Skip to main content

Point, un élément mésestimé des succès du Lightning en séries

L'attaquant aura comme mission de produire offensivement et de ralentir le premier trio des Bruins en deuxième ronde

par Dan Rosen @drosennhl / Journaliste principal NHL.com

Il serait facile de dresser une liste des joueurs d'impact du Lightning de Tampa Bay et d'en être à cinq ou six avant de nommer Brayden Point. Ce serait également une erreur.

Point, âgé de 22 ans, est une bougie d'allumage de 5 pieds 10 pouces et 166 livres pour le Lightning, et il devrait être l'un de leurs joueurs les plus importants au cours de leur série de deuxième ronde de l'Association de l'Est contre les Bruins de Boston.

Le match no 1 aura lieu au Amalie Arena samedi (15 h (HE); NBC, SN, TVAS).

« Vous voulez que les joueurs des autres équipes se disent : "Ce ne sera pas une soirée facile pour nous", a expliqué l'entraîneur du Lightning Jon Cooper. [Point] contribue à créer cet état d'esprit, peu importe contre qui il joue. Si les choses ne fonctionnent pas pour lui en début de match, vous savez qu'il va trouver un moyen pour s'assurer de corriger la situation. »

Point a récolté 66 points (32 buts, 34 passes) en saison régulière, lui qui a été l'un des 24 joueurs de la LNH à amasser au moins 30 buts et 30 mentions d'aide. Il a terminé à égalité au premier rang de la ligue avec l'attaquant de l'Avalanche du Colorado Nathan MacKinnon avec 12 buts gagnants, dont quatre en prolongation, ce qui lui confère le deuxième rang de la ligue à ce chapitre derrière Brad Marchand des Bruins (cinq).

Video: FLA@TBL: Point contourne Dadonov et marque

« Il faut vouloir la rondelle dans ces moments-là, a mentionné Point. Vous ne pouvez jouer de façon timide. Il faut vouloir marquer, tout en demeurant responsable dans votre territoire. »

Il tente de joindre les actes à la parole en ce moment, alors qu'il pivote le trio à caractère défensif du Lightning, en compagnie d'Ondrej Palat et Tyler Johnson. Il leur est demandé de faire jeu égal avec les meilleurs joueurs adverses.

Le trio de Point a fait de son mieux pour contenir l'ailier gauche des Devils du New Jersey Taylor Hall en première ronde. Hall a obtenu six points (deux buts, quatre passes) et 21 tirs en cinq matchs, mais seulement une mention d'aide et quatre tirs au cours des matchs no 4 et 5, deux gains du Lightning.

Point a récolté trois points (un but, deux passes) dans la série, a remporté 53,8 pour cent de ses mises en jeu, et a fait partie d'un jeu de puissance qui a fonctionné à un rythme de 26,3 pour cent et d'une unité d'infériorité numérique qui a fonctionné à 84,2 pour cent. Il a effectué une moyenne de 25,4 présences par rencontre, un sommet parmi les attaquants du Lightning.

Video: NJD@TBL:, #2: Point marque d'un tir précis

« Vous regardez les faits saillants de la saison, et vous pourriez penser qu'il ne s'implique qu'en attaque, a souligné l'attaquant du Lightning J.T. Miller. Il joue cependant contre le meilleur trio de l'autre équipe chaque soir, est très fiable et joue dans toutes les situations. »

Point aura vraisemblablement la tâche d'affronter le premier trio des Bruins formé de Patrice Bergeron, Marchand et David Pastrnak, du moins dans les matchs no 1 et 2 de la série de deuxième ronde, alors que le Lightning aura l'avantage du dernier changement à domicile.

Le trio de Bergeron a amassé 30 points (neuf buts, 21 passes) au cours de la série de première ronde de Boston remportée en sept matchs contre les Maple Leafs de Toronto.

