Skip to main content

Repêchage 2018: Oliver Wahlstrom, de star du web à espoir de premier plan

L'imposant attaquant américain semblait destiné à faire carrière au hockey

par Mike G. Morreale @mikemorrealenhl / Journaliste NHL.com

À l'approche du repêchage 2018 de la LNH, LNH.com vous propose de renouer avec les profils des meilleurs espoirs qui ont été publiés tout au long de la saison.

C'est comme si le destin d'Oliver Wahlstrom avait été tracé d'avance. 

À neuf ans seulement, le jeune hockeyeur était invité sur divers plateaux de télévision américains pour discuter de la feinte spectaculaire qu'il avait réalisée lors d'un concours d'habiletés organisé par les Bruins de Boston. La séquence avait fait le tour de la planète hockey.

Watch: Youtube Video

Neuf ans plus tard, Wahlstrom se retrouve à nouveau sous les feux de la rampe, lui qui risque fort bien d'être réclamé parmi les 10 premiers lors du prochain repêchage de la LNH.

En revoyant sa feinte, on ne peut pas dire que ce n'était pas un peu prévisible.

« Je voulais seulement avoir du plaisir alors j'ai pris la rondelle sur mon bâton, j'ai pivoté sur moi-même, j'ai tiré et j'ai marqué, a-t-il raconté pour la énième fois. Quand j'ai vu la rondelle pénétrer dans le filet, j'étais surpris pour être honnête. Je peux vous dire que mes chances de réussite étaient assez minces. »

Le voilà maintenant classé au septième rang sur la liste finale des patineurs nord-américains du Bureau de dépistage de la LNH. Il a mené l'équipe américaine des moins de 18 ans (NTDP) avec 92 points, dont 47 buts, en 60 rencontres cette saison.

« C'est un talent de classe mondiale et il a l'éthique de travail qui va avec, a déclaré l'entraîneur du programme américain, Seth Appert. Il est reconnu pour ses talents de marqueur et son tir foudroyant; il peut tirer sur réception aussi bien ou même mieux que la plupart des joueurs de la LNH. Il décoche rapidement et peut battre un gardien de loin. »

Wahlstrom (6 pieds 1 pouce, 198 livres), qui n'aura pas 18 ans avant le 13 juin, est l'un des attaquants les plus convoités de cette cuvée et il a continué de faire des pas de géant cette saison avec le programme de développement américain.

« Mes habiletés et ma manière de décocher le disque pour générer des chances de marquer sont probablement mes meilleurs atouts, a dit le principal intéressé. Peut-être aussi que la façon dont je peux entrer sous la peau de l'adversaire et dont je frappe sont deux autres de mes qualités. »

S'il ne joue pas pour l'équipe qui le repêchera en juin l'an prochain, l'Américain devrait s'aligner pour l'Université Harvard dans la NCAA, mais il pourrait aussi opter pour l'Université de Boston.

« Il est fort, il ne s'en laisse pas imposer, et quand il patine, il ressemble à Jack Eichel, a déclaré l'entraîneur de l'équipe junior américaine, Bob Motzko. C'est un naturel et il sait vraiment comment lancer une rondelle. »

« Il est l'un des joueurs les plus habiles avec lesquels j'ai joué, a déclaré son compatriote Brady Tkachuk, lui aussi admissible au repêchage. À un contre un, il va probablement te battre chaque fois. Il est gros, il peut jouer de manière physique, et il crée de l'espace sur la patinoire. »

Un produit de Shattuck St. Mary's

Tout comme plusieurs joueurs de la LNH, dont Sidney Crosby et Zach Parise, Wahlstrom a disputé deux saisons à l'école secondaire préparatoire Shattuck St. Mary's au Minnesota. Sous l'égide de l'actuel entraîneur adjoint des Sabres de Buffalo, Tom Ward, Wahlstrom a appris l'importance du jeu physique à 15 ans.

« Quand tu arrives au point où tu veux être en tant qu'athlète, tu veux être l'homme de confiance de l'entraîneur dans les situations importantes, a dit Wahlstrom. [Ward] me répétait sans cesse d'arrêter de jouer comme un garçon de 15 ans et de jouer comme si j'en avais 18. J'utilise ça comme motivation encore aujourd'hui. Il m'a aidé à prendre de la maturité. »

Wahlstrom a amassé 52 points (26 buts, 26 aides) en 43 rencontres avec l'équipe midget de Shattuck St. Mary's.

« Oliver ne comprenait pas qu'il pouvait être aussi utile sans la rondelle qu'il l'était en sa possession, a expliqué Ward. Il devait commencer à changer la manière dont il abordait le jeu et dont il se percevait. Il devait simplement cesser de jouer comme au hockey mineur et jouer du hockey d'adulte. »

À en juger par sa courbe de développement, le message semble avoir été compris.

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.