Skip to main content

Série Canada-Russie: Dawson Mercer maintenant sur le radar

L'attaquant des Voltigeurs a saisi la chance qu'on lui a offerte et s'est approché d'une invitation au camp de sélection d'ÉCJ

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

MONCTON, Nouveau-Brunswick - Dawson Mercer est arrivé à la Série Canada-Russie sans être perçu comme un candidat très sérieux à un poste au sein de la formation canadienne qui prendra part au Championnat mondial junior.

Après les deux matchs face aux Russes, son nom clignote sur le radar de Hockey Canada et il y a fort à parier qu'il est accompagné d'un bruit strident. S'il poursuit sur sa lancée d'ici le mois de décembre, on peut désormais affirmer sans trop avoir peur de se tromper qu'il obtiendra son billet pour le camp de sélection.

« Il a mis son nom sur le radar de façon fort convaincante, a fait valoir l'entraîneur-chef Dale Hunter. Je savais qu'il connaissait une bonne saison et ç'aurait été surprenant qu'il arrive ici et qu'il fasse le contraire. Tout le crédit lui revient. »

L'espoir de premier plan en vue du prochain repêchage de la LNH a récolté un but dans un gain de 4-3 en prolongation de la formation étoile de la LHJMQ face aux Russes, mardi, pour porter son total à deux buts et une aide en deux matchs - la troupe de Hunter s'étant inclinée 4-3 dans le premier affrontement.

À LIRE AUSSI : Série Canada-Russie: Cinq joueurs qui ont gagné des points

La Série se transporte maintenant dans la Ligue de l'Ontario (OHL) pour deux matchs avant de se conclure dans la Ligue de l'Ouest (WHL).

« Je voulais simplement montrer de quel bois je me chauffe et continuer de faire ce que je faisais de bien à Drummondville, a déclaré le Terre-Neuvien de 18 ans. Les Russes étaient compétitifs, mais la chimie s'est vite développée au sein de notre groupe. Je voulais amener mon jeu à un autre niveau. »

C'est exactement ce qu'il a fait tout au long de cette courte audition qui n'a duré que trois jours. Il a non seulement produit offensivement, mais sa vision du jeu et sa combativité ont permis au premier trio qu'il formait avec Jakob Pelletier et Raphaël Lavoie d'être le plus productif.

« Je n'avais jamais joué avec lui, mais c'est tout un joueur, a remarqué Pelletier. Ce qui m'a le plus impressionné, c'est son jeu sur 200 pieds. Je ne pensais pas qu'il était aussi dominant dans les trois zones. »

Mercer et Lavoie ont totalisé cinq des sept buts de l'équipe du circuit junior québécois tandis que le trio au complet a amassé 11 points. Dire que cette unité n'aurait probablement jamais vu le jour si Alexis Lafrenière n'avait pas déclaré forfait en raison d'une blessure.

C'est ça qui a ouvert la porte à Mercer et il n'a pas hésité à y mettre son pied.

« Ils ont été très bons, a vanté Hunter. Ce sont des joueurs de premier plan et ils ont dû se mesurer à d'autres joueurs de premier plan. Le défi était bien présent. Ils ont travaillé fort lors des deux matchs et ont tout fait pour gagner. Ça n'a pas fonctionné au premier match, mais ç'a payé au deuxième. »

Mercer a été si dominant aux côtés de joueurs qui ont de véritables chances de percer la formation qu'il est difficile de croire qu'il n'aura pas la chance de se faire valoir une autre fois en décembre. Il devra alors démontrer qu'il peut occuper n'importe quel rôle qu'Hunter voudra bien lui confier.

« Je suis prêt à faire tout ce qu'ils veulent, a-t-il lancé plein d'espoir. Je sais qu'il y a des rôles bien précis dans ce genre de tournoi. Il y a des trios offensifs et des trios qui ont le mandat de museler l'adversaire. Peu importe le rôle, je serai dévoué juste pour avoir la chance de porter ce chandail à nouveau. »

Les pieds sur terre

Malgré l'excellente carte de visite qu'il vient de laisser aux dirigeants de Hockey Canada et les compliments qu'il reçoit à gauche et à droite depuis deux jours, Mercer garde les deux pieds sur terre. Sa maturité et son humilité sont parfois même surprenantes.

Le jeune homme prend la peine de remercier les membres des médias d'avoir pris le temps de lui parler chaque fois qu'il se présente devant les micros et leur a même souhaité une bonne fin de soirée, mardi.

« C'est important de ne pas s'emporter ou de se placer au-dessus des autres parce que c'est à ce moment que ton jeu va se mettre à régresser, a-t-il évoqué. Je veux demeurer humble et apporter le meilleur à l'équipe. Ce n'est jamais à propos de moi, c'est la victoire qui importe.

« Je veux m'améliorer et faire de même avec mon équipe. Je suis ici pour aider les gars et je sais qu'ils vont m'aider en retour. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.