Skip to main content

Simmonds parmi les joueurs des Flyers qui auront besoin d'une opération

L'attaquant a disputé toute la saison 2017-18 avec une déchirure d'un muscle pelvien

par Adam Kimelman @NHLAdamK / Directeur adjoint de la rédaction NHL.com

VOORHEES, New Jersey - Ivan Provorov a disputé le match no 6 de la série de première ronde dans l'Association de l'Est avec une entorse grave de l'articulation acromio-claviculaire à l'épaule gauche, une blessure qui aurait dû placer le défenseur des Flyers de Philadelphie sur la touche pendant six à huit semaines.

L'entorse de Provorov a été l'une des blessures annoncées par les Flyers, mercredi, après la défaite de 8-5 face aux Penguins de Penguins qui a mis fin à la saison des Flyers dimanche au Wells Fargo Center.

Provorov, 21 ans, s'est blessé à la suite d'une collision avec la rampe vers la fin de la troisième période dans la victoire de 4-2 des siens lors du match no 5, mais il a été utilisé pendant 20:31 dans le match no 6, au deuxième rang parmi les défenseurs des Flyers, derrière Shayne Gostisbehere (23:02).

« J'ai passé tous les examens avec les médecins avant le match, a déclaré Provorov. Ils m'ont donné le feu vert et la décision de jouer était la mienne. Tant que mon bras demeurait attaché à mon corps, j'allais jouer… en troisième période, je commençais à perdre mes sensations dans mon bras et j'ai perdu la rondelle plusieurs fois. Mais en tant que compétiteur, c'était difficile de me retirer du match et de ne pas tenter de faire de mon mieux pour aider l'équipe à gagner. »

Provorov a indiqué qu'il n'aura pas besoin d'une intervention chirurgicale et qu'il compte amorcer son entraînement estival en juillet, comme il l'a fait au cours des dernières années.

L'attaquant Wayne Simmonds a révélé qu'il avait disputé toute la saison avec une déchirure d'un muscle pelvien, une blessure qu'il croit avoir subie avant le camp d'entraînement. Il a expliqué que les médecins lui avaient dit qu'il pouvait jouer aussi longtemps qu'il pouvait gérer la douleur.

« Je ne voulais pas [subir une intervention], a-t-il dit. J'ai cru que je pouvais jouer malgré la douleur… je n'ai pas joué à la hauteur des attentes cette saison. C'était une année très frustrante. Les choses n'ont pas tourné comme prévu. Mais si je pouvais jouer, j'allais jouer. J'aurais probablement dû prendre une pause pour la soigner, mais j'aurais été absent pendant environ un mois et demi. »

En octobre, Simmonds a subi une blessure à l'aine, il a perdu six dents après avoir été atteint au visage par un bâton alors qu'il était assis sur le banc, puis il s'est fracturé la cheville après avoir été atteint par un tir de Gostisbehere, mais il n'a raté aucun match en raisons de ces blessures.

Il a ultimement raté sept matchs cette saison en raison d'une déchirure d'un ligament au pouce, subie pendant une bagarre avec le défenseur des Rangers de New York Tony DeAngelo le 18 février.

« Je ne regrette pas d'avoir continué de jouer, a affirmé Simmonds au sujet de ses blessures. C'est mon caractère. Si je suis en mesure de jouer et d'apporter une contribution, je vais le faire. C'était une chose que je pouvais gérer, et je l'ai fait jusqu'à la fin de la saison. Je n'ai pas connu la meilleure prestation, mais je ne regrette rien… je ne sais pas si c'était la bonne décision, mais je ne peux pas refuser de jouer. Si je ne suis pas mort ou gravement malade, je vais y aller et faire mon tout possible. »

Simmonds a admis avoir probablement besoin d'une opération pour traiter la blessure au pelvis, mais il s'attend à être en pleine santé avant le début du camp d'entraînement en septembre.

Le gardien Michal Neuvirth, qui a entamé les matchs no 5 et no 6 contre les Penguins, a annoncé qu'il allait avoir besoin d'une arthroscopie sur chaque hanche, alors que le gardien Brian Elliott a dit qu'il s'attend à subir une autre opération après été opéré aux muscles abdominaux le 13 février. Chaque cerbère s'attend à se rétablir complètement avant le début du camp.

Neuvirth est retourné dans l'alignement à la suite d'une blessure au bas du corps subie le 28 mars afin de remplacer Elliott lors du match no 4 face aux Penguins. Il a effectué 30 arrêts dans le match no 5, mais il a cédé sept fois sur 20 lancers lors du match no 6.

« Ce sont les séries… personne n'est à 100 pour cent, a dit Neuvirth. Il faut continuer de jouer avec la douleur. »

Elliott a effectué un retour de son intervention pour entamer les deux derniers matchs de la saison régulière, aidant les Flyers à se qualifier pour les séries éliminatoires de la Coupe Stanley. Il a entamé les quatre premières rencontres de la série face aux Penguins.

« Je suis absolument retourné un peu trop tôt, a-t-il avoué. Je me suis traîné sur la table (du soigneur) après chaque match. Tu tentes de continuer de pousser… je me sentais mieux chaque jour par conséquent, parce que j'ai dû déchirer (le tissu cicatriciel) afin de retrouver toute mon amplitude de mouvement. Je suis certain que tout retournera à la normale. »

L'attaquant Sean Couturier, qui a joué dans les deux derniers matchs face aux Penguins malgré une déchirure du ligament collatéral tibial du genou droit, a réitéré qu'il n'allait pas avoir besoin de passer sous le bistouri.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.