Skip to main content

Les Flames sont en feu, peuvent-ils maintenir la cadence?

Avant les matchs de jeudi, la formation albertaine occupait le premier rang de l'Ouest après le 1er décembre pour la première fois depuis 1993

par Siniša Šindik / Collaborateur LNH.com

Avant les matchs de jeudi, les Flames de Calgary occupaient seuls le premier rang de leur association après le 1er décembre pour la première fois depuis le 5 janvier 1993. Mercredi soir, pour la septième fois de la saison, la formation albertaine a réussi à remporter un match alors qu'elle tirait de l'arrière après 40 minutes de jeu (7-9-2 cette saison).

Avec cette victoire de 6-5 en prolongation face aux Flyers de Philadelphie, Calgary a brièvement devancé les Predators de Nashville pour s'emparer de la position de tête dans l'Association de l'Ouest. Tout un exploit pour une équipe qui ne faisait pas l'unanimité en début de saison.

Les Flames présentent un différentiel de buts de plus-23. Ils sont au troisième rang de la Ligue pour les buts marqués (113), et neuvième pour les buts accordés (89; à égalité avec les Maple Leafs de Toronto).

La formation de Bill Peters est dominante à domicile (11-3-2) et a démontré mercredi soir, une fois de plus, qu'elle pouvait effacer tous les déficits possibles. Les Flames tiraient de l'arrière 5-3 avec 68 secondes à faire au match, pour finalement s'envoler avec un gain de 6-5.

À LIRE AUSSI : Avalanche de buts dans la LNH, aucune avance n'est suffisante | Gaudreau nommé troisième étoile de la semaine

« Nos joueurs démontrent beaucoup de conviction et de résilience sur la patinoire, a déclaré Peters. « Évidemment, nous avons cédé beaucoup plus d'occasions (aux Flyers) que nous l'aurions souhaité, mais nous avons également eu beaucoup d'occasions et nous avons forcé leur gardien à faire de beaux arrêts. Nous n'avons jamais abandonné, et nous avons été chanceux d'être récompensés.

Or, malgré ces statistiques et la présence de joueurs d'impact comme Johnny Gaudreau, Sean Monahan, Mark Giordano et compagnie, on a encore l'impression que le monde du hockey est surpris de voir cette formation au sommet du classement. Sont-ils là pour de bon?

L'offensive passe par cinq joueurs

Tout le monde connaissait le talent de Gaudreau et de Monahan, mais bien des gens ont été surpris de voir Elias Lindholm être désigné par Peters pour jouer avec ces deux jeunes sensations. Il faut dire que Peters connaissait bien Lindholm de son temps avec les Hurricanes de la Caroline.

L'entraîneur a eu raison. Même s'il a été blanchi à ses deux derniers matchs, Lindholm s'avère être le complément parfait pour Gaudreau et Monahan. Le jeune attaquant de 24 ans, cinquième choix au total lors du repêchage 2013 de la LNH, compte 34 points depuis le début de la saison, soit 11 de moins que son plus haut total en carrière.

Il a inscrit 16 buts, soit un de moins que son sommet personnel dans la LNH réalisé en 2014-15. Bref, le Suédois avait clairement besoin d'un changement d'air et il semble avoir trouvé sa niche à Calgary.

Video: MIN@CGY: Lindholm fait 1-0 en période médiane

« Le fait de jouer avec des gars comme Johnny et Monny, qui ont un excellent sens du hockey et des capacités offensives incroyables, lui a permis de montrer à tout le monde ce qu'il pouvait faire », a déclaré le défenseur des Flames Noah Hanifin, qui a été impliqué dans la même transaction que Lindholm.

Les trois joueurs profitent également d'un soutien remarquable de Matthew Tkachuk, qui se charge presque à lui seul de faire produire le deuxième trio. Face aux Flyers, le jeune homme de 21 ans a connu sa troisième soirée de quatre points de la saison. Il revendique 13 buts et 24 passes en 32 matchs.

Puis, en défensive, le vétéran Giordano semble être tombé dans la fontaine de Jouvence. À 35 ans, le capitaine des Flames connaît toute une saison. Il a déjà amassé 32 points en 30 matchs. S'il maintient cette cadence, il va aisément battre sa marque personnelle de 56 points, atteinte en 2015-16.

Video: PHI@CGY: Giordano marque en DN d'un tir vif

Tout est au beau fixe présentement à Calgary, sauf que si ces cinq joueurs devaient connaître une baisse de régime, le manque de profondeur pourrait peut-être faire mal aux Flames.

Après Giordano, l'attaquant le plus productif compte 17 points et il s'agit de Mikael Backlund. Il faudra que certains joueurs comme James Neal (six points) et Sam Bennett (10) en donnent un peu plus.

Devant le filet

Mike Smith semble tranquillement retrouver ses repères devant le filet, ce qui est de bon augure pour Calgary - même si son pourcentage d'arrêts est encore bien en deçà des attentes (,888). 

Le vétéran de 36 ans avait connu un début de saison laborieux en accordant quatre buts ou plus dans six de ses dix premiers matchs de la saison (5-5-0). Il s'est toutefois blessé contre les Flyers, ne revenant pas pour la troisième période après avoir effectué 10 arrêts sur 14 tirs. Calgary n'a pas dévoilé la nature de sa blessure.

Heureusement, son auxiliaire David Rittich a démontré qu'il peut aider l'équipe à garder le rythme. Le Tchèque de 26 ans présente une fiche de 9-3-1 avec une moyenne de buts alloués de 2,31 (cinquième dans la LNH parmi les gardiens ayant disputé au moins 10 matchs) et un taux d'efficacité de ,921 (12e).

Video: CGY@EDM: Rittich vole Nugent-Hopkins en 2e période

Si Smith n'est pas blessé sérieusement, qu'il parvient à se redresser et que Rittich poursuit son excellent travail, les Flames pourront connaître du succès.

Place à l'amélioration

Tout n'est pas parfait et si la formation albertaine veut continuer de compétitionner pour le premier rang dans l'Ouest, elle devra améliorer certaines facettes de son jeu.

La fiche à l'étranger (9-7-0) n'est pas mauvaise, mais elle devra être un peu plus reluisante. Le travail en infériorité numérique (78,2 pour cent) devra également prendre du galon si l'équipe espère poursuivre dans la même veine.

Les Flames devront aussi être un peu plus efficaces dans les matchs décidés par un seul but, eux qui ont une fiche de ,500 en pareilles circonstances. Dans les matchs à haut pointage, il n'y a pas de problèmes, mais la formation de Peters doit trouver une façon de faire bonne figure dans les matchs plus serrés.

Calgary reprendra l'action samedi après-midi face au Wild du Minnesota au Xcel Energy Center (13 h 30 HE, FS-N, FS-WI, SNW, NHL.TV), dans un match qui promet d'être intense, à la suite des incidents survenus lors du dernier affrontement entre les deux équipes.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.