Skip to main content

Table ronde : Combien d'équipes canadiennes en séries?

Cinq équipes canadiennes occupent présentement une place donnant accès aux séries, mais les experts du LNH.com s'attendent à ce que ce nombre diminue

par LNH.com @LNH_FR

Tout au long de la saison, les experts du LNH.com participeront à des tables rondes pour répondre à diverses questions. En interagissant entre eux, nos experts donnent leur opinion sur plusieurs sujets chauds à travers la LNH. Aujourd'hui, on leur a posé la question suivante :

Au cours des dernières années, le contingent d'équipes canadiennes en séries a beaucoup fluctué. Si aucune équipe au nord du 49e parallèle n'a pris part aux séries éliminatories de la Coupe Stanley en 2015-16, cinq équipes ont représenté l'unifolié en 2016-17 et 2014-15. Si les séries commençaient aujourd'hui, il y aurait cinq équipes canadiennes qui prendraient part au tournoi printanier. Combien seront-elles en avril lorsque le grand bal du printemps se mettra en branle?

John Ciolfi, producteur senior LNH.com

Étant le seul Américain au sein de l'équipe du LNH.com, je me sens obligé d'offrir une estimation à la baisse (sorry, guys). Je dirai donc que quatre équipes canadiennes prendront part au tournoi printanier: les Maple Leafs, les Flames, les Jets et les Canadiens.

Toronto, Winnipeg et Calgary devraient se retrouver parmi le top-3 de leur section respective en fin de saison. Chacune de ces formations possède une attaque redoutable qui leur permet de sortir d'une torpeur occasionnelle.

À LIRE AUSSI : Les Flames peuvent-ils maintenir la cadence? | Aucune avance n'est suffisante cette saison | Super 16 : Edmonton fait son apparition

Dans l'Association de l'Ouest, j'ai de la difficulté à croire que les Oilers parviendront à résister aux Golden Knights, aux Stars et au Wild, ces deux dernières équipes ayant un match en main sur Edmonton. Malgré le fait que l'équipe a redressé le navire sous les ordres du nouvel entraîneur Ken Hitchcock, ainsi que le fait que Connor McDavid a parfois l'air d'une armée à lui seul, je pense que Vegas et le Minnesota les devanceront à la fin.

En ce qui concerne les Canadiens, il semble déjà qu'il n'y a plus que deux équipes qui pourraient les déloger de la deuxième place de quatrième as dans l'Est. La bonne nouvelle pour le CH, c'est que ces deux équipes - les Penguins et les Islanders - se battent également pour le troisième rang dans la section Métropolitaine, laissant un seul adversaire à repousser. Pittsburgh démontre depuis plusieurs années un véritable talent pour mettre la machine en marche pendant la deuxième moitié de la saison, alors je crois qu'ils vont s'emparer du troisième rang dans la Métropolitaine. Les Islanders, par contre, commencent à s'épuiser. Ils ont une fiche de 6-8-3 dans leurs 17 derniers matchs et, outre les Canadiens, ils sont la seule équipe qui occupe une place en séries dans l'Est avec un différentiel négatif. Si le CH peut éviter une longue glissade d'ici la fin de la saison, il devrait parvenir à maintenir son emprise sur la dernière place en séries.

Nicolas Ducharme, journaliste LNH.com

John a la vie facile. Des bureaux de la LNH à New York, il a pu voir la Coupe Stanley être gagnée à quatre reprises par les équipes de la région new-yorkaise depuis 1994. Pendant ce temps, tout le Canada n'était pas en mesure d'écrire son nom sur le précieux trophée. Fort heureusement, il n'est pas en mesure de voir jusqu'à Boston, Pittsburgh ou Washington, sinon, ce serait encore plus douloureux pour nos lecteurs canadiens.

Toutes ces années de vache maigre tirent peut-être à leur fin avec l'émergence des Maple Leafs. Leur place en séries est déjà assurée, à mon avis. C'est la même chose pour les Jets de Winnipeg, qui, après un début de saison couci-couça, ont repris du poil de la bête, puisque leur gardien Connor Hellebuyck a fait de même.

Video: PHI@WPG: Hellebuyck réalise 3 arrêts spectaculaires

Avant le début de la saison, j'avais prédit que les Flames de Calgary, les Canadiens de Montréal et les Oilers d'Edmonton allaient rater les séries. Maintenant, ce scénario est beaucoup moins probable. 

Malgré une situation instable devant le filet, les Flames sont intéressants à voir aller. Ils sont rapides, ils ont un excellent premier trio et leur dynamisme offensif est calqué sur mesure pour la nouvelle LNH. À moins que leurs gardiens se transforment en passoire, ils seront en séries.

Quant aux Oilers et aux Canadiens, ils fonctionnent par séquence. L'arrivée de Ken Hitchock derrière le banc des Oilers pourrait sauver la saison de l'équipe. Rappelez-vous que l'an dernier, Connor McDavid a explosé dans les 30 derniers matchs de la saison en amassant 45 points. Il en a autant cette saison en 31 matchs. Qu'est-ce que ce sera lorsque le sentiment d'urgence l'envahira? Bref, si McDavid et ses amis se qualifient ce sera comme deuxième place de quatrième as après une longue lutte avec le Wild, l'Avalanche et les Ducks. Ça se jouera dans les dernières secondes de la saison.

