Skip to main content

Une situation inhabituelle pour le Bureau central de dépistage

Les inquiétudes liées à la pandémie de Covid-19 affectent grandement le travail des dépisteurs et des équipes en vue du Repêchage 2020

par Mike G. Morreale @mikemorrealeNHL / Journaliste NHL.com

Pour la toute première fois en 44 ans, le Bureau central de dépistage de la LNH pourrait se tourner vers la vidéoconférence afin de rédiger ses classements finaux des meilleurs espoirs nord-américains en vue du Repêchage 2020 de la LNH.

Les réunions annuelles qui permettent de choisir qui seront les 217 meilleurs patineurs et les 31 meilleurs gardiens nord-américains devaient à l'origine se tenir aux bureaux de la LNH à Toronto à partir du 24 mars, mais ont été remises en raison des préoccupations liées au coronavirus.

À LIRE AUSSI : Plusieurs options s'offrent à la LNH si la saison reprend | Thomas Bordeleau, déçu mais sans regret

« Les dépisteurs du Bureau central ont été privés de leurs dernières semaines où ils peuvent habituellement évaluer les espoirs, et nous avons immédiatement suivi la directive de la LNH d'annuler tous les voyages qui étaient prévus afin de faire du dépistage et nous avons interdit les déplacements indéfiniment », a expliqué le directeur du Bureau central de dépistage de la LNH Dan Marr. « Malheureusement, ça veut aussi dire qu'il a fallu remettre notre réunion habituelle afin d'établir la liste finale des meilleurs espoirs. Notre plan à partir de maintenant, à moins qu'il y ait des modifications, est de repousser cette rencontre d'une semaine et de la tenir par vidéoconférence.

« Nous aimerions être en mesure de rédiger notre liste finale de 2020 pour la mi-avril. »

Les inquiétudes en lien avec la pandémie de la COVID-19 ont forcé la LNH à mettre sa saison en pause à partir du 12 mars. De plus, les saisons des trois circuits de la Ligue canadienne de hockey (LHJMQ, OHL, WHL), ont été arrêtées, tout comme les éliminatoires de la NCAA et le hockey qui se jouait en République tchèque, en Slovaquie, en Allemagne, en Finlande, en Suède et en Suisse. La Ligue continentale de hockey en Russie et la super ligue junior de Russie vont quant à elles suspendre leurs activités jusqu'au 10 avril avant de décider la suite des choses.

« Il sera maintenant impossible pour nous d'évaluer la possibilité pour un joueur d'être sélectionné à un certain endroit selon l'équipe qui devrait repêcher à cette position, a souligné Marr. Surtout, l'annulation du Championnat du monde des moins de 18 ans vient éliminer la possibilité pour plusieurs directeurs généraux de la LNH de voir à l'œuvre certains des meilleurs espoirs au monde. »

Le Championnat du monde des moins de 18 ans, qui devait se tenir à Plymouth aux États-Unis du 16 au 26 avril, devait permettre aux dépisteurs et aux DG d'avoir une dernière chance d'évaluer les espoirs du Repêchage 2020 du Canada, des États-Unis, de la Suède, de la Russie, de l'Allemagne, de la République tchèque, de la Suisse, de la Biélorussie et de la Lettonie.

« En ce moment, et jusqu'à ce qu'on reçoive de nouvelles directives de la LNH, tous les clubs sont dans la même position quant à leur préparation pour le repêchage. La plupart sont actuellement en train de revoir des séquences vidéo et des résumés de match des espoirs et des joueurs autonomes, en plus de tenir des entrevues par téléphone ou vidéoconférence. »

Marr devrait être celui qui mènera la vidéoconférence, à laquelle participeront huit dépisteurs à temps plein. Il a indiqué qu'il ne savait pas ce qui adviendrait des événements qui sont liés au repêchage, tel que la Séance d'évaluation des espoirs, qui devait avoir lieu au KeyBank Center et au Harbor Center de Buffalo, du 31 mai au 6 juin.

« La Séance d'évaluation des espoirs de la LNH, comme tous les événements et activités de la LNH, est en suspens jusqu'à ce que nous obtenions de nouvelles directives de la part du Commissaire de la LNH [Gary Bettman], a expliqué Marr. La pandémie de la COVID-19, qui a mis un terme ou suspendu les saisons de plusieurs circuits partout sur la planète, a un impact direct sur nos efforts de dépistage, à l'image de son impact sur tous les aspects de la vie quotidienne. »

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.