Skip to main content

Patrice Bergeron veut en faire davantage

L'entraîneur des Bruins Claude Julien est confiant de le voir débloquer sous peu

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

MONTRÉAL - Patrice Bergeron retire une grande fierté d'être le hockeyeur le plus complet possible, en visant l'excellence dans les trois zones sur la patinoire. Dans le moment, l'attaquant québécois est insatisfait de son rendement dans un territoire en particulier : celui où les Bruins de Boston attaquent.

Avant d'affronter les Canadiens lundi, Bergeron affichait des statistiques en deçà de sa production habituelle, avec huit points, incluant quatre buts, en 26 matchs.

« Je ne montre pas les chiffres que je voudrais avoir », a-t-il reconnu, à son arrivée au Centre Bell en début de soirée. « Je veux aider l'équipe. Ce qui fait ma réussite, c'est mon jeu dans les deux sens de la patinoire. Ça signifie d'apporter une contribution à l'attaque, ce que je ne fais pas à mon goût jusqu'à maintenant.

« Je suis très exigeant pour moi-même. Je suis le premier à vouloir en faire toujours davantage », a-t-il ajouté.

L'entraîneur des Bruins Claude Julien s'est dit confiant de voir Bergeron connaître bientôt un déblocage à l'attaque.

« Il fait quand même bien. Il obtient des occasions de marquer comme toujours, a-t-il soumis. C'est plutôt la finition qui fait défaut. C'est tout simplement ça. Il joue quand même du bon hockey et il continue de faire son travail comme à tous les jours. Ce n'est qu'une question de temps avant que le vent tourne pour lui et qu'il retrouve son synchronisme. »

La panne de Bergeron est le reflet des déboires de l'équipe à l'attaque. Les Bruins ont de la difficulté à acheter des buts actuellement.

Le grand complice de Bergeron, Brad Marchand, a amassé 25 points, incluant huit filets. Le duo, qui a fait flèche de tout bois en compagnie de Sidney Crosby au tournoi de la Coupe du monde, a principalement eu David Pastrnak comme ailier droit cette saison. Le trio est l'objet d'une surveillance très étroite des équipes adverses, d'où la raison pour laquelle Julien a décidé de ne plus mettre tous ses œufs dans le même panier.

Pastrnak, âgé de 20 ans, est la révélation des Bruins avec 18 buts déjà au compteur.

« Avec Pastrnak avec eux, c'était facile pour nos rivaux de se concentrer sur un seul trio, a relevé Julien. L'objectif visé par les changements est de créer un meilleur équilibre à l'attaque. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.