Skip to main content

Repêchage 2020: Cole Perfetti, comme un grand garçon

L'attaquant du Spirit de Saginaw est en train de prouver qu'il sait produire sans l'aide de gros canons offensifs

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

Cole Perfetti adore quand les projecteurs sont tournés sur lui, lorsqu'il a ses patins dans les pieds et un bâton dans les mains. Ce n'est cependant pas tout à fait la même chose quand il se retrouve loin de la patinoire.

L'attaquant du Spirit de Saginaw aimerait parfois mieux passer sous le radar que d'être l'objet de la majorité des discussions concernant les meilleurs joueurs de la cuvée 2020 du Repêchage de la LNH - comme c'est le cas en ce moment. Disons que le jeune homme n'a pas encore totalement apprivoisé ses surnoms de « Goal » Perfetti ou bien de Cole « Perfectti ».

« Ça me gêne un peu quand les gens parlent de moi, a-t-il avoué en entrevue avec LNH.com. J'essaie seulement de garder un certain équilibre. C'est bizarre d'entendre certaines personnes parler de toi. Parfois, j'aimerais que tout soit normal, mais ça fait partie du hockey. C'est somme toute assez cool d'entendre ton nom. »

À LIRE AUSSI Repêchage 2020 : Dur coup pour Lukas Cormier | Sur le radar : Félix Bibeau, taillé pour les Islanders

L'Ontarien de 17 ans ne fait rien jusqu'ici pour aider sa cause. Après avoir terminé au premier rang des buteurs (8) et des pointeurs (12) à la Coupe Hlinka-Gretzky cet été, il pointe au troisième rang des pointeurs de la Ligue de hockey de l'Ontario (OHL) grâce à une récolte de cinq buts et 19 aides en 13 matchs.

Il mène évidemment son équipe au chapitre offensif et n'a que trois points de moins que Quinton Byfield, qui est perçu par plusieurs comme un aspirant au titre de premier choix au total du prochain repêchage de la LNH. C'est donc sans trop de surprise qu'il est considéré comme un potentiel espoir de première ronde sur la liste préliminaire du Bureau central de dépistage de la LNH.

« Il n'aime pas entendre les gens dire à quel point il est bon, a expliqué son entraîneur Chris Lazary. Il veut laisser ses performances et sa tenue sur la glace parler pour lui. Il analyse son jeu sur les vidéos, il fait souvent du temps supplémentaire… C'est ce qui le motive, bien plus que de répondre aux attentes des autres.

« C'est un jeune spécial en ce sens. Il est très humble, il fait sa petite affaire et il trouve le moyen de s'améliorer de jour en jour. Il veut être le meilleur et il se donne les moyens de ses ambitions. »

Malgré une production de 74 points, dont 37 buts, en 63 matchs - le plus haut total chez le Spirit - à sa première saison dans la OHL, Perfetti a amorcé la nouvelle saison avec des choses à prouver.

Plusieurs attribuaient son importante récolte au fait qu'il a beaucoup joué en compagnie de joueurs de grand talent comme Owen Tippett (Floride), Ryan McLeod (Oilers) et Bode Wilde (Islanders). Il est en train de démontrer qu'il peut générer de l'offensive sans eux, comme un grand garçon.

« Tout le monde croyait que Cole avait connu autant de succès à cause de ses compagnons de trio, mais si on regarde attentivement ses chiffres, il s'en allait dans cette direction avant de jouer avec eux, a fait valoir Lazary. Il n'y a aucun doute qu'il a profité de leur présence, mais ce n'est pas la seule raison. »

« Je pense que je fais du bon travail présentement pour prouver que les gens avaient tort de penser ça, a renchéri Perfetti. Je joue avec d'excellents joueurs en Cole Coskey et Damien Giroux, mais je sais que je n'ai pas besoin d'un joueur du calibre de la LNH pour récolter des points. »

Quelle pression? 

Si le nom de Perfetti vous sonne une cloche, c'est que vous l'avez probablement vu faire un Jonathan Toews de lui-même cet été à la Coupe Hlinka-Gretzky quand il a marqué trois buts en tirs de barrage contre la Suède pour propulser le Canada en finale grâce à une victoire de 3-2.

Un autre détail : il avait aussi inscrit les deux buts des siens en temps réglementaire.

« Quand il y a de la pression, que plusieurs personnes regardent et que l'enjeu est très important, c'est là que je suis à mon mieux, a-t-il souligné. Je me nourris de cette énergie. Cette victoire en fusillade, je vis pour ce genre de moments. J'adore être sous pression, donc c'était cool. 

« Ce tournoi m'a montré que je pouvais être l'un des meilleurs sur la scène internationale. Ç'a été bon pour mon niveau de confiance et je suis revenu à Saginaw avec le feu dans les yeux et le désir de gagner. »

Tweet from @HeresYourReplay: #ICYMI Let's take another look at the FIVE (5) goals Cole Perfetti (@ColePerfetti91) scored today vs SWE in the semi-final.2 in the game. 3 in the shootout.What a stud. #HlinkaGretzkyCup pic.twitter.com/KbmdMFAY8q

C'est bon signe pour le Spirit, qui a encore de grandes ambitions après s'être incliné en finale d'association l'an dernier. Même si elle a perdu trois des cinq meilleurs marqueurs de l'équipe - Tippett, Wilde et McLeod - l'organisation compte toujours sur sa principale bougie d'allumage.

« Il possède un talent unique et des habiletés incroyables au point de vue offensif, a vanté Lazary. Il ne veut pas seulement marquer des buts, mais il veut générer de l'offensive pour lui et pour toute l'équipe. Ce n'est un secret pour personne : quand il se met en marche, notre équipe se met en marche. »

Que les équipes de la OHL se le tiennent pour dit.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.