Skip to main content

Vaincre les Penguins en série, « Ça va arriver un jour » selon Ovechkin

L'attaquant des Capitals est persuadé que Washington peut éliminer Pittsburgh au deuxième tour

par Tom Gulitti @TomGulittiNHL / Journaliste NHL.com

ARLINGTON, Virginie - Pour Alex Ovechkin et les Capitals de Washington, il semblait inévitable d'affronter les Penguins de Pittsburgh en deuxième ronde de l'Association de l'Est pour une troisième saison de suite.

Après tout, les Penguins sont les doubles champions en titre de la Coupe Stanley. Les Capitals s'attendaient à éventuellement les retrouver sur leur chemin.

Et même s'ils ont été éliminés par les Penguins au cours des deux dernières saisons, ils considèrent cette série, qui s'amorcera jeudi au Capital One Arena jeudi (19 h (HE); NBCSN, CBC, SN, TVAS), comme une belle occasion.

« C'est simplement plaisant, a affirmé Ovechkin mercredi. C'est pourquoi nous travaillons si fort toute la saison, pour nous retrouver dans des situations comme celle-là. Vous voulez de toute évidence franchir la première ronde, puis la deuxième, la troisième et la quatrième, mais c'est difficile. Ce sera un gros défi pour nous, surtout contre Pittsburgh. Cette série suscite toujours beaucoup d'attention, et c'est plaisant. »

La majeure partie de cette attention tourne habituellement autour d'Ovechkin et du capitaine des Penguins Sidney Crosby, qui ont fait leurs débuts dans la LNH en même temps en 2005-06. Il s'agira d'un quatrième affrontement au cours des 10 dernières saisons entre les deux joueurs en deuxième ronde des séries éliminatoires de la Coupe Stanley. 

Les Penguins ont remporté les trois duels précédents entre les deux équipes (2009, 2016, 2017) et ont remporté la Coupe Stanley chaque fois cette année-là. Les Capitals n'ont pas franchi la deuxième ronde depuis 1998 et montrent une fiche de 1-9 dans leurs séries contre les Penguins, leur seule victoire remontant à la série quart de finale de l'Est en 1994 

Les Capitals se disent que s'ils doivent finalement aller de l'avant et atteindre la finale de l'Association de l'Est, pourquoi ne pas le faire en éliminant leurs plus grands rivaux?

« Ça va arriver un jour, a assuré Ovechkin. Si nous voulons connaître du succès, nous devons battre Pittsburgh et passer à autre chose. Ils forment l'équipe la plus expérimentée dans la ligue en ce moment. Ils misent sur plusieurs grands joueurs, et ce sera un énorme défi. »

Bien que les Capitals (49-26-7, 105 points) aient terminé au premier rang de la section Métropolitaine pour une troisième saison de suite, cinq points devant les Penguins (47-29-7, 100 points), ils sont clairement les négligés. Les Capitals misaient sur davantage de profondeur et de talent lorsqu'ils ont mis la main sur le trophée des Présidents au cours des deux dernières saisons, mais peut-être que cette équipe possède quelque chose que les deux éditions précédentes n'avaient pas du côté du caractère.

Les Capitals ont démontré leur force de caractère en première ronde alors qu'ils ont effacé un déficit de 2-0 pour éliminer les Blue Jackets de Columbus en six parties. Mais Columbus était une équipe jeune et inexpérimentée, qui n'avait jamais remporté de série au cours de leur histoire de 17 saisons.

Video: WSH@CBJ, #6: Ovechkin double l'avance d'une frappe

Même en l'absence d'Evgeni Malkin et de Carl Hagelin, blessés, pour le match no 1, les Penguins forment une équipe bien plus redoutable avec leur historique de champions et leur formation remplie de vedettes dont Crosby, Phil Kessel, Jake Guentzel, Kris Letang et Matt Murray. Ils ont gagné leurs neuf dernières séries, incluant leur duel de premier tour contre les Flyers de Philadelphie en six matchs.

Cela pourrait être intimidant pour certains joueurs.

« Eh bien, personne n'a été capable de les battre, a souligné le défenseur des Capitals Matt Niskanen. Ils possèdent beaucoup d'expérience, ils sont talentueux. Ce sera tout un défi, et nous avons hâte de relever ce défi. Une équipe va finir par les battre, et nous sommes excités à l'idée que ce sera peut-être nous. »

À la suite de la victoire de 6-3 des Capitals dans le match no 6 à Columbus lundi, l'entraîneur Barry Trotz n'était pas encore prêt à parler des Penguins, alors qu'il faisait simplement référence à eux comme ses « adversaires » lorsqu'il lui a été demandé d'y aller de ses premières pensées au sujet de cette série. Après avoir utilisé la journée de mardi pour mettre au point son plan de match et avoir mené un entraînement mercredi, Trotz a parlé du duel contre les Penguins comme d'une occasion à saisir. 

« Il n'y a personne dans notre vestiaire, incluant au sein de notre personnel d'entraîneurs, qui ne veut pas affronter les Penguins, a déclaré Trotz. Cela devait arriver. Nous sommes même très enthousiastes à cette idée. Il s'agit de deux bonnes équipes, et c'est le cas depuis longtemps, qui vont s'affronter à nouveau. Alors c'est bien. »

Les trois dernières séries entre les deux formations ont été serrées. Les Penguins l'ont emporté en sept matchs en 2009 alors que trois rencontres avaient eu recours à la prolongation. 

Les Penguins se sont imposés en six matchs en 2016, mais cinq des six duels se sont terminés par un écart d'un but, et trois ont pris fin en surtemps. La saison dernière, les Capitals sont venus de l'arrière alors que la série était 3-1 pour forcer la tenue d'un match no 7 à Washington avant que les Penguins ne remportent le match ultime 2-0.

Après quatre autres batailles en saison régulière (chaque équipe l'a emporté deux fois), les deux équipes se connaissent très bien.

« Nous les connaissons de toute évidence sous toutes les coutures, a reconnu Ovechkin. Nous savons comment ils jouent. Nous connaissons leur système. Nous devons simplement respecter notre plan et jouer comme nous en sommes capables. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.