Skip to main content

Poolers : Les vétérans mènent la charge à San Jose

Les Sharks, menés à nouveau par Thornton, Pavelski et Burns, tenteront à nouveau d'aller loin en séries

par Sébastien Deschambault @sebasdLNH / Chroniqueur LNH.com

Plusieurs observateurs s'attendaient à ce que les Sharks de San Jose apportent des changements afin de rajeunir leur formation avant la dernière saison, mais le directeur général Doug Wilson a décidé de donner une autre chance à son groupe de vétérans. Ces derniers, avec Joe Thornton avec tête, sont parvenus à atteindre la Finale de la Coupe Stanley pour la première fois de l'histoire de l'équipe, où ils ont été éliminés en six matchs contre les Penguins de Pittsburgh. Thornton va de nouveau mener l'attaque des Sharks en compagnie du capitaine Joe Pavelski et du spectaculaire défenseur Brent Burns, trois valeurs sûres pour les poolers. La prochaine génération de joueurs de San Jose risque toutefois d'être intéressante pour votre ligue.

 

Sous-évalué : Tomas Hertl - Après des débuts fulgurants dans la LNH en 2013-14 avec 15 buts en 37 parties, Hertl a vu sa saison prendre fin prématurément en raison d'une blessure. Après une deuxième saison moins éclatante, Hertl a bien rebondi l'an dernier avec une récolte de 21 buts et 46 points en 81 matchs. L'imposant attaquant (6 pieds 2 pouces, 210 livres) peut évoluer autant au centre qu'à l'aile, mais il a affiché des statistiques intéressantes lorsqu'il a été employé à l'aile de Thornton à partir de la mi-saison. Il a conclu la campagne avec 31 points, dont 17 buts, un différentiel de plus-22, le meilleur de l'équipe, et 113 lancers à ses 44 dernières parties. Il effectuait du bon travail en séries éliminatoires avant de voir sa saison prendre fin en Finale de la Coupe Stanley en raison d'une blessure au genou. Il semble en voie d'être rétabli pour le début de la saison, et il pourrait obtenir 25 buts et 60 points s'il peut obtenir un peu plus de temps de glace en avantage numérique (1:37 par match l'an dernier).

 30 en 30 Sharks: Aperçu de la saison | Meilleurs espoirs | Grands enjeux

Surévalué : Patrick Marleau - À l'âge de 37 ans, Marleau semble davantage rattrapé par le poids des années que son coéquipier Thornton, alors que sa production est en chute libre depuis deux saisons (70 points en 2013-14, 48 points en 2015-16). D'abord évincé du trio de Thornton, Marleau n'évolue même plus avec Logan Couture sur le deuxième trio. Il évolue avec Joel Ward sur la troisième ligne d'attaque, mais sa production est maintenue à un niveau artificiellement élevé en raison de son utilisation en avantage numérique (25 points et 3:31 par match l'an dernier). Il a considérablement ralenti en fin de saison avec seulement 11 points à ses 25 derniers matchs. Dès qu'il sera remplacé par un jeune joueur comme Hertl sur le jeu de puissance, son utilité sera presque réduite à néant pour les poolers, et cela pourrait survenir dès cette année, alors que Marleau écoule la dernière saison de son contrat.

Carte cachée : Joonas Donskoi - Donskoi a été embauché à titre de joueur autonome l'été dernier après avoir tiré son épingle du jeu en Finlande dans la Liiga avec Karpat, lui qui a récolté 26 buts et 71 points en 77 matchs au total en saison régulière et séries éliminatoires. À sa première saison en Amérique du Nord, l'ancien choix de quatrième ronde des Panthers de la Floride en 2010 a amassé 11 buts et 36 points en 76 parties, mais il a connu des passages à vide en début d'année (trois points en 12 matchs) et pour conclure la campagne (deux points en neuf matchs). Maintenant qu'il s'est ajusté au jeu nord-américain, il pourrait passer à la prochaine étape s'il parvient à s'établir à l'aile droite du deuxième trio aux côtés de Couture.

Prêt à rebondir : Logan Couture - Pour la deuxième fois en trois ans, Couture a vu les blessures contrecarrer ses plans, alors qu'il a été à l'écart du jeu pour 30 des 35 premiers matchs des siens. Couture a ensuite connu une saison en montagnes russes qui lui a valu une récolte de 15 buts et 36 points en 52 rencontres, mais il a prouvé en séries éliminatoires de la Coupe Stanley qu'il appartenait à l'élite de la LNH et qu'il représentait l'avenir des Sharks en terminant au premier rang des pointeurs de la ligue avec 30 points (10 buts, 20 passes) en 24 matchs. Attaquant le plus utilisé de l'équipe en avantage numérique, Couture représente un bon candidat pour obtenir 30 buts, 70 points et 250 tirs si la guigne peut cesser de s'acharner sur lui.

Espoir à surveiller : Timo Meier - Après avoir connu beaucoup de succès dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec au cours des deux dernières saisons avec 177 points (78 buts, 99 passes) en 113 parties, Meier va passer dans les rangs professionnels cette saison. Reste seulement à voir s'il amorcera la saison à San Jose ou avec le Barracuda dans la Ligue américaine de hockey. Considéré comme le meilleur espoir de l'organisation, Meier n'a pas peur d'utiliser son gabarit (6 pieds 1 pouce, 209 livres) pour créer des occasions de marquer pour lui-même et ses coéquipiers, et il pourrait approcher les 40 points s'il parvient à se tailler une place sur les trois premiers trios des Sharks.

Situation des gardiens : Martin Jones a fait de l'excellent travail à sa première saison comme gardien numéro un dans la LNH, et il a joué un rôle déterminant en séries éliminatoires pour aider son équipe à atteindre la Finale de la Coupe Stanley. Il a notamment conservé une moyenne de buts alloués de 2,31 et un pourcentage d'arrêts de ,933 en grande finale contre les Penguins. Jones sera le partant incontesté des Sharks encore une fois cette saison, surtout que les Sharks n'ont pas remplacé James Reimer et Alex Stalock, qui ont tous deux quitté l'équipe sur le marché des joueurs autonomes. Le seul autre gardien de l'organisation qui possède de l'expérience de la LNH est Troy Grosenick… avec un total de deux parties derrière la cravate. Les Sharks forment encore une équipe de premier plan, alors les statistiques de Jones risquent d'être égales ou supérieures à celles de l'an dernier.

 

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.