Skip to main content

Maroon vit un rêve d'enfance en marquant le but gagnant du match no 3

Le natif de St. Louis donne les devants aux Blues dans leur série de deuxième tour contre les Stars

par Mike Zeisberger @Zeisberger / Journaliste NHL.com

DALLAS - Pat Maroon a rêvé de ce moment lorsqu'il était enfant et qu'il évoluait avec les Blues de St. Louis AAA. Il fermait les yeux et imaginait qu'il était Brett Hull, Adam Oates, Brendan Shanahan ou l'un des autres joueurs d'élite des Blues, présents ou passés, et qu'il marquait le but gagnant dans un match des séries éliminatoires de la Coupe Stanley pour l'équipe de sa ville.

Lundi soir, environ 20 ans plus tard, son rêve est devenu réalité.

L'attaquant des Blues, qui est né et qui a grandi à St. Louis, était encore incrédule lorsqu'il a rencontré les médias après avoir touché la cible alors qu'il restait 98 secondes à écouler à la troisième période pour procurer à St. Louis un gain de 4-3 contre les Stars de Dallas dans le match no 3 de leur série de deuxième ronde de l'Association de l'Ouest au American Airlines Center.

Video: STL@DAL, #3: Maroon enfile l'éventuel but vainqueur

« Je ne l'ai pas encore pleinement réalisé », a admis Maroon, qui ne pouvait s'empêcher de sourire. « Il faut continuer dans la même voie. C'est un honneur de jouer pour l'équipe de la ville où j'ai grandi. Nous nous tournons vers le match no 4 de mercredi. Nous devrons encore trouver un moyen de jouer de manière intense à nouveau afin d'être dans le coup. »

Le but de Maroon a permis aux Blues de prendre les devants 2-1 dans cette série quatre de sept. Le match no 4 sera présenté à Dallas (21 h 30 (HE); NBCSN, SN, TVAS). 

Maroon s'est entendu avec les Blues à titre de joueur autonome sans compensation le 9 juillet 2018, saisissant la chance de jouer pour l'équipe qu'il a encouragée quand il était enfant. Il a grandi en regardant Hull et Oates jouer depuis les gradins, occupant les places les moins chères du vieux St. Louis Arena avec son père, Philip, s'assoyant parfois sur les cuisses de ce dernier pendant la partie.

Tous ces souvenirs l'ont assailli alors qu'il discutait du rôle de héros qu'il venait de jouer pour les Blues au cours de cette soirée bien spéciale.

« De vivre ce moment, c'est assez incroyable », a mentionné Maroon.

L'entraîneur des Blues Craig Berube était entièrement d'accord avec son attaquant.

« Patty a choisi de jouer à St. Louis, sa ville, c'est fantastique pour lui, a indiqué Berube. Nous aimons tous Patty et nous sommes très heureux pour lui, qu'il ait pu marquer un but comme celui-là, un but important, ça va sans dire. De le faire pour l'équipe de son enfance, c'est très spécial. »

Le but gagnant de Maroon a mis la touche finale à une séquence complètement folle dans les sept dernières minutes de la rencontre, alors que les joueurs des deux équipes ont vécu une montagne russe d'émotions, tout comme les 18 532 spectateurs présents dans l'amphithéâtre.

Lorsque l'attaquant des Stars Andrew Cogliano a touché la cible en infériorité numérique pour créer l'égalité 2-2 à 13:06 de la troisième période, les partisans ont bruyamment manifesté leur joie. Ils ont été réduits au silence 78 secondes plus tard lorsque le capitaine des Blues Alex Pietrangelo a eu raison du gardien des Stars Ben Bishop d'un tir haut du côté du bloqueur afin de redonner les devants à St. Louis.

Ce fut ensuite aux Stars de reprendre la main lorsque l'attaquant Tyler Seguin a nivelé la marque 3-3 à 15:52.

Video: STL@DAL, #3: Seguin compte sur la passe d'Heiskanen

La prolongation se pointait à l'horizon. 

Du moins, c'est ce que l'on croyait.

Maroon avait une autre idée en tête.

Après que le défenseur Jay Bouwmeester eut rejeté le disque derrière le filet des Stars depuis la pointe gauche, Maroon a ramené la rondelle près du poteau droit avec son bâton, avant de la soulever rapidement vers la lucarne. Il s'agit d'un mouvement qu'il pratique régulièrement.

Cette fois-ci, ça a fonctionné.

« J'ai simplement eu plus de temps pour utiliser mes mains, a expliqué Maroon. Le disque se retrouve habituellement dans les jambières du gardien. J'ai toutefois réussi à soulever la rondelle rapidement. J'ai travaillé sur cette situation à l'entraînement, de récupérer la rondelle derrière le filet et de tenter de la soulever plutôt que de tirer sur les jambières. 

« J'ai réussi à faufiler le disque dans le filet ce soir. »

Ses coéquipiers des Blues ne pourraient être plus heureux de sa réussite.

« Il a été excellent tout au long des séries, a affirmé Pietrangelo. Même si on ignore le fait qu'il vient de St. Louis, il joue un rôle important. À ce stade de la saison, ce sont vers des joueurs comme lui que nous nous tournons. Il a vraiment élevé son jeu d'un cran au bon moment. »

Alors que les représentants des médias s'éloignaient, Maroon était toujours aussi incrédule.

« Au départ, je ne savais pas si la rondelle était dans le filet, a-t-il raconté. Nous avons trouvé le moyen de marquer et de gagner ce soir. »

Les débuts de Maroon avec les Blues ne se sont pas déroulés comme prévu. Il a fallu qu'il attende à son 16e match pour marquer son premier but.

Mais tout ça appartient au passé. Il se trouve dans le moment présent. Et il ne pourrait être plus heureux en ce moment de vivre son rêve d'enfance.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.