Skip to main content

Repêchage LNH : Tous les chemins mènent à Rome

Malgré des saisons à l'opposé, Dawson Mercer et Hendrix Lapierre se retrouvent dans le top-15 sur la liste finale du Bureau central de dépistage

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

De dire que Dawson Mercer et Hendrix Lapierre ont connu des années d'admissibilité au repêchage de la LNH aux antipodes l'une de l'autre serait un grand euphémisme.

D'un côté, Mercer n'a cessé de gravir les échelons et a causé la surprise en se taillant un poste avec Équipe Canada junior à 18 ans; de l'autre, Lapierre a été limité à seulement 19 matchs et a vu sa saison se terminer le 21 novembre quand il a subi une deuxième blessure en moins d'un mois.

Ils ont cependant une chose en commun. Deux, en fait.

BUREAU CENTRAL DE DÉPISTAGE : Alexis Lafrenière conserve son trône | Tim Stützle maintient son avance | Bel effort d'équipe du Bureau central

Les deux attaquants s'apprêtaient à entamer de longues séries éliminatoires avec les Saguenéens de Chicoutimi, et ils sont les deux joueurs de la LHJMQ les mieux répertoriés sur la liste finale du Bureau central de dépistage de la LNH publiée mercredi - après Alexis Lafrenière, classé au premier rang, bien sûr.

« J'adore continuer de prouver ce que je suis capable de faire et accomplir de plus en plus de choses », a déclaré Mercer, qui figure au 10e rang - une petite glissade de quatre places comparativement à la mi-saison - après avoir amassé 60 points, dont 24 buts, en 42 matchs.

« J'ai investi beaucoup d'efforts et c'est bien de voir que les gens le reconnaissent. J'étais heureux de voir mon nom de plus en plus haut. C'est une chose qui aide à te motiver davantage. Et quand il y a du négatif, tu trouves le moyen de le tourner en positif et tu continues à pousser encore plus fort. »

REPÊCHAGE 2020 - LISTES FINALES : Patineurs nord-américains | Gardiens nord-américains | Patineurs internationaux | Gardiens internationaux

Voilà une chose qu'aurait aimé pouvoir faire Lapierre, classé 13e. Mais après avoir reçu deux diagnostics de commotion cérébrale en si peu de temps - il pourrait finalement s'agir de blessures à des vertèbres cervicales - il n'y avait aucune chance à prendre, même dans une année aussi charnière.

Sa seule carte de visite aura été son impressionnante prestation à la Coupe Hlinka-Gretzky, en août, alors qu'il avait amassé 11 points en cinq matchs. Il y a aussi eu ses 19 matchs en saison régulière (deux buts, 15 aides), quoiqu'il avoue lui-même ne pas avoir été à la hauteur.

« Je n'ai pas joué comme je voulais, j'ai connu un début de saison difficile, a admis le Gatinois de 18 ans. Je ne sais si je me mettais trop de pression à cause du Hlinka, mais ça n'allait pas bien et je n'avais pas l'impression d'aider l'équipe. Ce n'est pas dans mes habitudes de me sentir comme ça.

« J'étais certain que ça allait finir par débloquer, mais je n'ai pas eu l'occasion de le faire à cause des blessures. »

Lapierre était sur le point de reprendre l'action avec Mercer et les Saguenéens quand les activités de la LHJMQ ont été suspendues, puis éventuellement annulées. Il devait obtenir le feu vert des médecins le 16 mars et disputer les derniers matchs de la campagne avant de s'attaquer aux séries.

Ça lui aurait donné la chance de dissiper les doutes qui planent à son sujet. Qu'à cela ne tienne, il faut croire que le directeur du Bureau, Dan Marr, et son groupe de recruteurs le tiennent quand même en haute estime puisqu'ils l'ont maintenu au rang qu'il occupait en janvier.

« Chacun a un avis différent par rapport à moi, a dit Lapierre, sans détour. Il y en a qui vont penser que je suis un risque, d'autres qui vont dire que ce n'est pas un problème. Ça ne me dérange pas. Je sais que je suis en pleine forme et que je suis prêt à revenir au jeu. »

« C'est un joueur tellement intelligent, il l'a prouvé en remportant le titre de recrue de l'année, l'an dernier, a fait valoir Mercer à propos de son comparse. Il a connu tout un tournoi cet été avec Hockey Canada. Il a un excellent QI hockey et une vision hors du commun. »

Il leur reste maintenant plus qu'à espérer que ce classement soit fidèle à ce qui se produira au repêchage.

Ce qu'ils ont dit…

« Il m'a quand même surpris. Je n'avais aucun doute que c'était un joueur exceptionnel, mais il a vraiment montré qu'il était le meilleur joueur junior au monde. Et de loin. On croyait avant le début de la saison que quelques joueurs pouvaient le défier, mais il a élevé son jeu à un autre niveau. Il n'y a aucun doute qu'il sera le premier choix et c'est amplement mérité. C'est un joueur hors du commun et je n'ai aucun doute qu'il aura un impact dans la LNH dès l'an prochain. » - Lapierre à propos d'Alexis Lafrenière

« Ce n'est pas si pire. Je vis presque dans le bois. En fait, ma cour arrière est une forêt. Il y a un grand sentier où je peux aller me promener avec mon chien, faire de la motoneige ou bien du motocross quand il n'y aura plus de neige. Je me garde occupé avec mon frère et ma sœur. Je m'entraîne aussi et je fais l'école à distance, donc mon horaire est assez chargé. » - Mercer sur la vie en isolement à Terre-Neuve

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.