Skip to main content

Plusieurs options s'offrent à la LNH si la saison reprend

La Ligue est à la recherche d'un format pour attribuer la Coupe Stanley de manière équitable pour toutes les équipes, affirme Daly

par Nicholas J. Cotsonika @cotsonika / Chroniqueur NHL.com

Bill Daly a réfléchi en se rendant au travail, jeudi. La LNH considère plusieurs options pour le reste de la saison 2019-20 et les séries éliminatoires, alors qu'elle veut attribuer la Coupe Stanley de manière équitable tout en assurant la tenue complète de la saison 2020-21.

Quel est le standard pour décerner la Coupe Stanley de façon équitable? Quand ce sera prudent de recommencer à jouer, à quoi cela pourrait-il ressembler si la LNH n'est pas en mesure de compléter la saison régulière et les séries éliminatoires?

Chaque équipe a disputé au moins 68 matchs avant que la saison ne soit mise en pause il y a une semaine en raison de la pandémie du coronavirus.

À LIRE AUSSI : La LNH va demeurer connectée avec ses partisans au cours de la pauseFleury vient en aide aux employés des Golden Knights

« C'est une grosse proportion du calendrier de la saison régulière », a déclaré le commissaire adjoint jeudi. « Peu importe comment vous analysez la situation, que nous revenions à temps pour jouer seulement quelques matchs ou pour compléter la saison régulière, ce qui devient de plus en plus improbable, ou si nous ne pouvons pas rejouer, je pense qu'il y a eu assez de rencontres en saison régulière pour séparer les potentielles équipes de séries des équipes qui ne participeraient pas aux séries. Je pense que la saison régulière nous permet de faire ça de manière juste.

« Il y a quelques aspects différents à la signification d'être juste et équitable. Dans le contexte de notre sport, est-ce qu'un seul match éliminatoire est juste? Peut-être que ce l'est, mais seulement dans certains contextes et pas dans d'autres. On veut en arriver avec un format qui est juste pour les équipes participantes, mais qui couronnera également un gagnant qui le mérite vraiment dans tout ce contexte. »

La LNH doit composer avec une situation complexe qui évolue constamment.

Le commissaire Gary Bettman a décidé de mettre la saison de la LNH en pause le 11 mars, après qu'un joueur de la NBA eut reçu un test positif pour le coronavirus. Après que le commissaire eut parlé avec le Bureau des gouverneurs le jour suivant, la Ligue a procédé à l'annonce. 

« Dans le meilleur des scénarios, nous espérions un retour potentiel dans trois ou quatre semaines », a affirmé le commissaire adjoint Daly.

Puis, lundi, le Centre pour le contrôle et la prévention des maladies a recommandé qu'il n'y ait pas de rassemblements de 50 personnes ou plus pendant huit semaines.

Mardi, les Sénateurs d'Ottawa ont annoncé qu'un de leurs joueurs avait reçu un test positif pour le coronavirus. Le commissaire adjoint Daly a indiqué qu'il s'agit du seul joueur de la LNH à avoir reçu un test positif et que relativement peu de joueurs ont été testés.

« Je suppose que le Centre pour le contrôle et la prévention des maladies pourrait revenir sur ses recommandations si les choses s'amélioraient drastiquement », a mentionné le commissaire adjoint. « On vit ça au jour le jour. Jusqu'ici, je ne vois pas de signes démontrant que ça va s'améliorer rapidement.

« Je pense que l'échéancier s'est déjà resserré depuis que nous avons amorcé la pause et je suppose que ç'a déjà annulé certaines options. Mais je pense que plusieurs options s'offrent encore à nous. »

La LNH compte sur une équipe de travail d'environ 15 personnes dédiées au coronavirus provenant de divers départements. Le commissaire Bettman tient une conférence téléphonique chaque jour à 10 heures (heure de l'Est). Ça dure environ une heure.

Le commissaire adjoint Daly envoie une mise à jour à toutes les équipes chaque jour à environ 13 heures. Le commissaire adjoint passe beaucoup de temps au téléphone avec les équipes, l'Association des joueurs de la LNH (AJLNH) et le personnel médical, incluant un expert en maladies infectieuses que la Ligue a embauché dans la foulée du coronavirus.

« Je pense que les informations médicales ont un impact sur toutes les décisions que tu dois prendre, et parfois, elles ont un impact majeur sur la décision », a expliqué le commissaire adjoint Daly. « Beaucoup de facteurs entrent en ligne de compte dans les décisions qui sont prises, mais évidemment, ce que les experts nous disent est très important. »

Éventuellement, la LNH devra prendre une décision quant à la Séance d'évaluation de la LNH, prévue du 1er au 6 juin à Buffalo, à la Cérémonie de remise des trophées de la LNH 2020, prévue à la mi-juin à Las Vegas, et au Repêchage de la LNH, prévu les 26 et 27 juin à Montréal.

« Évidemment, plus le temps passe et dépendamment de ce qui se passe, nous réalisons que nous devrons prendre des décisions difficiles », a admis le commissaire adjoint. « Nous aimerions tenir tous ces événements comme nous le faisons habituellement chaque année, mais nous comprenons également que la réalité est différente. Nous faisons du mieux que nous le pouvons et nous attendons le plus possible, puis nous prendrons les décisions qui s'imposent. »

La LNH n'a pas déterminé une date limite pour la reprise de la saison. L'aspect le plus difficile est le même pour la Ligue que pour ses partisans.

« Nous ne savons pas avec certitude ce qui nous attend, nous ne connaissons pas les prochaines étapes et nous ne savons pas quel impact elles auront sur la possibilité de recommencer à jouer, tant en ce qui a trait au moment d'une reprise des activités qu'au format que nous utiliserions, a dit le commissaire adjoint Daly. Toute cette situation est très incertaine.

« Nous y allons au jour le jour, et comme le commissaire Bettman le dit, nous y allons heure par heure. Les choses se développent. Tu essaies de penser en avance. Tu veux être proactif. Mais au final, tu dois connaître les différentes possibilités et penser à comment tu vas réagir en fonction de ces différentes possibilités, si elles se produisent. »

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.