Skip to main content

Repêchage 2018 : Noah Dobson s'impose comme un incontournable

Le défenseur du Titan d'Acadie-Bathurst a connu une fulgurante ascension cette saison

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

À l'approche du repêchage 2018 de la LNH, LNH.com vous propose de renouer avec les profils des meilleurs espoirs qui ont été publiés tout au long de la saison.

À seulement 15 ans, alors que la plupart des adolescents sont surtout préoccupés par la composition de leur formation étoile aux jeux vidéo, Noah Dobson établissait déjà les bases de son plan.

Comme la plupart des jeunes hockeyeurs, le natif de l'Île-du-Prince-Édouard aspirait à jouer un jour dans la LNH. Mais comment y parvenir alors qu'il y a si peu d'élus?

Le jeune homme dominait au niveau bantam AAA à Summerside, mais il avait l'impression que le niveau de jeu ne lui permettrait pas de se préparer convenablement pour ce à quoi il aspire.

Puis, ses parents ont un jour reçu un appel de l'ancien attaquant des Canadiens de Montréal Brian Savage invitant le jeune Dobson à aller en Autriche pour visiter les installations de l'Académie de hockey Red Bull et éventuellement s'aligner pour la formation.

Plusieurs auraient reculé dès le départ face au défi que représente le fait de s'expatrier de l'autre côté de l'Atlantique non seulement pour jouer au hockey, mais aussi pour poursuivre ses études dans un système complètement différent.

Mais pas Noah Dobson. Son plan avait le potentiel d'être bonifié.

« J'ai fini par me retrouver là-bas avec mon père pour visiter les installations et j'ai bien aimé ça, a expliqué le défenseur du Titan d'Acadie-Bathurst comme si cela représentait un choix entre une salade de chou crémeuse ou traditionnelle. Je me suis dit que ce serait une bonne expérience de vivre de l'autre côté du monde et de jouer au hockey là-bas pour un an.

« J'ai vécu seul, j'ai vu différents coins du monde et j'ai joué au hockey. Somme toute, c'était une très belle expérience. »

Dit de cette manière, difficile d'imaginer le contraire. Dobson a disputé une cinquantaine de matchs dans la ligue tchèque des moins de 18 ans et dans la ligue suisse des moins de 20 ans en plus de disputer trois tournois de type « vitrine » en Amérique du Nord.

« Je pense que je me suis beaucoup développé là-bas, a expliqué Dobson. J'étais sur la patinoire chaque jour et les installations de Red Bull sont impressionnantes. Ils ont deux patinoires olympiques et une glace synthétique, c'est un bel endroit pour améliorer son jeu. »

Fulgurante ascension

C'est lors de ses présences de notre côté du globe que l'équipe de décideurs du Titan a vu que Dobson avait le potentiel de devenir l'un des meilleurs défenseurs de la LHJMQ.

« On avait déjà des données sur lui et on savait que cette année-là était une bonne cuvée de défenseurs, a déclaré l'entraîneur du Titan Mario Pouliot. Le joueur que nous avions identifié était Noah Dobson. Au combiné de la LHJMQ, on a pu apprécier la qualité de ses décisions, de ses premières passes et de son jeu avec la rondelle. »

Grâce à sa fiabilité et à sa grande maturité, il a obtenu d'importantes responsabilités dès sa première saison l'an dernier, obtenant d'ailleurs le mandat de museler le trio de Pierre-Luc Dubois en séries éliminatoires.

La progression du défenseur de 6 pieds 3 pouces et 180 livres s'est poursuivi cette saison alors que sa mobilité et son efficacité en relance lui ont permis de gravir les échelons et d'être désormais considéré comme le cinquième meilleur espoir en Amérique du Nord, le deuxième chez les défenseurs.

« Dobson a développé l'ensemble de son jeu cette année et il est capable de faire la différence, a indiqué le directeur du Bureau, Dan Marr. En jouant presque 30 minutes, il fait bien circuler la rondelle et il est le quart-arrière en avantage numérique. Il a toujours été efficace défensivement, mais il montre désormais des instincts offensifs. »

Auteur de 17 buts et 52 mentions d'aide en 67 matchs de saison régulière, Dobson a été l'un des piliers défensifs du Titan au cours de son parcours éliminatoire qui l'a mené jusqu'à la Coupe du Président et au tournoi de la Coupe Memorial.

On ne peut qu'imaginer ce qu'il deviendra lorsqu'il atteindra sa pleine maturité physique.

« Notre objectif avec lui ce n'est pas compliqué; nous voulons qu'il devienne le meilleur défenseur de cette ligue-là, a lancé Pouliot sans détour. C'est aussi simple que ça. Nous voulons qu'il maximise son potentiel et c'est pourquoi les exigences et les attentes sont hautes dans son cas. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.