Skip to main content

Sanford remplacera Sundqvist dans la formation des Blues

Thomas et Dunn demeurent à l'écart du jeu pour le match no 3

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

ST. LOUIS - Alors qu'il y avait plusieurs points d'interrogation au sein de la formation des Blues de St. Louis, vendredi, le portrait s'est précisé samedi. L'attaquant Zach Sanford remplacera Oskar Sundqvist, suspendu, lors du match no 3 de la Finale de la Coupe Stanley face aux Bruins de Boston (20 h HE, TVAS, CBC, NBCSN, SN).

Sundqvist est sous le coup d'une suspension d'un match pour le geste qu'il a posé à l'endroit du défenseur Matt Grzelcyk dans le match no 2.

À LIRE AUSSI: Dunn pourrait être de retour avec les Blues pour le match no 3Craig Berube ne doutait pas de revoir les « vrais » Blues

L'absence du joueur de centre du quatrième trio n'est habituellement pas lourde de conséquences, mais celle de Sundqvist pourrait faire mal aux Blues.

« Il va nous manquer énormément, a affirmé Berube vendredi. C'est un bon joueur. Il apporte beaucoup de choses à l'équipe. Il écoule le temps en infériorité numérique, il peut évoluer au centre ou à l'aile. Il nous est très utile en défense et il nous donne de la production à l'attaque. »

Sundqvist montre une fiche de quatre buts et de cinq passes pour neuf points en 21 matchs en séries cette année. Le Suédois âgé de 25 ans présente un différentiel de plus-8. Il pivote une unité très efficace entre les ailiers Ivan Barbashev et Alexander Steen. Barbashev sera d'ailleurs muté au centre.

Video: STL@SJS, #5: Sundqvist profite d'un revirement

L'attaquant Robert Thomas, aux prises avec une blessure dont la nature n'a pas été divulguée, ne sera pas en uniforme, tout comme le défenseur Vince Dunn. Robby Fabbri prendra la place de Thomas.

Quant aux attaquants Vladimir Tarasenko et Jaden Schwartz, ils n'ont pas patiné avec leurs coéquipiers vendredi, mais Berube a assuré qu'ils seront à leur poste samedi.

Un "fan" des Bruins

Sanford, un gaillard âgé de 24 ans qui mesure 6 pieds 4 pouces et qui pèse 207 livres, a disputé trois rencontres en séries cette année.

« La principale chose pour moi, c'est de garder les choses simples et d'utiliser ma vitesse et mon physique », a réagi Sanford.

Pour Sanford, ce sera un moment très émotif pour lui que d'affronter en Finale l'équipe qu'il idolâtrait dans son enfance. Sanford est natif de Salem, une ville située à environ 45 minutes de Boston.

« J'avais un cadre dans ma chambre du célèbre but que Bobby Orr a marqué en plein vol, a-t-il révélé. J'ai de bons souvenirs de matchs des Bruins en séries que mon père et moi regardions ensemble. Mes joueurs préférés étaient Glen Murray et Sergei Samsonov », a-t-il ajouté en précisant que sa famille avait évidemment changé d'allégeance depuis qu'il porte les couleurs des Blues.

Sanford a amassé 20 points, incluant huit buts, en 60 rencontres en saison régulière.

Video: STL@COL: Sanford double l'avance en surnombre

« J'ai appris à le connaître cette saison parce que Ryan O'Reilly et moi avons joué environ huit matchs avec lui en novembre et ç'avait quand même bien été », a indiqué l'ailier gauche David Perron. « Au début des séries, il a joué quelques matchs avec les mêmes ailiers. Ça devrait l'aider à vite s'adapter. »

En défense, Dunn se rapproche d'un retour, mais les Blues peuvent se permettre d'user de prudence dans son cas en raison du brio de l'actuel sextuor de défenseurs. Carl Gunnarsson, qui a été appelé à remplacer Dunn à partir du match no 4 de la finale de l'Association de l'Ouest, accomplit de l'excellent travail. Il a été le héros du match no 2 de la Finale en réussissant le but gagnant en prolongation.

Dunn s'est entraîné avec ses coéquipiers vendredi, mais il ne parlait pas comme un joueur prêt à renouer avec l'action.

« Je veux être sûr à mon retour d'être au même niveau que j'étais avant de me blesser, a-t-il commenté. Les gars font de l'excellent travail, l'équipe joue très bien, c'est tout ce qui compte. »

Dunn a reçu la rondelle au visage au début du match no 3 de la série contre les Sharks de San Jose. Très ébranlé sur le coup, il a eu peine à retourner au banc des siens. Il a mentionné devoir encore composer avec des séquelles de la blessure.

« Ç'a été un malencontreux accident. J'ai eu très peur et j'en ai perdu des bouts, a-t-il avoué. On m'a opéré le lendemain afin de corriger ce qu'on pouvait corriger, mais je devrai subir d'autres traitements. Ce n'est pas très agréable. Au moins, je peux vivre la Finale avec mes coéquipiers. Ça met un baume sur ma blessure. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.