Skip to main content

Poolers: une défense jeune et rapide à Nashville

L'alignement des Predators attrayant en raison de la présence de plein de jeunes défenseurs doués offensivement

par Sébastien Deschambault @SebasdLNH / Chroniqueur LNH.com

Les Predators de Nashville possédaient déjà une des meilleures brigades défensives de la LNH, mais avec la transaction qui a fait passer leur capitaine Shea Weber aux Canadiens de Montréal en retour du flamboyant P.K. Subban, Nashville mise maintenant sur le groupe de défenseurs le plus mobile de la LNH. Avec Subban, Roman Josi, Ryan Ellis et Matthias Ekholm en tête, les arrières des Predators sont plus que capables de transporter le disque et d'effectuer des passes rapides et précises en sortie de territoire. Les gros canons de l'équipe, notamment Ryan Johansen, James Neal et Filip Forsberg, vont encore une fois pouvoir compter sur des relances rapides, ce qui devrait les aider à afficher des statistiques avantageuses encore une fois. Depuis l'arrivée de l'entraîneur Peter Laviolette, l'accent est mis sur l'attaque à Nashville, mais cette attaque passe en grande partie par la défense.

Sous-évalué : Calle Jarnkrok - Jarnkrok a conclu la dernière saison sur le premier trio de l'équipe avec Johansen et Neal, et il en a profité pour récolter 16 points à ses 31 dernières parties, lui qui était pourtant ignoré sur le jeu de puissance. Il a également vu son temps d'utilisation passer de 15:49 par match à 16:37 en compagnie de deux des meilleurs attaquants de l'équipe. S'il reprend son poste pour entamer la saison, il devrait facilement établir des sommets en carrière au chapitre des buts et des points. L'organisation était suffisamment satisfaite de son rendement pour lui consentir un contrat de six ans au cours de la saison morte.

Surévalué : Mike Fisher - Au cours des deux saisons qui ont précédé la campagne 2015-16, Fisher a récolté 39 buts et 88 points en 134 parties, une moyenne de 0,67 point par match, ou un rythme de 54 points pour une saison de 82 matchs. Le problème réside toutefois là, Fisher n'a jamais disputé 82 rencontres en une saison, lui qui est blessé plus souvent qu'à son tour. Sa production a également chuté l'an dernier avec 23 points en 70 matchs, et plutôt que d'être un bon candidat pour rebondir, il faut s'attendre à une autre saison difficile pour le centre de 36 ans. Le départ de Paul Gaustad, qui s'occupait systématiquement de presque toutes les mises en jeu en zone défensive, augmentera les responsabilités de Fisher dans sa zone, ce qui se fera au détriment de sa production offensive.

Carte cachée : Ryan Ellis - Si Weber et Josi ont attiré la plupart des projecteurs au cours des dernières années à Nashville, Ellis s'est établi comme un bon troisième défenseur au cours des dernières saisons. Doté d'un puissant tir, Ellis est le quart-arrière de la deuxième vague du jeu de puissance, et il a amassé trois de ses sept buts et sept de ses 32 points sur l'avantage numérique l'an dernier. Subban va remplacer Weber sur la première vague de l'attaque massive et sur le premier duo de défenseurs, mais Ellis sera le premier appelé en cas de blessures. Ce choix de première ronde (11e au total) en 2009 pourrait finalement atteindre le plateau des 40 points, en plus de décocher plus de deux tirs par match.

Prêt à rebondir : Craig Smith - Après des saisons de 52 et 48 points, Smith a été récompensé par un contrat de cinq ans d'une valeur de 21,25 millions $. Il n'a toutefois pas produit à la hauteur des attentes avec une récolte de 37 points en 2015-16. Une grande partie de sa baisse de rendement s'explique par la malchance et par le manque de finition de ses coéquipiers. Smith n'a récolté un point que sur 64,0 pour cent des buts inscrits par son équipe à 5-contre-5, ce qui lui a conféré le 99e rang sur les 125 attaquants de la LNH ayant passé plus de 1000 minutes à 5-contre-5, ce qui explique pourquoi il n'a récolté que 16 mentions d'aide. Smith a établi une belle chimie avec Filip Forsberg, et si les deux joueurs sont encore jumelés, il devrait de nouveau amasser plus de 50 points, en plus de décocher plus de 225 lancers.

Espoir à surveiller : Kevin Fiala - Le petit attaquant suisse sélectionné au 11e rang au total par les Predators en 2014 a effectué de courts séjours dans la LNH au cours des deux dernières campagnes, récoltant son premier but l'an dernier au cours de son passage de cinq matchs avec les Predators. Il s'acclimate toutefois très bien à la Ligue américaine de hockey (LAH), comme en témoignent ses 18 buts et 50 points en 66 rencontres la saison dernière. Il a de plus ajouté 78 minutes de punition, ce qui pourrait représenter un beau boni pour les poolers si cette robustesse se transfère dans la LNH. Il est destiné à compléter le duo formé par Ryan Johansen et James Neal, la question est de savoir quand.

Situation des gardiens : Le vétéran Rinne sera encore le gardien numéro un des Predators cette saison, mais il n'est plus aussi dominant qu'au cours de ses belles années. Au cours des six dernières saisons, Rinne a affiché des statistiques sous la moyenne, ou en-deça d'une nomination au trophée Vézina. L'an dernier, il a connu la pire saison de sa carrière en excluant 2013-14, alors qu'il avait raté presque toute la saison en raison de blessures. En raison de la qualité de l'équipe devant lui, il est parvenu à conserver une fiche de 34-21-10 avec quatre blanchissages malgré une moyenne de buts alloués de 2,48 et un pourcentage d'arrêts de 0,908. Maintenant âgé de 33 ans, Rinne devrait se ressaisir cette saison, mais sans voir son nom être mentionné dans les discussions entourant les meilleurs gardiens de la ligue. Juuse Saros et Marek Mazanec vont se battre pour le poste d'adjoint, mais ne seront pas d'une grande utilité pour les poolers.

 

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.