Finalement, restent les Canadiens. La faiblesse de la section Métropolitaine pourrait les avantager pour obtenir une des places de quatrième as. Je crois toutefois que Marc Bergevin devra solidifier sa défensive pour permettre à l'équipe de l'emporter. Une deuxième place de quatrième as me semble réaliste. Il y aura du hockey de printemps dans la Métropole ce printemps!

Sébastien Deschambault, directeur de la rédaction LNH.com

John, je ne crois pas que le nombre que tu avances soit bas, bien au contraire. Je ne vois pas plus de quatre équipes canadiennes en séries le printemps prochain, et je ne serais pas surpris que le nombre réel soit inférieur.

Les Jets et les Maple Leafs sont les deux seules équipes à être assurées d'une place, et ces deux formations seront de sérieuses aspirantes aux grands honneurs au cours du prochain tournoi printanier. Winnipeg mise sur un arsenal offensif impressionnant, une défensive solide et un gardien qui semble retrouver ses repères petit à petit. Ils seront intimidants dans l'Ouest en séries, le genre d'équipe que personne ne veut affronter. Quant à Toronto, le profil de l'équipe ressemble beaucoup à celui des Jets, mais avec moins d'expérience et plus de points d'interrogations à la ligne bleue et devant le filet. La troupe de Mike Babcock demeure toutefois l'une des meilleures équipes de la LNH, et leur qualification pour les séries ne sera qu'une formalité.

Video: TOR@BOS: Matthews envoie la passe dans le haut du but

Pour les raisons avancées par John et Nicolas, la situation des Canadiens est plutôt positive en raison du portrait de la section Métropolitaine, mais le CH devra trouver un moyen de faire mieux que la fiche de ,500 qu'il maintient depuis près d'un mois (5-5-2 à ses 12 derniers matchs), car ça va se bousculer derrière à l'approche du mois d'avril. Marc Bergevin devra décider s'il veut ajouter des renforts à sa ligne bleue, ou s'il fait preuve de patience en continuant à faire confiance à ses jeunes joueurs. Sa décision à ce chapitre va grandement influencer le sort du Tricolore.

Finalement, le fait que les équipes de l'Alberta évoluent dans la section Pacifique fait en sorte qu'il est difficile de prédire comment les choses vont tourner. Le classement est très serré, mais les Golden Knights semblent avoir retrouvé l'aura d'invincibilité qui les ont caractérisés tout au long de leur saison inaugurale, les Ducks sont très solides malgré les blessures qui déciment leur alignement et les Sharks ne peuvent être écartés, ne serait-ce qu'en raison des vedettes qui patrouillent leur ligne bleue. Je ne serais donc aucunement surpris de voir Edmonton et Calgary se battre pour une place de quatrième as avec des équipes de la section Centrale comme le Wild du Minnesota et les Stars de Dallas. Les Oilers font bien depuis l'arrivée de Ken Hitchcock, mais la perte de deux de leurs meilleurs défenseurs au sein d'une brigade défensive qui représentait déjà une faiblesse de l'équipe pourrait stopper leur élan. Quant aux Flames, l'incertitude devant leur filet fait en sorte qu'il est impossible de leur garantir une place en séries.

Pour répondre à la question, je vais avancer que trois équipes du Canada feront la course avec 13 équipes de nos voisins du sud au cours des séries éliminatoires… les Jets, les Maple Leafs et une équipe mystère, qu'il sera plus facile d'identifier à l'approche de la date limite des transactions.

Robert Laflamme, journaliste principal LNH.com

Mon cher John, tu es tout pardonné parce que ton choix de quatre équipes fait beaucoup de sens. Nicolas l'a même validé et, même si Sébastien émet quelques réserves, je propose au reste du groupe son adoption à l'unanimité! Les Maple Leafs et les Jets sont des valeurs sûres, dossier réglé. Les Flames sont en feu, je ne les vois pas s'éteindre, pour faire un jeu de mots facile que m'inspire trop souvent mon nom de famille. Je ne crois pas par contre qu'ils vont terminer au premier rang de la section Centrale, comme tu le prédis. Les Sharks de San Jose vont finir par partir pour la gloire, je ne peux pas croire. Ça va toutefois jouer du coude dans l'Association de l'Ouest.

Ultimement, ma boule de cristal m'indique une lutte à finir entre six équipes pour l'obtention de quatre places. Je privilégie l'Avalanche du Colorado, les Ducks d'Anaheim et les Golden Knights de Vegas pour trois des places. Les Oilers, les Stars de Dallas et le Wild du Minnesota devraient débattre pour la toute dernière place. Malheureusement pour les Oilers, qui sont méconnaissables depuis l'arrivée à la barre du fin stratège Ken Hitchcock, ça ne passera pas.

