait. C'est un droitier donc j'essaie aussi d'apprendre de lui. »

Koivu, qui a joué pour les Canadiens entre 1995 et 2009, et Selanne ont été les coéquipiers du père de Jesse avec l'équipe nationale finlandaise, qui a gagné la médaille de bronze aux Jeux olympiques de Nagano.

Sélectionné par les Jets de Winnipeg au cinquième tour (no 91) du repêchage de 1991, Juha Ylonen a récolté 102 points (26 buts, 76 aides) en 341 rencontres avec les Coyotes, les Sénateurs d'Ottawa et le Lightning de Tampa Bay.

Le directeur général du Tricolore Marc Bergevin jouait dans la LNH en même temps que Juha quand Jesse est né à Scottsdale, en Arizona, le 3 octobre 1999. Jesse a retenu l'attention de Bergevin lors du camp de développement de l'équipe.

« Il a un bon tir, a vanté Bergevin. Il patine aussi très bien. »

À LIRE : Tolvanen se sent mieux préparé pour la LNHTkachuk n'est pas pressé de jouer dans la LNH | Hughes croit qu'il peut jouer pour les Canucks en 2018-19 | Merkley est destiné à bel avenir avec les Sharks

La vitesse et le maniement de rondelle sont le pain et le beurre d'Ylonen et il a mis à profit ces qualités au cours du camp de quatre jours. 

« Je pense que je suis meilleur en zone offensive et que je dois m'améliorer en zone défensive, a-t-il indiqué. Le plus important, c'est de prendre du coffre, de gagner des batailles et d'être à la bonne place dans mon territoire. »

Le patineur de 6 pieds 1 pouce et 173 livres a récolté 27 points (14 buts, 13 aides) en 48 matchs avec Espoo, dans la deuxième ligue de Finlande, et a pu évoluer avec Jesperi Kotkaniemi, le premier choix des Canadiens (no 3) au dernier repêchage, au sein de l'équipe nationale.

Ylonen a bien aimé jouer sur une patinoire de dimension nord-américaine au cours de son passage dans la région de Montréal.

« J'aime ça, a-t-il commenté. Tout est plus rapide, il y a plus de chances de marquer et il y a beaucoup de revirements. »

Et même s'il admire beaucoup Koivu et Selanne, il n'hésite pas à demander conseil à son père pour tenter d'atteindre son objectif ultime de jouer dans la LNH.

« C'est certain que j'aime avoir ses conseils parce qu'il sait ce que ça prend et il a joué à ce niveau, donc il en connaît beaucoup plus sur le hockey que moi, a lancé Ylonen. C'est bien qu'il soit là pour me guider dans mon entraînement et dans ce que ça représente d'être un athlète professionnel. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.