« Point est l'exemple d'un joueur qui va aller dans le coin avec un adversaire et, peu importe son gabarit, va ressortir avec la rondelle, a imagé Cooper. Il a vraiment amélioré son coup de patin. Il possède de bonnes aptitudes. Mais sa manière de réfléchir sur la glace et sa nature compétitive appartiennent à l'élite. »

La passion et le sens du jeu de Point ont frappé les dépisteurs du Lightning qui l'ont vu jouer pour la première fois avec Moose Jaw dans la Ligue de hockey de l'Ouest (WHL) au cours de la saison 2011-12.

Ils voulaient observer le défenseur des Maple Leafs Morgan Rielly, qui évoluait à Moose Jaw à son année d'admissibilité au repêchage, mais c'est Point qui leur a fait la plus forte impression, surtout pendant les séries éliminatoires 2012 de la WHL, alors qu'il avait récolté 10 points (sept buts, trois passes) en 14 matchs à l'âge de 16 ans.

Le Lightning a sélectionné Point en troisième ronde (79e au total) au repêchage 2014 de la LNH, après qu'il eut amassé 91 points (36 buts, 55 passes) en 72 parties en 2013-14.

« Nous allions voir ses matchs pour observer d'autres joueurs, et nous partions de l'aréna en nous disant "Ce petit joueur a été le meilleur sur la glace", a raconté le directeur du développement des joueurs du Lightning Stacy Roest. Nous y retournions deux ou trois semaines plus tard, et c'était la même chose. »

Point a récidivé au camp d'entraînement la saison dernière, alors que tous s'attendaient à ce qu'il prenne le chemin de Syracuse dans la Ligue américaine de hockey. Il a plutôt percé l'alignement du Lightning à son match d'ouverture, et est demeuré dans la LNH toute la saison et a récolté 40 points (18 buts, 22 passes) en 68 matchs.

« Il disputait un match préparatoire, jouait très bien, et méritait d'en disputer un autre, a noté Roest. Il continuait à bien jouer, alors il obtenait un autre match. Et en fin de compte, il s'est avéré être l'un des meilleurs joueurs et a décroché un poste. »

L'éclosion de Point ne se serait pas produite s'il n'avait pas fourni les efforts nécessaires. Il n'est pas doté du tir foudroyant de Steven Stamkos ou du talent pur de Nikita Kucherov, mais il a toujours possédé un bon coup de patin. Tout ce qu'il a eu besoin de faire a été de raffiner sa technique pour tirer le maximum de ses jambes, faire d'elles sa meilleure arme.

C'est ici qu'entre en jeu Barb Underhill, la renommée entraîneuse de patinage.

« Je ne pense pas que je serais ici sans Barb », a affirmé Point.

Underhill a travaillé sur le jeu de pieds de Point, sur la flexion de ses chevilles, sur ses virages et son explosivité.
 
« Je n'ai pas le coup de patin le plus fluide, mais je peux générer de la vitesse et effectue des virages très brusques, a analysé Point. Cela me donne la confiance nécessaire pour éviter les mises en échec. »

Point a presque battu le centre des Oilers d'Edmonton Connor McDavid dans la compétition du patineur le plus rapide au cours du Concours d'habiletés 2018 GEICO de la LNH au cours de la fin de semaine du Match des étoiles Honda de la LNH à Tampa Bay. Point a effectué un tour de glace en 13,579 secondes. McDavid l'a fait en 13,454 secondes.

Video: undefined

« [Point] était un patineur rapide, mais il est devenu extrêmement rapide, a ajouté Roest. Cela touche sa mobilité grâce à ses enjambées, la manière dont son corps bouge, et sa force, évidemment. Il faut le regarder gagner ses batailles le long des rampes. Il est fort dans ses virages, fort sur ses pieds. Et il est extrêmement tenace. »

Et qu'en est-il lorsqu'il est en possession de la rondelle?

« C'est fou, a réagi Miller. Certains des meilleurs joueurs qui sont dangereux avec la rondelle peuvent accélérer lorsqu'elle est sur leur bâton. Il est l'un de ces joueurs. Lorsqu'il a le disque, il est parti.

« Il est une véritable énigme. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.