Video: EDM@COL: McDavid bat Grubauer entre les jambes

Les Canadiens l'auront plus facile, de la façon dont la lutte se dessine dans l'Association de l'Est. Je sais, on n'est pas encore rendu à la mi-saison, mais je ne vois aucune équipe de bas de classement orchestrer d'irrésistibles remontées. Je pense surtout ici aux Panthers de la Floride et aux Flyers de Philadelphie, dont les carottes sont cuites.

Rien n'empêche même les Penguins de Pittsburgh de se hisser dans le trio de tête de la section Métropolitaine, qui est moins compétitive, pour que le CH fasse sa place. Il n'y a que les Islanders de New York et les Hurricanes de la Caroline à avoir à l'œil dans la course pour une place de quatrième as parce que ce ne seront pas les Red Wings de Detroit, les Sénateurs, les Rangers de New York et les Devils du New Jersey qui les embêteront.

Hugues Marcil, pupitreur LNH.com

J'aime bien ta proposition, Robert, d'adopter à l'unanimité le choix de quatre équipes. J'ai hâte de voir si Guillaume poursuivra dans la même veine que nous tous, mais pour ma part, je pense que les Jets, les Maple Leafs, les Flames et les Canadiens seront de la grande danse du printemps.

Si vous m'aviez posé la question il y a un mois, ma réponse aurait probablement été différente, car j'ai prédit en début de saison que les Canadiens rateraient les séries. J'avais notamment affirmé que les Panthers de la Floride et les Flyers de Philadelphie occuperaient les deux places de quatrième as devant le Tricolore, deux équipes qui sont déjà pratiquement exclues des séries, à moins d'un revirement de situation exceptionnel.

C'est donc l'heure de changer mon fusil d'épaule et de faire mon mea culpa. Depuis le début de la saison, les Canadiens montrent qu'ils ont les éléments en place pour se battre pour une place en séries et chaque fois qu'on les croit sur la pente descendante, ils parviennent à rebondir. Ça ne veut pas dire qu'ils auront tout cuit dans le bec. Ils devront se battre et je les vois occuper l'une des deux places de quatrième as en avril. En plus, la compétition derrière eux n'est pas trop féroce, vous l'avez bien mentionné, messieurs.

Video: CAR@MTL : Toute une pièce de jeu de Lehkonen

Sébastien soulignait avec justesse leur inconstance au cours des dernières semaines, mais ils ont connu un bon début de saison. Si les Canadiens nous ont bien appris une chose au cours des dernières années, c'est que les points gagnés en octobre, personne ne peut te les enlever, et ils deviennent fort utiles en fin de saison quand la fatigue se fait sentir et que la machine a un peu de sable dans l'engrenage.

Pour ce qui est des Oilers, je ne les voyais pas en séries au mois de septembre et je maintiens cette prédiction. Leur élan depuis l'embauche de Ken Hitchcock est admirable, mais trop souvent, leurs matchs se résument ainsi : un spectacle de Connor McDavid combiné à du jeu défensif serré. Je ne peux pas croire que les autres équipes ne finiront pas par s'ajuster. Comble de malheur, ils viennent de perdre deux défenseurs en Oscar Klefbom et Kris Russell. Ils manqueront de munitions et contrairement aux Canadiens, les Oilers ont de la compagnie avec le Wild, les Stars et les Golden Knights qui compétitionneront tous jusqu'à la dernière minute.

Je pense que tout a été dit sur les Flames, les Jets et les Maple Leafs, nul besoin d'en ajouter. Non seulement les Jets et les Maple Leafs sont-ils virtuellement assurés d'une place en séries, mais peut-être que l'une de ces deux formations sera la première depuis 1993 à rapporter la Coupe Stanley au Canada.

Guillaume Lepage, journaliste LNH.com

J'ai été tenté d'adopter la motion proposée par Robert, mais Sébastien m'a convaincu avec les Leafs, les Jets et son équipe mystère.

Le Tricolore est en bonne posture pour l'instant, mais comme vous l'avez presque tous souligné, il n'a pas une défensive assez efficace pour tenir le coup à mon avis. Et bien honnêtement, je ne crois pas que de sacrifier des choix ou des jeunes pour une solution à court ou moyen terme soit la décision à prendre à l'An 1 d'une recon... mise à jour, pardon. Surtout que, comme Seb l'a souligné, l'équipe ne joue pas du grand hockey ces derniers temps.

Si le CH garde le statu quo et qu'il laisse ses jeunes éléments apprendre de leurs erreurs, il pourrait glisser hors du portrait quand les choses se corseront. C'est peut-être parce que j'ai l'oeil sur les excellents jeunes défenseurs qui seront disponibles au début du prochain repêchage, mais je crois que ce ne serait pas une mauvaise chose que ça se produise.

C'est pour cette raison que je crois plutôt que la fameuse équipe mystère qui rejoindra les Leafs et les Jets sera l'une des deux formations albertaines. Ou peut-être même les deux. Étant donné la faiblesse de la section Pacifique, je ne tomberais pas en bas de ma chaise si les Flames et les Oilers se faufilaient en séries... Mais au moment d'écrire ces lignes, je ne me commettrai pas trop et j'irai avec un total de trois équipes.

Video: PHI@CGY: Gaudreau donne la victoire aux Flames

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.